J’irai randonner chez vous : à Marseille avec Sylvain

Début d’année 2017, j’ai décidé de lancer ce projet de randonnée participative que j’ai appelé « J’irai randonner chez vous« , qui consiste à fouler en compagnie de lecteurs/trices les sentiers qu’ils/elles souhaitent me faire découvrir. Des expériences axées sur la proximité et surtout orientée sur la rencontre, la découverte et le partage

Après deux premières et agréables éditions 100% belges dont je vous parlerai prochainement, j’ai reçu une chouette proposition de Sylvain, un lecteur sportif et motivé pour me faire découvrir sa magnifique région et plus précisément les Calanques de Marseille.

Je vous propose de découvrir via ces quelques lignes la première partie de l’aventure qui en a découlé… 🙂


Le parc national des Calanques de Marseille

Cet épisode se déroule donc principalement dans le somptueux Parc National des Calanques, un paradis pour les randonneurs et les grimpeurs.

Créé en 2012, il est le premier parc national périurbain d’Europe à la fois terrestre et marin.  Le massif propose en effet un vaste choix de sentiers accrochés entre la mer et les reliefs tortueux. Le GR 51 le traverse d’ouest en est. Cet espace préservé et d’une nature riche et fragile à proximité de la ville de Marseille concrétise les problèmes de surfréquentation en milieu naturel. Je compte donc sur vous pour le respecter un maximum en emportant vos déchets et de surtout ne pas y faire de feu. Le bivouac est également interdit, bien que très tentant…

Notez à ce propos que du 01/06/2017 au 30/09/2017 l’accès est également réglementé par arrêté préfectoral. Avant d’accéder au massif des calanques, consultez donc les conditions d’accès selon le risque de feux de forêt. En été lorsque le vent est faible et que les températures ne sont pas caniculaires, l’accès aux massifs forestiers est la plupart du temps autorisé. En revanche, s’il y a des risques d’incendie, l’accès sera alors totalement interdit…

Attention : Bien qu’en bord de mer, le massif des Calanques présente également des risques similaires à ceux d’un terrain de montagne : les chemins sont escarpés, certains passages sont risqués pour un marcheur inexpérimenté, d’autres sont vertigineux et dangereux en cas de mistral (risque de déstabilisation par le vent sur les crêtes).

C’est pourquoi les randonnées que je propose semblent courtes. Il y fait souvent chaud et le dénivelé est vite important. Aucun point d’eau et peu d’ombre existent sur tout le massif…

Préparez donc vos randos en connaissance de cause et soyez prudents sur les sentiers 😉

Idée rando

BONUS : Voici un lien pour vous procurer la nouvelle carte IGN papier 3145ET MARSEILLE – LES CALANQUES 1/25.000.

Col de Sormiou – Calanque de L’Escu – Podestat – Plateau de l’Homme Mort – Cirque des Walkyries.
Distance : 6 km | 570m D+, 570 D- |  TRACE GPX téléchargeable ici (pour smartphone et GPS de randonnée).

Au départ du parking accessible en voiture par le « Chemin de Sormiou« , l’effort se fait directement sentir pour monter jusqu’au col du même nom, puis par celui de Cortiou. Le paysage calcaire se dévoile peu à peu et les  premiers rayons de soleil apportent une touche lumineuse et bienveillante à ce début de journée et cette première expérience dans les Calanques… je suis ravi ! 🙂

La première descente vers l’Anse de la Melette se fait dans la bonne humeur et le paysage est vraiment grandiose…

Sylvain est fier de m’emmener sur son terrain de jeu…

 

© Photo : Sylvain Paret

L’îlot de la Melette (« melet, melette » = nom vulgaire de plusieurs petits poissons) se situe à quelques brasses de la côte. Nous passerons juste en face pour découvrir ensuite le joli sentier qui nous mènera à la fameuse Calanque de l’Escu et son impressionnante falaise exposées Sud-Est.

© Photo : Sylvain Paret

Un toit de la falaise forme une immense grotte qui abrite les ruines d’une citerne d’eau. Sa construction est attribuée à des contrebandiers qui repliaient ici leurs embarcations légères à l’abri des récifs…

(Calanques, Marseille, 9ème arrondissement, Bouches-du-Rhône – 26/02/13)

Nous passons ensuite sur la Corniche du Pêcheur. Le passage est assez aérien sans être périlleux. Attention toutefois au vent et à ne pas glisser sur les cailloux et le sol par endroits assez instable. Le sentier nous emmène finalement à la Calanque de Podestat où nous ferons une pause. L’endroit est idyllique et très calme à  cette période.

Il fait chaud et nous décidons de nous jeter à l’eau. Enfin, j’exagère un peu quand je dis « jeter »… Nous avons juste courageusement trempé un court instant, l’eau étant à 15°c. Je vous laisse découvrir la grâce qui émane de cette belle vidéo.

Je vous préviens, c’est du lourd… 😀

Après cette trempette éclair, j’ai même l’honneur de déguster la fameuse bière  « la Cagole », qui a tout ce que l’on peut attendre d’une cagole : un vrai tempérament et un joli parfum ! Une cagole est « une fille au comportement plutôt vulgaire et souvent vêtue ou maquillée de manière outrancière»… 🙂

Après la pause, nous empruntons le chemin du vallon de Podestat pour monter vers le Plateau de l’Homme Mort (plan de Coulon). La montée est raide et le soleil commence à bien chauffer…

© Photo : Sylvain Paret

La vue sur la « Bougie » et le reste du massif est impressionnante…

Nous terminons finalement la randonnée par un passage sur les « Hauts de Walkiryes »  qui nous offrent une belle vue sur l’Est du massif et nous font finalement redescendre et finir notre boucle par le col de Cortiou.

© Photo : Sylvain Paret

Avec cette petite randonnée, j’ai eu un bel aperçu de ce que le massif peut offrir, avec de beaux dénivelés et de très jolis panoramas. Mais je ne savais pas encore ce que j’allais découvrir le lendemain…

Je ne manquerai donc pas de vous parler de ce coup de cœur dans un prochain article, vous allez adorer ! 😉

 


Excursion nature sur les Îles du Frioul

Il existe à proximité de Marseille un autre trésor naturel (et historique), il est représenté par l’archipel des Îles du Frioul.

Je n’avais pas connaissance de l’existence de ce petit paradis et c’est avec plaisir que je l’ai découvert avec l’aimable compagnie de Béatrice de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille, rencontrée à Bruxelles quelques semaines auparavant lors d’une réunion.

Ces îles, du fait de leur position stratégique en rade de Marseille, en ont constitué pendant longtemps les défenses avancées. C’est notamment le cas pour l’île d’If, connue pour sa forteresse qui fut pendant 400 ans une prison où furent enfermés têtes dures, bandits, protestants et malades bannis de la Cité.

Le Château d’If est quant à lui immortalisé par le légendaire Comte de Monte Cristo, héros du roman d’Alexandre Dumas.

Ratonneau est l’île la plus fréquentée. On peut y découvrir la pointe Brigantin, la calanque de Morgeret, le fort de Ratonneau qui surplombe la magnifique calanque de Saint-Estève, le port de l’Eoube et l’ancien hôpital Caroline qui accueille aujourd’hui de nombreuses manifestations culturelles.

Pomègues quant à elle reste plus sauvage et authentique avec  la calanque de la Crine, le port et la tour de Pomègues qui offre un magnifique panorama.

Le climat aride englobant l’archipel, engendre l’apparition d’une flore rare voire endémique. Une faune composée d’oiseaux maritimes est également présente sur ces îles, comme par exemple le goéland leucophée, alias le « gabian » pour les provençaux.

N’hésitez franchement pas à vous y rendre, c’est vraiment très beau et cela permet de s’évader le temps d’un journée ou plus, si vous tombez sous le charme de l’endroit : l’eau est limpide, les plages et les criques sablonneuses sont très belles et les terrasses du port sauront vous sustenter… Une rencontre authentique en Méditerranée.  🙂

Comment y aller ? 

Prenez la navette avec www.frioul-if-express.com. (Tous les jours de l’année, une ligne maritime régulière au départ du Vieux Port vers les îles d’If et du Frioul. )

Découvrez également les îles avec le CITY PASS qui offre pas mal de réductions intéressantes si vous êtes à Marseille !


Les bonnes adresses à Marseille

Hotel Carré du Vieux Port ***

Après mon séjour chez Sylvain, je me suis rendu dans le centre-ville et j’ai logé une nuit à l’hôtel Carré du Vieux Port ***.

Les chambres y sont spacieuses, modernes, confortables et l’accueil y est très bon. La situation est excellente, à 2 minutes à pied de la station métro et des rues populaires comme la Canebière.

Infos et réservation

Restaurant « Au Bord de l’Eau »

J’ai également eu l’honneur de découvrir le restaurant Au Bord de l’Eau, situé comme son nom l’indique à quelques mètres de la méditerranée dans le petit port de la Madrague à l’extrême Sud-Ouest de la ville, près de Saména. L’endroit est calme, reposant et la nourriture à base de grillades de poissons est simplement préparée mais très bonne !

Infos et réservations


Voyager avec Voyages-sncf.com

Pour me rendre à Marseille, j’ai opté pour le train à grande vitesse à la place de l’avion !

Si vous devez aller dans le sud, je vous conseille Voyages-sncf.com qui proposes différents services plus pratiques les uns que les autres :

  • Réservations : La plateforme Voyages-sncf.com permet en effet de réserver un TGV au départ de Bruxelles, voire des gares secondaires et ce même en Belgique !
  • Alerte RÉSA Pour bénéficier des meilleurs tarifs, vous pouvez indiquer vos dates de voyage et être informés les premiers de l’ouverture à la réservation de votre train. Le service prévient aussi dès que la réservation est possible.
  • L’App V : Pour voyager simplement avec l’application mobile ! Où que vous soyez : réservez, téléchargez ou échangez vos billets de train sur votre smartphone et tablette. Plus d’oublis, vos billets de trains, vos cartes commerciales et tout ce dont vous avez besoin sont dans votre mobile.
  • Mon Voyage : Un voyage réussi, cela se prépare ! Il s’agit d’une page de gestion de réservation simple et efficace pour retrouver toutes les informations et les outils pour bien voyager.
  • Calendrier des prix et ouverture des ventes été : Après l’Ouest et le Sud-Est, tous les billets TGV et INTERCITÉS sont en effet disponibles pour cet été… Pour votre prochain voyage, partez quand les prix sont les plus bas le calendrier des prix, trouvez les plus petits prix sur un mois.

Je ne prends pas souvent le TGV, mais j’avoue que cette expérience m’a vraiment encouragé à recommencer au plus vite…  C’est plus confortable, moins stressant, plus écologique et plus simple !


Remerciements

Je terminerai cet article en remerciant Sylvain pour quelques unes de ses jolies photos, mais aussi et surtout pour la sympathie et l’accueil chaleureux qu’ils m’a réservé durant ces trois jours. J’ai passé un séjour magnifique et les journées étaient juste top ! Merci aussi à sa charmante compagne pour sa sympathie et le délicieux repas du dernier soir.

Merci aussi à Béatrice de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille pour sa compagnie et la matinée découverte qu’elle m’a proposé avant mon départ.

Merci à Décathlon Belgique pour le matériel de qualité dont j’ai pu bénéficier pour cette escapade.

Merci finalement à Voyages-sncf.com pour la qualité des services dont j’ai pu bénéficier, leur confiance et sans qui ce voyage n’aurait peut-être pas été si agréable.

Notez que je garde une totale liberté dans les propos de cet article et qu’ils sont (comme d’habitude) sincères et objectifs.

Facebook Comments

Maxime

Auteur de cet article et fondateur de Trekking et Voyage.com.

J’ai toujours adoré bouger, voyager, découvrir, rencontrer,… ainsi que tout ce qui touche de près ou de loin au grand air et à la nature et c’est avec avec plaisir que je partage avec vous ma passion pour la randonnée pédestre et autres escapades outdoor. Lire plus…

Vous aimerez aussi...

Vous n'avez pas facebook? vous pouvez aussi laisser un commentaire ici !