Rando coup de ♥ dans les Calanques

Lors de mon séjour dans la belle région de  Sylvain dans le cadre de mon projet « J’irai randonner chez vous », j’ai eu la chance de découvrir une randonnée qui m’a particulièrement plu. Au fil de ses sentiers escarpés et sans prévenir, elle offre des panoramas magnifiques sur les Calanques de Marseille et la Méditerranée… 

Je vous invite à la découvrir via ces quelques lignes afin de vous permettre de la refaire à votre aise 😉

Description de la randonnée

La journée commence sous un magnifique soleil et c’est un jour que je n’oublierai pas de si tôt…

Nous laissons la voiture au pied du Mont Rose, sur le chemin des Goudes et entamons directement la montée par le Chemin de Montredon. Le Sentier de la corniche bleue nous offre dès le début de splendides panoramas sur la ville… Je suis impressionné par la proximité urbaine, par cette « civilisation » toute proche et pourtant, je me sens comme « intouchable »…

© Photo : Sylvain Paret

On continue de monter avec enthousiasme jusqu’au Beouveyre où nous profitons de la vue à 360° sur l’autre versant de la colline et le reste du massif.

La mer et ses rochers se dévoilent dans un bleu mémorable, c’est juste magnifique…

© Photo : Sylvain Paret | Sac à dos : Quechua Forclaz 20 AIR

Nous continuons ensuite vers le sommet de Marseilleveyre qui culmine à 434 mètres et qui offre un panorama exceptionnel sur la rade de Marseille, les îles environnantes et les chaînons voisins : massif de l’Étoile, massif du Garlaban, massif de la Sainte-Baume, massif de Saint-Cyr, etc.

© Photo : Sylvain Paret

Nous redescendons ensuite par le vallon du Miougranier en passant par le col de la Mounine pour arriver au pied d’une grotte.

Sans hésitation, nous décidons de l’explorer sommairement…

On se faufile prudemment et on y découvre d’inattendues salles et concrétions, un peu abîmées par le passage et les squatteurs, mais néanmoins impressionnantes. Attention cependant à ne pas s’enfoncer sans autorisation, matériel et/ou la présence d’un professionnel des milieux souterrains. 😉

Le « clou du spectacle » arrive quand nous passons au pied de la grotte de Saint Michel et en dessous du réputé rocher d’escalade pour un passage aérien et engagé vers le Pas de la Demi-Lune. Je marche sur des œufs sur ce sentier à flanc de falaise, mais j’adore ça…

Attention au vertige et aux rafales de vent ! Il est important d’avoir le pied sûr et de prendre son temps afin de ne pas glisser. Je vous laisse juger… 😉

Nous en profitons pour y faire une pause pour le dîner, après quelques hésitations sur le choix de l’emplacement 🙂

Nous redescendons ensuite vers le Pas et le Vallon de la Mounine et nous laissons emporter dans une cadence de trail plus qu’agréable dans ce cadre magnifique et sous l’ombre de la végétation plus que bienvenue… Je me sens voler le temps de ces quelques foulées dynamiques, c’est une chouette sensation.

Le retour se fait par une partie du Sentier des Douaniers vers le joli village de Callelongue pour ensuite prendre la direction du Vallon de l’Agneau et finalement retrouver le point de départ en descendant vers le Chemin de Montredon.

Cette randonnée assez sportive cumule 660 mètres de dénivelé positif, ce qui n’est pas négligeable sous la chaleur. Mais elle vaut vraiment le coup tellement ses panoramas sont impressionnants !

Et ce qui est bien dans les Calanques de Marseille (et certainement dans d’autres d’ailleurs), c’est qu’on peut souvent s’aventurer sur des sentiers annexes qui stimulent notre imagination, attisent notre curiosité et offrent d’autres surprises comme des vues plongeantes ou des grottes…

Bref, je vous la conseille.

Je vous souhaite une belle découverte ! 🙂

 


Infos pratiques

Mont Rose – Beouveyre – Col des chèvres – Marseilleveyre – Grotte Saint-Michel – Rocher des Goudes – Vallon de la Mounine – Calanque de la Mounine – Callelongue – Vallon de l’Agneau.
Distance : 12 km | 660 D+, 660 D- |  TRACE GPX téléchargeable ici (pour smartphone et GPS de randonnée).

 


Remerciements

Je terminerai ce deuxième article consacré au Parc national des Calanques en remerciant à nouveau Sylvain.

Grâce à lui, j’ai pu découvrir une région magnifique que je ne connaissais que de nom et illustrer cet article avec ses belles photos. Le massif propose en effet un vaste choix de sentiers accrochés entre la mer et les reliefs tortueux. C’est donc un paradis pour les randonneurs et j’ai vraiment adoré m’y promener.

* Notez à ce propos que du 01/06/2017 au 30/09/2017 l’accès est également réglementé par arrêté préfectoral. Avant d’accéder au massif des calanques, consultez donc les conditions d’accès selon le risque de feux de forêt. En été lorsque le vent est faible et que les températures ne sont pas caniculaires, l’accès aux massifs forestiers est la plupart du temps autorisé. En revanche, s’il y a des risques d’incendie, l’accès sera alors totalement interdit…

Si vous passez dans le coin et si c’est possible, c’est vraiment une rando à faire l’espace d’une journée surtout que les zones pour laisser sa voiture (en arrivant assez tôt) sont plutôt faciles, accessibles et « nombreuses » en périphérie…

© Photo : Sylvain Paret

Facebook Comments

Maxime

Auteur de cet article et fondateur de Trekking et Voyage.com.

J’ai toujours adoré bouger, voyager, découvrir, rencontrer,… ainsi que tout ce qui touche de près ou de loin au grand air et à la nature et c’est avec avec plaisir que je partage avec vous ma passion pour la randonnée pédestre et autres escapades outdoor. Lire plus…

Vous aimerez aussi...

Vous n'avez pas facebook? vous pouvez aussi laisser un commentaire ici !