À propos

Photo : Jehanne Moll

Je m’appelle Maxime, j’ai 32 ans et je suis professeur d’éducation physique et sportive en Belgique, mais aussi l’auteur de ce blog !


Le goût de l’exploration

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours adoré barouder, bouger, voyager, découvrir, rencontrer,… ainsi que tout ce qui touche de près ou de loin à l’Aventure, au grand air et à la nature.

Egalement amateur de photographie, la randonnée pédestre que je pratique depuis quelques années est donc un bon moyen de satisfaire mes besoins. J’ai en effet découvert qu’elle m’apporte beaucoup de choses et dans des domaines aussi variés qu’improbables, que ce soit psychologiques, physiques ou sociaux.

Mais j’apprécie aussi flirter avec d’autres cultures et coutumes. Toujours sac au dos, je n’hésite donc pas à m’aventurer dans une ville, une île, ou un pays pour y découvrir les coins isolés, y dénicher des petits paradis, le tout si possible à la rencontre de la population locale.


Pourquoi un blog ?

Vous connaissez certainement cette phrase qui m’inspire beaucoup : « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé…», celle du célèbre film Into The Wild (qui est d’ailleurs mon préféré)…

Le fait est que aussi solitaire que je puisse l’être, j’aime partager ces escapades, ces découvertes et réflexions. J’ai d’ailleurs commencé sur les réseaux sociaux en créant ma page facebook en 2014, puis j’ai finalement créé ce blog. Il me permet donc maintenant de développer d’avantage l’aspect pratique de mes textes et d’exploiter au maximum la technologie afin de faciliter la lecture des lecteurs.

Car c’est pour moi un réel plaisir
et un bonheur de partager tout cela avec toi
et de peut-être te faire voyager
à travers mes articles…

Mon style d’écriture est sobre, familier et honnête.

Je crois qu’il me ressemble bien et s’inscrit dans une démarche de proximité envers mes lecteurs, comme je peux l’être avec mes proches à qui j’ai envie de raconter mes aventures ou de donner des bons plans… Mon but est donc de donner envie aux lecteurs (à travers mon objectif et mes mots) de se rendre dans ces endroits et de permettre de vivre via des infos pertinentes et pratiques tous ces beaux moments qui me rappellent que c’est bon de vivre, de partager et d’être heureux…



Mon expérience

Depuis 2008, je bouge régulièrement…

    • Randonnées à la journée en Belgique, France, Suisse, Espagne, Italie, Hollande, …
    • Treks sur de plusieurs jours : Trek Laugavegur en Islande, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, en Italie, en France : Tour du massif des Cerces, Hautes-Alpes, tour du Beaufortain, traversée d’une partie du Vercors, traversée haute chaîne du Jura, tour du Pic du Canigou, Pyrénées-Orientales, …
    • Alpinisme : Ascension du Mont Blanc (4810m), du Mont Utchitel (4527m), du Baichichikey (4515m), du Bishorn (4153m), de l’Aiguille de la Bérengère (3425m), du Pic du Glacier d’Arsine (3364m), de la Rosablanche (3336m), de la Bella Tola (3024m), du Grand Muveran, du Col des Clochettes, …
    • Microventures diverses : bivouac estivaux mais aussi hivernaux (-15°c.), des années de spéléologie, des via-ferrata, escalade de cascades de glace, mushing (chiens de traîneaux), fatbike, trottinettes électriques, VTT, parcours aventure, sauts à l’élastique, parapente avec et sans skis, packraft, rafting, kayak en eau vive, etc.
    • Voyages, road trips et city trips : Islande, France : Jura, Vosges, Alsace, Franche-Compté, Doubs, Ardèche, Roussillon, Provence, Normandie, Centre, Pyrénées Orientales, Hautes-Alpes, Alpes de Haute Provence, Vosges du Nord, Pays-Bas : Île de Texel, Croatie : Parc national du Vélébit, Lacs de Plitvice, tour de l’Istrie, Tunisie, Turquie, Maroc, Malte, Italie, Lanzarote, Londres, Lisbonne, Barcelone, Paris, Rome, Marrakech, Venise, Cologne, Bruxelles, Bruges, Naples, etc.

BLOGUEUR ETHIQUE

Donner des idées d’escapade ou inspirer, c’est une chose… Mais suis-je moi-même influencé par mes partenariats ? Mes propos restent-ils honnêtes et transparents ?

Voilà des questions légitimes dans une société de consommation où blogueurs et autres « influenceurs » sont de plus en plus populaires. Mais cela va-t-il durer éternellement ? Le fait est qu’on voit de plus en plus d’abus et d’apparitions de comptes sur les réseaux sociaux qui dupent leur communauté (et leurs partenaires) de différentes manières et de façon plus ou moins responsable.

J’ai moi-même testé il y a quelques temps par curiosité différentes techniques qui ne m’ont apporté que des faux followers et autres robots désagréables. Le fait est qu’avec un nombres important de publications parfaitement ciblées et de qualité, je n’ai absolument pas besoin de tricher : ma communauté et son engagement grandissent naturellement. Il m’arrive cependant de « booster » certaines publications en les sponsorisant afin de permettre une meilleure visibilité de celles-ci sur les réseaux sociaux. Ceux-ci ont malheureusement tendance de nos jours à « étouffer » les contenus avec un algorithme sans pitié…

Mais les lecteurs (sur la toile en général) commencent à se méfier, tout comme les marques et les destinations… et c’est totalement justifié !

Conclusion : le blog reste et restera une valeur sûre ! Créer un contenu de qualité est la seule manière de continuer à « influencer » de façon originale et ceci sans rentrer dans les  méandres négatifs des réseaux sociaux.

Dans le cadre d’une collaboration, j’apporte d’ailleurs personnellement beaucoup d’importance à faire la part des choses en discernant un accueil privilégié et/ou optimisé pour un reportage. Je fais alors de mon mieux pour être le plus transparent possible. Il en va de même pour le matériel que je teste : ce n’est pas parce que je reçois des produits gratuitement que je vais d’office avoir un avis positif sur ceux-ci. Jamais cependant je n’écrirai un article pour détruire l’image d’un client. Je préfère alors ne pas en parler et trouver un accord avec celui-ci (critique constructive, réflexion, etc.).

Mais il est important pour moi de toujours pouvoir garder la liberté et l’objectivité de mes publications. De plus je veille à ce que chaque partenariat (ou contenu sponsorisé) soit en accord avec ma ligne éditoriale, mes idéaux et surtout qu’ils soient signalés aux lecteurs.

BLOGUEUR (presque) ECO-RESPONSABLE

Depuis que le blog existe (et bien avant), j’ai toujours été sensible à la cause environnementale. Cela s’est par exemple traduit par divers coups de gueule en vidéo dans le but de faire bouger les choses mais surtout pour sensibiliser, par la mise sur pied d’opérations de nettoyages sur les sentiers ou par la promotion d’opérations écologiques diverses…

Mais aujourd’hui il faut se rendre à l’évidence sur le fait que la situation climatique est devenue plus qu’inquiétante et que la croissance du tourisme y est en grande partie pour quelque chose. Voyager (et prendre l’avion) tue notre belle planète.

Comment continuer à entretenir ce blog voyage sans « contribuer au massacre » ?

Comme beaucoup d’acteurs du tourisme inquiets qui se sont exprimés avant moi à ce sujet, je suis d’avis qu’il faut voyager différemment. Certes je ne suis pas un exemple et je n’ai pas envie d’être donneur de leçon. Mais il va falloir réagir : choisir mieux ses destinations, privilégier les petites escapades et pas forcément lointaines, ou simplement changer ses habitudes de voyage. C’est d’ailleurs ce que je propose sur le blog depuis ses débuts : inciter les lecteurs à sortir de chez eux et explorer ce qui les entoure en proposant des idées d’escapades ou de microaventures en Belgique, en France ou ailleurs en Europe.

Certains proposent même de « faire son deuil de certaines destinations que l’on ne verra pas tout de suite ou même jamais… » pour reprendre les mots de Guillaume Crommer, le directeur d’ID-Tourism (un cabinet d’ingénierie sur le marketing du tourisme). C’est en effet une solution pertinente si l’on veut avancer…

Mais qu’en est-il alors de mes projets à l’étranger ?

Cela veut-il dire que je ne prendrai plus l’avion et que je me cantonnerai à des petites séjours en Europe ? Peut-être pas… mais l’idée de prendre l’avion de moins en moins souvent et de me limiter à un ou deux vols sur l’année est une solution que j’envisage sérieusement.


Mes projets

Explorer l’Europe est donc ma priorité : elle regorge de coins magnifiques et je suis adepte des « expéditions rapprochées » et autres « microaventures« . Découvrir de nouvelles traditions, de nouvelles coutumes, une autre façon de voir les choses m’intéresse également. C’est la tout le dilemme… Même si je n’ai pas encore tout vu près de chez moi, je compte encore bien partir explorer des contrées plus lointaines (et malheureusement des fois en avion) mais en restant dans la mesure du raisonnable.

J’ai donc récemment répondu favorablement à deux superbes propositions :

  • Découvrir le sud-ouest de la Chine en Novembre 2018
  • Explorer une partie du Népal en avril 2019

J’ai vraiment hâte de vous en parler, mais d’ici-là, il y a tout un tas de projets qui se préparent comme des idées week-end ou des voyages à la montagne…

N’hésitez donc pas à me soutenir dans mes projets ou me proposer des collaborations afin de faire découvrir une région à mes lecteurs, je me ferai un plaisir de vous répondre 😉