La montagne est aussi belle qu’elle est vaste et diversifiée… Avez-vous déjà entendu parler des vallées du Champsaur & Valgaudemar ? Je suis allé à la rencontre de ces deux régions de caractère situées dans le département des Hautes-Alpes. En effet, après une petite semaine de packraft dans les Alpes-de-Haute-Provence, je n’aspirais qu’à découvrir ces deux inconnues pourtant toutes proches…

Au programme : un chouette séjour accompagné de trois journalistes proposant un subtil mélange de montagne, de nature, de randonnée, de terroir et de sensations...

Bonne découverte ! 😉


Le Champsaur

Nous arrivons dans le Champsaur, une très jolie vallée ouverte, accueillante et fertile. Elle est entourée de douces montagnes et parsemée de bourgs et villages typiques, sans oublier ses charmantes petites stations et son bocage, l’un des mieux conservés d’Europe, qui témoigne des traditions agricoles et d’une grande biodiversité…

Image : Bertrand Bodin
Image : Bertrand Bodin

La région permet de par ses infrastructures variées d’allier soleil, calme et loisirs sportifs que ce soit en famille ou entre amis. Ce territoire est aussi situé aux portes du Parc national des Écrins  faune et flore méritent d’être découvertes et respectées.

Prapic

C’est d’ailleurs à Prapic, sur Le Plateau de Charnière, que nous avons observé les marmottes au détour d’une balade orientée nature avec un guide plus que compétent.

DSC01439

Prapic, c’est un peu le bout du monde d’une vallée; ici celle du Drac Noir. Ce petit village typiquement montagnard est juste magnifique et est l’une des portes d’entrée des Écrins... Une point départ évident pour de nombreuses randonnées dans ce milieu naturel fantastique !

DSC01442

Nous avons eu la chance de déguster des produits de la région, dont l’incontournable Tourton du Champsaur, une sorte de beignet que l’on servait autrefois au repas de Noël.

Je n’ai pas connu plus beau décors pour déguster des produits du terroir…

DSC01464

Nous terminons notre escapade nature à la très jolie Ferme Auberge de la Jabiore.

N’hésitez pas à aller y manger et prolonger votre séjour en gîte d’étape (dortoirs) ou en chambre d’hôtes. Le jeune couple propose aussi une table pour déguster les spécialités régionales confectionnées avec les produits du jardin.

DSC01397

Orcières Merlette 1850, la station famille

Le lendemain, nous découvrons à quelques kilomètres cette station située au cœur de la vallée du Champsaur, plus précisément dans le Haut-Champsaur (comme Prapic d’ailleurs). Orcières Merlette 1850 est familiale et dispose de tout ce qu’il faut pour y passer un séjour agréable en hiver, mais aussi en été.

Vous pourrez d’ailleurs aller profiter de la base de loisirs située en contre-bas du village, vous baigner au plan d’eau en bordure du torrent (le Drac), faire un karting électrique comme nous l’avons fait, de la trottinette tout-terrain, de l’équitation, du VTT, de l’accrobranches, profiter du terrain multi-sports synthétique, du beach volley et de la pétanque, des aires de pique-nique, d’un espace aqualudique, des structures gonflables, des bateaux et voiturette électriques, de la pêche aux canards, du mini glof, …

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts ! 😉

https://www.instagram.com/p/BHkE6pngb2s/?taken-by=trekkingetvoyage

Montagne et sensations accessibles à tous

Par manque de temps et par facilité, nous avons utilisé les remontées mécaniques jusqu’au sommet du Drouvet (2655m) pour tester le Roll’Air Cable, l’une des plus grandes tyroliennes d’Europe ! Constituée d’un câble tendu entre le sommet du Drouvet et le lac Long (2500 m), sa longueur atteint 1870 mètres. Solidement harnaché et suspendu à un baudrier, on parcourt la distance le corps à l’horizontale, tête en avant, en environ 1 minute 30. La vitesse de croisière est d’environ 130 km/h avec des pointes à 140 !

Une impression de vol extraordinaire accessible dès l’âge de 8 ans. Pour les moins téméraires, vous pouvez rejoindre l’arrivée en contre-bas par les sentiers alpins magnifiques…

La station regorge en effet de chemins de randonnées allant des balades ensoleillées en balcon sur la vallée du Champsaur, à des escapades rafraîchissantes en forêt à l’ubac (versant d’une vallée de montagne qui bénéficie de la plus courte exposition au soleil) mais aussi des randonnées plus sportives à l’assaut des quelques 13 sommets à plus 3000 m sur la commune, au cœur du massif des Écrins.

DSC01508
Le lac des Estaris – 2560m
DSC01518
Col de Prelle (2808m) – Magnifique vue vers les Écrins.

Avec ou sans guide, la rando à Orcières apporte une bouffée d’oxygène et des paysages somptueux…

Après une journée de randonnée, le complexe loisirs et détente située au cœur de la station permet aussi d’aller se relaxer dans la piscine ouà l’espace bien-être comme nous l’avons fait… Sans oublier le patinage, le centre de remise en forme, le bowling et le cinéma !

www.orcieres.com
www.orcieres.com

Terroir

Je vous parlais de terroir, de gastronomie… Allez donc passer un agréable moment sucré bien mérité au salon de thé et torréfaction « Pause Détente » à Pont-du-Fossé : vous ne le regretterez pas ! Je vous conseille également de goûter le délicieux génépi de Perrine & Thomas à la distillerie Guillaumette un peu plus loin… Un nectar !

Après une journée de randonnée dans les Écrins, place au terroir de la vallée du Champsaur avec une pause aux douceurs…

Publié par Trekking et Voyage – Le blog belge Rando, Voyage & Outdoor sur vendredi 8 juillet 2016

Ancelle

À quelques kilomètres de là se dresse Ancelle qui est à la fois un petit village de montagne, une station de ski et de tourisme, qui a su garder son activité son activité agricole et pastorale. C’est petit, c’est mignon et c’est aussi un lieu de vacances idéal en famille ou entre amis, combinant activités sportives, nombreuses animations et flânerie dans la bonne humeur et grâce à l’accueil chaleureux des habitants.

Un patrimoine également rempli de saveurs et d’authenticité avec la vente directe à la ferme de lait et fromage de chèvre, viande (chevreau, agneau), d’huile d’olive, de produits de l’agriculture bio et depuis peu d’une délicieuse bière artisanale brassée par des Belges dans le village : La Brasserie d’Ancelle.

Nicolas Levoyer
Nicolas Levoyer

Testée et approuvée ! 🙂

Nous avons passé deux nuits dans le charmant hôtel Les Autanes où nous avons dégusté des plats de la région très bien préparés et maîtrisés. Le panier Champsaurin est à tester… 😉

J’ai également fait du canyoning dans les méandres rocheux formés par le Rouanne toute proche avec la sympathique Marion de Accroche Escalade qui propose aussi des activités escalade et via ferrata.

Une chouette expérience !

https://www.instagram.com/p/BHo4dEDA7R2/?taken-by=trekkingetvoyage

Le plan d’eau du Champsaur

Situé entre St Bonnet et Chabottes, le plan d’eau agréable et familial du Champsaur propose sur son site de 10 hectares de nombreuses activités en pleine nature.

Rémi Fabregue
Rémi Fabregue

Nous y avons fait du rafting sur le Drac qui fait le bonheur des amateurs d’eaux vives…

Bertrand Bodin
Bertrand Bodin

Le Valgaudemar

Passons dans la vallée voisine pour rentrer en plein cœur des Écrins

« L’Himalaya français»

C’est avec ces mots que l’alpiniste Gaston Rébuffat décrivait la vallée du Valgaudemar. La verticalité des versants pourrait être oppressante pour certain, elle ne l’a pas été pour moi ! Un environnement vertical et austère… mais tellement fort, sauvage et fragile à la fois.

Tout simplement grandiose !

DSC01663

Refuge du Gioberney et cascade du Voile de la Mariée

Après la découverte de la vallée accueillante du Champsaur, nous avons donc pris la direction de lu Refuge du Gioberney. Ce chalet-hôtel est situé au plus profond de la vallée du Valgaudemar dans l’immense cirque du Vaccivier et a probablement la terrasse naturelle la mieux située de la région, certains disent même de France… Le panorama est magnifique.

DSC01625

Point de départ de superbes randonnées de moyenne et haute montagne dans le massif des Écrins, le refuge du Gioberney vous accueillera face à la somptueuse cascade du Voile de la Mariée.

Les Oules du Diable

Nous prenons ensuite la direction des Oules du Diable, quelques kilomètres plus bas, pour une randonnée nature en compagnie d’un autre guide.

DSC01591

Le torrent de Navette a creusé son lit en formant des sortes de creux dans la pierre dont les parois sont devenues très lisses. Ce canyon est accessible uniquement depuis le hameau des Portes.

Il est est unique en son genre : « sauvage et grandiose ».

Un parcours aménagé a d’ailleurs été mis en place pour protéger le lieu, mais probablement aussi les visiteurs d’une mauvaise chute dans une eau glacée et au débit impressionnant…

DSC01602

Hameau de Navette

Nous remontons ensuite sur le sentier vers les ruines du hameau de Navette, abandonné après les crues de 1914 et dont il ne reste que la chapelle restaurée qui trône fièrement au milieu d’une prospère forêt de mélèzes… L’endroit est devenu sauvage et particulier : on y pénètre comme dans un temple, un ancien lieu de vie devenu sacré par les années…

Nous continuons encore jusqu’à la spectaculaire cascade de Buchardet, avant de rentrer vers Les Portes.

DSC01644


Mon avis

Ne connaissant pas la région, je ne m’attendais pas à une telle surprise visuelle et culinaire.

Car oui, même si ces deux aspects n’ont à priori rien à voir ensemble, ils sont pour moi deux valeurs importantes d’une destination vacance, nature et sportive. Vous le savez, je suis un grand gourmand… Les produits de la terre, celle que l’on arpente au fil des heures de balade ou randonnée, se dégustent et me (re)plongent en immersion avec l’environnement naturel qui m’entoure.

Et quel environnement… La montagne a décidément encore beaucoup à m’offrir ! Des douces et accueillantes terres du Champsaur aux sentiers panoramiques du Champsaur « d’en haut », en passant par le Valgaudemar aux allures himalayennes surprenantes, chaque mets et lieu a son histoire et sa référence. On vit le moment présent en imaginant le travail réalisé autour d’une tradition rurale et ancestrale. On vit l’endroit, le cadre. Et ici, on peut dire que j’ai été servi…

Que vous soyez donc seul, en famille, entre amis, randonneur et sportif aguerri ou simplement amoureux de la montagne et de ses bons produits, les vallées du Champsaur et Valgaudemar sont faites pour vous !

Je ne regrette pas une seconde d’avoir accepté l’invitation à découvrir ces petits coins de paradis. Je tiens d’ailleurs à remercier l’Office du Tourisme d’Orcières, la Maison du Tourisme du Champsaur et Valgaudemar et Mind Shake pour l’organisation de ce beau voyage. Plus particulièrement Maïdi, Nicolas et Amandine, pour leur sympathie, la qualité des échanges et de l’accueil tout au long du séjour. Je précise d’ailleurs que malgré cette belle collaboration, le contenu de cet article et mes recommandations restent (comme toujours) sincères et objectives et que j’ai gardé une totale liberté dans mes propos.

J’ai déjà hâte d’y retourner pour l’une ou l’autre nouvelle escapade vers les sommets ! 😉

Conseil et documentation

Si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur les bonnes adresses ou les randonnées et balades de cet article, mais surtout d’avoir un plus large choix de possibilités d’escapades dans la région (car il y a du choix…), n’hésitez pas à contacter (ou à vous y rendre dès votre arrivée) les offices et maisons du tourisme, ils se feront un plaisir de vous renseigner efficacement et de vous orienter vers des choix adaptés à vos envies.

Liens :

Orcières_V_P Merlette

champsaur

Bonus

 

Découverte du Champsaur et ValgaudemarEn partie filmé avec la caméra Tectectec France XPRO2+

Publié par Trekking et Voyage – Le blog belge Rando, Voyage & Outdoor sur mercredi 3 août 2016

Loading Facebook Comments ...

1 COMMENT

  1. Top article ! Je viens seulement de le lire, ça donne envie d’y aller. Je connaissais le Champsaur et la Vallouise mais ces deux vallées m’étaient inconnue. Merci à toi !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.