J’ai eu l’occasion de découvrir Malines, une petite ville flamande située entre Bruxelles et Anvers. On m’avait dit que les villes du nord du pays avaient un certain charme et je ne m’attendais pas du tout à découvrir une aussi belle cité, tel un trésor caché dans notre beau pays qu’est la Belgique !

Présentation

Comme je te le disais, Malines (Mechelen en néerlandais) est une petite ville pittoresque située dans le nord de la Belgique. Riche en patrimoine et en histoire, elle est particulièrement accueillante et agréable. On y circule principalement à pied ou à vélo. Elle est traversée par un bras de la Dyle, tandis que l’autre longe les murs extérieurs de la ville au nord.

Son centre-ville est absolument magnifique avec l’emblématique cathédrale Saint-Rombaut qui domine le reste des monuments de la Grand-Place (Grote Markt), le palais bourguignon Hof van Busleyden, des ruelles typiques, d’autres églises et de magnifiques façades baroques disséminées sur les rives de la Dyle. 

Situation & accès

J’ai été surpris de constater que Malines se trouvait à peine à une vingtaines de minutes de Bruxelles en voiture. C’est définitivement une pépite flamande à découvrir facile d’accès, moins connue que Bruges ou Gand par exemple !

Bien qu’il soit déconseillé de s’y rendre en voiture, on trouve pas mal de parkings gratuits ou à tarifs réduits en périphérie de la ville. Aller dans le centre est également possible mais il faudra en payer le prix. Sachez cependant que entre 11 heures et 18 heures, le trafic motorisé n’est plus autorisé dans certaines parties du centre. Plus d’infos sur les parkings ici.

Je te conseille d’aller à Malines aller en train !
Les deux gares se trouvent à 15 minutes du centre-ville à pied.

Que visiter ?

Flâner le le long de la Dyle : Je te conseille de parcourir le sentier flottant sur la Dyle. C’est une expérience unique qui mène de la Haverwerf au Jardin botanique. On peut alors découvrir l’arrière des maisons anciennes au bord de l’eau mais aussi de nombreux oiseaux aquatiques.

La Grand-Place (Grote Markt) : C’est LE lieu à voir quand on arrive à Malines. Impossible de passer à côté de cette magnifique place. Elle est dominée par la Tour Saint-Rombaut, visible de partout et qui est vachement impressionnante. De l’autre côté de la place se dresse l’hôtel de ville. Les jolies maisons qui entourent la place ont des façades aux style Renaissance du XVIe siècle et rococo du XVIII e siècle. Un marché traditionnel se dresse tous les samedis matin sur cette place mais nous n’avons pas pu en profiter.

La cathédrale Saint-Rombaut (Sint-Romboutskathedraal) : C’est la grosse claque visuelle de ce séjour… Une fois les portes d’entrées franchies, je tombe nez à nez avec un des plus beaux chœur d’église que j’ai pu voir en Belgique. Son intérieur abrite un grand nombre d’œuvres fascinantes. Elle mérite vraiment une visite (l’entrée est gratuite).

La tour Saint-Rombaut : Il est également possible d’escalader la tour de la cathédrale, haute de 97 mètres. Nous n’avons pas pu y monter à cause du vent (merci la tempête Ciaran) mais on nous a assuré que la vue au sommet était à couper le souffle et le Skywalk impressionant. Le guide des visiteurs est tout aussi intéressant et ludique et on en a pour son argent. (8 € adulte / 3 € enfant). Achat de billets ici.

Le musée Kunstuur : Autre point fort de ce séjour, la visite du musée Kunstuur. Une expérience très intéressante d’une heure au cœur de l’art. Cette visite, qu’on peut appeler séance, nous plonge dans un cadre intimiste et nous propose la découverte de 32 chefs-d’œuvre belges datant de la période 1887-1938 à travers différents témoignages de gens de la région, plus ou moins connus. C’est intéressant et souvent poignant de sincérité.

Moi qui ne suis pas forcément fan des musées d’art, j’ai apprécié mon moment sur place et je n’ai pas vu l’heure passer. Chaque visite se fait à 8 personnes maximum et est réglée comme du papier à musique. Il est donc important de réserver et d’arriver à l’heure (on demande 10 minutes à l’avance). Infos & réservations.

La brasserie Het Anker : Amateur de bonnes bières, je n’ai pas pu m’empêcher de visiter la brasserie Het Anker (l’Ancre) située dans le joli quartier du béguinage. Elle est l’une des brasseries les plus anciennes du pays, connue dans le monde entier pour sa « Gouden Carolus » qui en 2012 avait décroché la médaille d’or aux World Beer Awards.

Les trois cuves de cuivre dans la salle de brassage ont été installées juste après la Seconde Guerre mondiale et dans les années 90, la brasserie a été rénovée. La visite dure 1h30 et se ponctue par une dégustation. Arrivé un peu à l’avance et le ventre vide, j’ai mangé au restaurant de la brasserie et j’ai trouvé ça vraiment bon ! Infos et réservations.

Le Musée Kazerne Dossin : Je franchis volontiers ce genre de musée quand je visite une ville. Il s’agit d’un Mémorial, Musée et Centre de Documentation sur l’Holocauste et les Droits de l’homme. C’est aussi et surtout un « lieu de mémoire ». La vieille caserne est indissociablement liée à l’histoire de l’Holocauste en Belgique. En effet, pendant la Seconde Guerre mondiale, elle était l’antichambre de la mort pour plus de 25 000 Juifs et Tziganes de Belgique et du Nord de la France. En tant qu’enseignant, je trouve qu’il est important d’expliquer l’importance historique du lieu aux générations actuelles et futures et aborder des thématiques telles que le racisme, l’exclusion et les droits de l’homme. Infos et réservations.

Des promenades : De jolies balades sont réalisables depuis le centre vers périphérie directe de la ville. Elles permettent de découvrir des espaces naturels préservés et riches à proximité directe. Si tu souhaites un peu sortir de la ville, sache qu’il existe également de chouettes itinéraires à faire à pied dans la région ! Plus d’infos ici.

a bike is parked on the side of a road

Malines & ses alentours à vélo

Il est également possible de découvrir les alentours de Malines à vélo. Les itinéraires proposés sont téléchargeables gratuitement ou à retirer à l’office du tourisme. Plus d’infos ici. Il est également possible de se faire guider et de louer des vélos ! Plus d’infos ici.

Où manger ?

Cosma : Une adresse connue des locaux, assez branchée aussi, dans un cadre plutôt intimiste et qui propose une carte variée mais sobrement présentée. On a la bonne surprise de découvrir des inspirations de la cuisine du monde, dont certaines dans des plats à partager. Un voyage à travers l’assiette et une belle façon de travailler le produit. On peut ajouter à cela un personnel ultra sympathique qui essaie de parler Français pour notre confort. Que demander de plus ? Réservation conseillée… Site internet.

De Vleeshalle : Je te conseille vivement de découvrir dans le cadre historique unique la fameuse « Vleeshalle » (la Halle aux Viandes). Il s’agit d’un ancien marché couvert datant de 1881.

L’endroit, au delà d’être absolument magnifique (il me rappelle un peu le Marché de La Boqueria à Barcelone) est un véritable carrefour des saveurs. Ici on se balade à travers les odeurs, on découvre, on rencontre, on boit un verre et on déguste. Et le week-end, il parait que l’effervescence est à son comble. J’adore ce genre d’endroit !

Ouvert tous les jours sauf le lundi. De Vleeshalle, Huidevetterstraat 7, 2800 Mechelen

Où dormir ?


Pour ce séjour, j’ai dormi dans l’hôtel Van Der Valk Mechelen, située au bord des docks de la Dyle à quelques minutes à pied du centre-ville. Cet hôtel chic est installé dans une ancienne piscine de 1924 à l’architecture néo-Renaissance. L’endroit est somptueux, je ne m’attendais pas à une telle architecture. C’est rénové avec beaucoup de goût !

Arrivé dans la chambres, je suis également charmé par le style moderne de celle-ci. Les hébergements de catégorie supérieure sont pourvus d’un balcon avec vue sur l’ancien bassin transformé en étang avec fontaine.

Ce patio est vraiment joli et on peut même s’y détendre en été avec un petit verre.

Pour info, l’hôtel dispose aussi de suites et d’un tout nouveau « Loft » duplex. L’établissement possède également un joli bar et un restaurant haut de gamme face à la Dyle et aux murs en briques apparentes.

Ce que j’ai aimé :
– la beauté et le charme des lieux,
– la très bonne literie, la taille des chambres, l’insonorisation,
– facilement accessible depuis l’autoroute,
– la qualité du petit-déjeuner,
– la proximité quasi directe avec le centre (10 minutes à pied),
– hôtel qui accepte les animaux domestiques,
– hôtel avec le label Green Key (qui met l’accent sur les voyages, les réunions et la détente durable),
– la réception accueillante et qui fait au mieux pour parler français,
– la possibilité de louer des vélos à la réception.

On pourrait reprocher à l’hôtel de ne pas avoir d’espace wellness. Il est cependant équipé d’une petite salle de fitness fonctionnelle et de nombreux espaces dédiés à la détente. Les travaux tout autour de l’hôtel ternissent un peu les alentours (en octobre 2023) mais cela devrait évidemment disparaitre. Ces travaux nous enlèvent également le droit de se gager juste devant l’hôtel et nous obligent à utiliser le parking public payant au tarif de 10 € / jour. Il est cependant situé juste à côté de l’hôtel et est accessible par une passerelle au dessus de la Dyle.

BON PLAN : Je te conseille de consulter les offres et arrangements proposés sur le site pour profiter de séjours très avantageux ! Le dimanche, l’hôtel propose également un brunch avec différents plats chauds et froids ainsi qu’un buffet dessert. Les chefs cuisent sur place des pièces de viande ou de poisson. Des plats pour les plus petits sont aussi prévus. Vin de la maison, bière au fût, soft, eau, café et thé sont compris dans le prix.


N’hésite pas à te rendre sur le site Visit.Mechelen.be
pour préparer ton escapade dans la région !

Si cet article t’as pu et qu’il t’a donné envie de découvrir Malines, n’hésite pas à le partager !
Ce petit geste m’est d’une grande aide pour pouvoir continuer à proposer du contenu sur ce site gratuitement.

Bon voyage !


Cet article a été rédigé suite à un séjour invité par l’hôtel Van der Valk Mechelen et Visit Mechelen. Merci à eux pour leur confiance.
Mes propos restent cependant (et comme toujours) libres et sincères.

Article précédent5 balades à faire en automne en Belgique
Article suivant10 bonnes raisons de voyager seul(e)
Maxime
Je suis Maxime, l'âme vagabonde derrière les récits de « Trekking et Voyage », une oasis pour les amoureux de randonnée, les assoiffés de voyages plus ou moins lointains et les fervents adeptes du plein air. J'ai toujours été passionné des immensités sauvages, des murmures de la nature et des aventures qui transforment l'âme. Tout en étant un épicurien qui savoure la vie à pleines dents, je te partage ici mes récits et mes coups de cœur. L'idée d'être une source d'inspiration et de partage d'expériences me plait, surtout quand les mots sont choisis pour leur vérité et leur utilité. Bonne lecture ! "Happiness is only real when shared" (Christopher J. McCandless dit « Alexander Supertramp »)  

TU ME LAISSES UN PETIT COMMENTAIRE ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.