Le Massif des Vosges est beau à toutes les saisons. C’est en tous cas ce que nous avons dernièrement pu observer dans la région du Sud et ceci même sans la présence de la neige ! Voici donc une idée weekend qui te permettra de prendre une bonne bouffée d’air frais dans un cadre naturel exceptionnel…

Les Vosges et moi, une grande histoire d’amour…

Ce n’est plus un secret, je suis tombé amoureux
des paysages de ce massif du nord-est de la France il y a déjà bien longtemps.

Et co vos don-Dé !

(Et encore vous, don de Dieu ! )

Formule de salutation vosgienne

Le fait est que ces douces montagnes préservées et accessibles résident au cœur d’un territoire majoritairement forestier, sauvage et authentique qui me rappellent les contrées ardennaises. Il n’est d’ailleurs pas rare d’y croiser des animaux sauvages comme le chamois et de s’y sentir absolument isolé.

N’hésite d’ailleurs pas à consulter les articles rédigés à la suite d’autres aventures dans la région, tu vas te régaler…

Le fait est que le Massif des Vosges est le terrain de jeu idéal pour les randonneurs, avec plus de 20.000 km de sentiers balisés par le fameux Club Vosgien ! Je pourrais aussi te parler de la Traversée du Massif des Vosges à pied (qui fêtait en 2017 ses 120 printemps). Cet itinéraire parcourt le massif du nord au sud sur plus de 400 km en empruntant les sentiers du GR®54 et du GR®5… Mais mon petit doigt me dit qu’un reportage y sera consacré plus tard… !

La proximité joue aussi sons rôle… Quel plaisir de n’avoir qu’à rouler quelques heures avant de pouvoir directement profiter des paysages calcaires vallonnés, des jolis lacs et autres chaumes sauvages ! Pour infos, le massif (via Saint-Dié-des-Vosges) est situé seulement à 2 heures de TGV de Paris et de Lyon.

Et puis il y a la gastronomie locale, absolument divine. Mais ça, je t’en parle plus tard ! 😉


Le Territoire de Belfort et les Vosges du Sud

Notre première découverte fut celle du Fort de Giromagny, sur le Territoire de Belfort.

Le fort de Giromagny, également appelé « fort Dorsner »

Cet ouvrage militaire fut construit entre 1875 et 1879 et a fait partie des fortifications de l’Est de la France. Il fait également partie intégrante du rideau de défense de la Haute Moselle.

Une chouette balade te permettra de faire le tour du fort et d’explorer les environs !

Retrouve le tracé GPX de la balade ici !

La vue sur le massif des Alpes est vraiment impressionnante : on ne se rend pas compte de leur « proximité » relative.

Nous partons ensuite vers Giromagny, à quelques minutes de là, pour y découvrir une commune considérée comme la capitale du pays sous-vosgien, une petite région dominée par le Ballon d’Alsace occupant la partie belfortaine des Vosges méridionales.

La vue depuis celui-ci en vaut d’ailleurs le détour… Il offre en effet par temps clair un large panorama sur la Forêt-Noire à l’est, le Jura, la chaîne des Alpes bernoises ainsi que le mont Blanc au sud et les crêtes des Vosges au nord !

Un matin au Ballon d’Alscace – 1247 m

À Giromagny, n’hésite pas à découvrir le riche passé minier de la région. Un « circuit minier et forestier » a été créé afin de perpétuer l’histoire locale. Tu pourras y découvrir l’entrée d’anciennes mines d’argent et de cuivre datant du XVIème, quand le bourg de Giromagny dépassait celui de Belfort en population.

Plus d’infos ici (tracé GPX)

Nous passons ensuite un agréable moment à l’hôtel Le Paradis des Loups (à Giromagny) dans un cadre contemporain et soigné dont le style scandinave n’est pas pour me déplaire… (Chambre lit double 85 €/nuitée)

Après le trajet et le froid hivernal de la basse montagne,
rien de tel que l’
espace wellness pour se détendre…

Notre repas au Restaurant Le 1190 (altitude à la source de la Savoureuse) situé juste en dessous de l’hôtel fut tout aussi délicieux. La cuisine d’Alexis est délicate et parfaitement maîtrisée.

Le tout élaboré avec des produits locaux, dans un joli cadre et à des prix à la portée de toutes les bourses : on a simplement adoré !

Nous ne pouvions pas quitter la région sans aller découvrir l’élevage de La Légende du Loup Noir
à Lepuix (à 5 minutes de Giromagny).

Situé au pied du Ballon d’Alscace, cet élevage familial dirigé par la sympathique Laetitia élève des chiens de la race Berger Allemand Ancien Type.

Là-bas, les chiens partagent promenades, sorties, vacances … avec leur maître. Ils bénéficient à l’extérieur de grands enclos (entre 10 et 35 ares) dans lesquels ils peuvent s’épanouir entre les activités ou avant de trouver un nouvel éleveur sélectionné avec soin (terme qu’on préférera à celui de « maître »).

Ces chiens ont un tempérament facile, ils sont fidèles et sont très résistants. Sportifs, ils pourront pratiquer différentes disciplines comme, le cani-cross/VTT, le mushing, etc. Nous avons d’ailleurs testé le cani-rando dans les alentours du Ballon.

Il s’agit de randonner attaché au niveau du bassin et tracté par le chien qui ne demande qu’à te montrer le chemin ! Le pied en montée…

Cette discipline outdoor est dynamique, agréable et enrichissante. La relation avec le chien est vite établie et on sent le réel plaisir qu’ont ces animaux à explorer les terres vosgiennes en notre compagnie. Une belle découverte !

Avec Darwin, mon nouveau compagnon de balade…

Mais à l’élevage de la Légende du Loup Noir, on peut aussi faire la rencontre de chiens loups tchécoslovaques d’une beauté indescriptible… Quelques images valent mieux que des mots.

Après cette dose d’air frais et d’amour canin, nous allons déguster une délicieuse fondue (trois fromages de la région et aux cèpes) à l’Auberge de la Chaumière (au pied du Ballon d’Alscace). 18 € pp avec la salade verte.

Oui, on a littéralement craqué, mais qui n’aurait pas fait pareil ? 😀

BON PLAN : Le gérant de l’Auberge propose des locations de VTT électriques quand il n’y a pas de neige. Le top pour aller explorer les environs !


Kaysersberg, village préféré des Français

Après le repas, nous « remontons » vers Kaysersberg, un petit village alsacien situé entre le massif des Vosges et le Rhin, et plus exactement à l’entrée des vallées de Lapoutroie et Orbey. La commune fait partie du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Élu village préféré des Français en 2017, Kaysersberg est dominé par les ruines du Schlossberg, un château érigé dans le courant du XIIIème siècle.

Ses petites ruelles pavées, ses boutiques et ses nombreuses maisons en colombage en font une superbe cité médiévale au bord de la Weiss.

N’hésite pas à entrer dans l’Eglise Sainte-Croix datant des année 1200… On y découvre un Christ mesurant 4,25 m accompagné des statues de la Vierge et de Saint Jean. On y aperçoit aussi la passion du Christ en 14 tableaux.

Se promener dans ces vieilles ruelles est un plaisir… Chaque passage est un appel à la découverte et les nombreuses boutiques raviront les amateurs de produits de terroir gastronomique ou artisanal.

Le matin en remontant la Vallée d’Orbey, nous découvrons avec surprise une ambiance absolument fabuleuse…

Nous sortons alors de la couche de nuages pour apprécier la vue et nous diriger vers le Lac Blanc.

Les sentiers de randonnées aux alentours de ce fameux Lac Blanc
seront notre dernière étape avant de reprendre la route vers la Belgique.

Ce lac d’altitude est situé à 1055 m et est entouré de chemins de randonnée balisés par le Club vosgien. On y trouve notamment trois sentiers de grande randonnée : le GR 5, le GR 531 et le GR 532.

Niveau activité outdoor, il y a aussi possibilité de faire de l’escalade au Rocher Hans. En hiver, des cascades de glace allant jusqu’à 100 mètres de hauteur sont visibles dans les environs du lac !

Le Lac Blanc dispose également d’une station de sports d’hiver, mais ça, c’est une autre histoire… 😉

C’est avec Mathieu, un accompagnateur en montagne et ancien sportif de haut niveau que nous avons pu découvrir un sentier pédestre aérien offrant de superbes panoramas sur les environs, au départ de la station… Fin connaisseur de la faune, de la flore et des traditions montagnardes, Mathieu est la personne qu’il te faut si tu veux apprendre des choses sur les Vosges et en prendre plein la vue.

Plus d’infos : www.terredesylphe.com

Ce n’est pas l’absence de la neige qui nous a empêché de profiter
de la beauté et la nature sauvage de l’endroit…
Les Vosges n’ont pas fini de me surprendre…

Il y a aussi possibilité de faire le parcours en raquettes (c’est d’ailleurs ce qui était initialement prévu).

LIENS UTILES :

Balade (5 km) autour du lac (tracé GPX).
Balade en raquettes (9 km) sur les hauteurs du lac et en passant par les Hautes Chaumes (tracé GPX).
4 idées de randonnées plus engagées dans la région.


Si cet article t’as donné envie de (re)découvrir le Massif des Vosges,

n’hésite pas une seconde à visiter le site officiel.

Tu y trouveras d’autres infos pratiques pour y préparer ton séjour.



Cet article a été réalisé dans le cadre d’un reportage invité par le collectif Massif des Vosges. Merci à eux pour leur confiance et à l’agence aiRPur pour la coordination. Mes propos restent cependant (et comme toujours) libres et honnêtes.