C’est Lors de mon dernier séjour au Maroc et après un trek dans le désert du Sahara (je vous en parle bientôt) que j’ai décidé de m’octroyer un moment détente dans la ville rouge, point de passage de mon expédition…

Une bonne occasion de mettre en application l’expression que j’affectionne particulièrement : « Après l’effort, le réconfort… »

Marrakech en effet est une destination idéale pour vous évader le temps d’un week-end. Une escapade en amoureux, entre potes ou comme moi après une expédition dans le désert (ou dans les montagnes de l’Atlas)… De plus, il y a pas mal de possibilités au départ de vols de Bruxelles, de Liège et de Paris dans des compagnies low cost. Vous trouverez peut-être qu’un week-end est un peu court pour visiter toutes les beautés de la ville… Vous avez certainement raison.

Mais pour DÉCONNECTER, c’est selon moi largement suffisant.


Découvrir

En effet quand vous visitez Marrakech (ou quand comme moi vous êtes de passage), le choix de visites et de découvertes est vraiment multiple et varié. J’ai fait dans cet article le choix d’éviter d’énoncer toutes sortes « d’immanquables » ou de « top 10 des choses à faire » comme la plupart des blogs peuvent le faire, pour vous parler uniquement de ce que j’ai testé et apprécié le temps d’un week-end. C’est mon expérience, mes goûts et ma façon de voir les choses… Je comprendrai que vous n’accrochiez pas.

  • Prendre le taxi

C’est la première chose logique que vous pouvez faire en sortant de l’avion (après être passé les 8 contrôles de sécurité et une halte aux W.C.). À ce propos, le Maroc est un pays sécurisé et sécurisant. La police est souvent présente et les marocains sont accueillants, voire bienveillants. Je me sens davantage en danger le soir dans certaines villes belges qu’au Maroc… Soyez donc sans crainte à ce sujet. Je vous en parle après.

Le (petit) taxi (jaune officiel) marocain… toute une aventure. N’hésitez pas à marchander (cela fait parties des mœurs), de toute façon vous serez directement appelé pour monter dans le premier. Demandez le prix de votre voyage avant de démarrer et si cela vous parait correct, montez à bord (prix officiel d’un taxi Aéroport-Centre : 70dhs à 100 dhs). N’hésitez pas à refuser simplement avec un non-merci, ils baisseront certainement leur prix. Ne soyez pas étonné, tout se marchande dans la bonne humeur, c’est comme cela. N’hésitez pas à demander un rabais si le chauffeur charge une personne supplémentaire, avec ou sans votre consentement. Une fois à bord, mettez votre ceinture et appréciez les talents du chauffeur… (Si c’est moi qui conduis après 5 minutes j’ai déjà fait 3 accidents) 🙂

  • Traversez la Place Jemaa el-fna

C’est le centre « névralgique » et utlta-touristique. Elle vaut le coup d’œil mais n’y tardez pas de trop : ça grouille d’arnaqueurs et de dresseurs de serpents (et de singes) qui souhaitent de l’argent contre des photos, je n’aime pas ça. Attention aux pick-pockets… personnellement j’évite la foule des fins d’après-midi et je privilégie les fins de matinées.

  • Boire un thé et manger en rue

Allez plutôt boire le thé marocain : un délice étonnamment rafraîchissant même par fortes chaleurs ! Quittez donc la place et tentez de trouver une chaise en terrasse pas loin de là. Pour manger, évitez les établissements autour de la place et orientez-vous un « chouilla » plus loin ou trouvez un étal dans les ruelles, suivez la fumée dont l’odeur délicieuse me rend fou à chaque heure du jour et de la nuit. Guettez où sont les locaux : si ils y sont, c’est que c’est bon (et moins cher). À vous les savoureuses grillades et autres méchouis typiques préparés et cuits sous vos yeux.

  • Aller flâner dans les souks et dans la Médina

À la base le shopping ne m’intéresse pas trop. Mais comme je suis curieux, je suis allé me promener dans les vieilles rues de la Médina et je ne l’ai pas regretté… C’est typique, animé, plein de couleurs, de saveurs (épices) et l’artisanat de certaines échoppes est vraiment de qualité. À vous de marchander encore et toujours (avec le sourire), de vous enfoncer dans certaines ruelles juste pour explorer, ou dégoter la perle rare.

Comment négocier ?

PERSONNELLEMENT je diminue le prix demandé de moitié voire par 3, puis je propose un chouilla plus… Et même si vous avez l’impression de vous être fait rouler, souriez, cela fait partie du jeu 😉

Et si vous demandez votre chemin, attendez-vous à devoir donner un pourboire, c’est comme cela 🙂

  • Se détendre sur un « roof-top »

J’en parle puisque je l’ai fait 🙂 Un cocktail (« détox ») à la main. Tellement cliché… Pas indispensable, mais tellement bon… Il y a beaucoup de terrasses sur les toits de la ville et si vous aimez vous relaxer et regarder les gens passer, n’hésitez pas une seconde moi j’ai adoré 😉

  • S’émerveiller

J’ai halluciné devant l’architecture de la ville. Les bâtiments, les mosaïques, les mosquées, tout est beau, coloré et dépaysant… Si vous adorez le style marocain, allez jeter un coup d’œil au Palais de la Bahia.

  • Testez un hammam marocain

L’expérience sera totalement différente de ce que l’on connaît dans le monde occidental. Je vous en parle plus bas…


Se détendre

Partir en week-end, c’est aussi pour se détendre…

La capitale touristique du Maroc propose aussi un large choix d’hébergement qui pourra correspondre à votre profil que ce soit dans la vieille ville avec ses nombreux riads typiques, en camping hors du centre ou à l’hôtel…

Bien que j’apprécie aller me promener dans les ruelles millénaire et flâner dans la Médina, mon choix s’est tourné vers un établissement hors de la vieille ville. Je sature en effet assez rapidement de l’effervescence urbaine typique des villes touristique et des quartiers animés.

j’ai testé un hôtel 5* !

Oui, j’ai craqué… En effet j’ai pour habitude de planter ma tente tranquillement ou de chercher des adresses sobres et abordables.

Voici mon ressenti…

Le Kenzi Menara Palace

Bonne ou mauvaise idée ?

Le fait est que je ne savais pas à quoi m’attendre dans le cadre de ce court séjour collaboration avec Aziz, le sympathique community manager et la direction de l’hôtel. Je n’aime ni l’extravagance, ni le luxe. J’avais donc un peu peur d’aller à l’encontre de mes principes. C’est important pour moi de rester cohérent dans ma démarche.

Situé dans le quartier de l’Agdal à une quinzaine de minutes du centre-ville en voiture, l’hôtel est implanté dans un parc luxuriant de cinq hectares face aux montagnes de l’Atlas. C’est donc isolé et relativement calme…

La première chose que l’on remarque, c’est le style de l’hôtel qui réussit à réunir l’aspect contemporain et traditionnel dans des tons de terre orangée. J’adore… Le hall d’entrée est majestueux et présente un parfait équilibre entre raffinement et sobriété, le tout dans un style arabo-mauresque (des Maures, les populations berbères d’Afrique du Nord) des plus délicats. C’est juste somptueux…

Les blocs de bâtiments est ajusté dans en patios du style de riads traditionnels faisant de l’ensemble un environnement d’exception.

www.kenzi-hotels.com

Les chambres sont (très) spacieuses et superbement décorées dans des contrastes de matières agréables.

Je ne vous dis pas le contraste avec la tente dans le désert…

Mon petit « kit » d’accueil dans la chambre…

Niveau infrastructure, tout est réuni pour y passer un beau séjour dans un cadre agréable. Piscines extérieures, terrains de tennis, de badminton, de pétanque, de volley, etc. Sans oublier les nombreux services proposés… Comme la navette gratuite jusqu’au centre pour vous permettre de découvrir la ville tranquillement… Je n’ai évidemment pas pu résister de me faire conduire comme un prince 🙂


J’ai testé le spa !

Loin de la cohue du centre-ville, les 1800m² du O-SPA By Kenzi sont entièrement dédiés à la détente et au bien-être des voyageurs souhaitant retrouver forme et équilibre. Cela tombe bien, j’en avais vraiment besoin…

Une fois à l’intérieur, vous entrez dans le monde de la détente et du bien-être en jouissant d’un excellent service et d’un cadre traditionnel mais épuré. Le fameux gommage au savon noir dans le hammam et le massage ont été le paroxysme de cette visite : un moment exquis proposé par des professionnelles expérimentées. S’offrir ou se faire offrir ce genre de plaisirs fait parfois du bien… 🙂

www.kenzi-hotels.com

Le Kenzi est également réputé pour sa restauration et le talent de ses chefs. Je bénéficiais d’une formule All Inclusive d’un rapport qualité/prix rarement vu à Marrakech.

J’ai donc pu profiter d’un incroyable buffet varié et extraordinairement bien présenté. On ne sait pas où donner des yeux ni de la tête et chaque plat est une invitation au voyage dans un monde de saveurs… Même constat au petit-déjeuner. GROS coup de cœur avec les desserts. J’ai rarement mangé d’aussi bonnes tapisseries, pourtant en général, je préfère le salé. J’ai appris par la suite que le chef pâtissier est un des meilleurs du Maroc…

www.kenzi-hotels.com

 

le « All-in » m’a également permis de passer un agréable moment apéritif à L’Orientaliste Piano Bar. Avec comme toile de fond musicale le live d’un groupe et d’une jolie chanteuse à la voix envoûtante…

Le restaurant Marocain Saoussane accueillait quant à lui ses clients dans un authentique écrin oriental orné d’alcôves, d’arcades et de cheminées envoûtantes.

www.kenzi-hotels.com

Curieux et comblé de la gastronomie marocaine, mon choix s’est plutôt porté vers le restaurant L’Insensé  qui propose une cuisine européenne style française et italienne. J’ai été conquis pas la qualité du vin proposé (une sélection marocaine) et des mets goûtés (entrecôte de veau, brocolis confits, tagliatelles, parmesan). La viande était succulente, c’était très fin et le fond de veau très bien maîtrisé !

www.kenzi-hotels.com

*****

Finalement, ce séjour est une de mes rares expériences dans un établissement 5 * et il est une agréable surprise.

Loin des clichés habituels de luxe et d’exubérance, le Kenzi Menara Palace conviendra aux personnes désirant s’offrir durant leur voyage dans la ville rouge un séjour agréable et savoureux. Le rapport qualité/prix proposé est assez exceptionnel, mais ne conviendra certainement pas à toutes les bourses. Le contraste entre la rusticité du désert et le confort proposé à l’hôtel était bel est bien marquant, mais c’est ce que je cherchais. Bref, à faire « une » fois dans sa vie !

Après tout, on n’a que le bien que l’on se fait… N’est-ce pas ? 😉 


Infos & réservations :