Je vous en avais parlé il y a presque un an via quelques photos tape à l’œil sur ma page Facebook et j’ai enfin pris la peine de m’y rendre… Où donc ? Dans le parc national de la Haute Campinele seul parc national de Belgique…

Et oui, rien que ça ! Vous ne connaissez pas ? Attendez de lire ce qui suit, vous allez adorer…

Présentation :

Le parc national de la Haute Campine (en néerlandais : Nationaal Park Hoge Kempen) est en effet l’unique parc national de Belgique et est situé dans l’est de la province du Limbourg, entre Genk et la Vallée de la Meuse.

Ouvert en mars 2006, il couvre 5750 hectares de forêts et de bruyère et constitue le point culminant naturel du Regionaal Landschap Kempen en Maasland, connu pour son réseau cyclable unique.

Le parc offre près de 300 km de randonnée et  40 boucles qui varient de 3 à 14 km.

Envie d’un défi à relever ? Lancez-vous dans la longue promenade de 72 km qui relie 5 portes !

Le parc abrite une faune exceptionnelle et rare. On y observe des oiseaux comme le courlis, l’alouette des bois, l’engoulevent et des rapaces remarquables comme l’autour des palombes.

Mais ce n’est pas tout… la coronelle lisse, un serpent absolument inoffensif, se plaît beaucoup aux endroits les plus ensoleillés. Accueillant aussi la grenouille des champs, le crapaud calamite et le lézard vivipare, la Haute Campine est une zone fertile pour les amphibiens et les reptiles. Une population imposante de chevreuils se cache aussi dans les immenses forêts qui entourent les étendues de bruyère.

Coté flore, une bruyère violette abondante domine l’endroit ainsi que le chêne sessile/rouvre.

DSC02806

Outre cette bruyère sèche avec les dunes et la bruyère humide avec les marais et les tourbes, le Parc National de la Haute Campine est principalement constitué de forêts de conifères. Ces forêts, plantées pour répondre à la demande de bois d’étayage pour les mines de charbon, ont été petit à petit transformées en forêts plus naturelles.

DSC02855

Les carrières, nées de l’exploitation de la couche de gravier et du sable quartzeux, forment, avec ces cailloux, un ‘musée de plein air’ géologique unique.

Ma balade :

J’ai fait le choix de me rendre à la porte « Mechelse Heide » près de Maasmechelen, vraiment par hasard… et je n’ai pas été déçu ! Je ne savais pas que le célèbre village commercial tant prisé des amateurs de « shopping outlet » avait comme voisin un si bel endroit.

J’ai suivi le parcours jaune jusqu’à l’extrême Ouest du domaine pour ensuite rejoindre le parcours rouge. Il s’agit d’une balade de plus ou moins 13 km sans difficulté et au dénivelé faible.

Certaines zones sont interdites aux chiens, d’autres par contre leur sont exclusivement réservées (sans laisse)…

DSC02731

J’ai opté pour un tour dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Le début de la balade se fait dans une forêt abondante et ornées d’arbres impressionnants.

DSC02742

Le sol est un mélange de sable et de terre, c’est assez dépaysant au début…

DSC02737

Le long du chemin se cachent toutes sortes de champignons et baies… C’est très joli.

Après un ou deux kilomètres, tout en longeant la route (malheureusement) assez proche mais sans jamais la voir, on arrive dans des zones plus vastes et qui me rappellent mes Ardennes belges…

DSC02772

Tout le reste de la journée j’ai droit à un défilé de fresques et de tableaux… un mélange de Hautes Fagnes, de paysages littoraux et marécageux, sans oublier de forêts denses et une impression de toundra africaine… Je suis littéralement conquis !

DSC02795

Et cette bruyère violette (de août à septembre) particulière qui m’a offert des vues magnifiques…

DSC02800

Le chemin nous amène ensuite, après une courte montée, à un vaste point de vue sur un des bassins du parc…

J’en profite pour casser la croûte dans le sable… j’adore la sensation permanente de dépaysement… Et non, je ne suis pas dans les dunes du littoral belge 🙂

DSC02845

La suite de la balade est plus verte et nous fait parcourir des sentiers forestiers entrecoupés de zones sableuses et marécageuses… j’y retrouve même un semblant de caillebotis des Hautes Fagnes 🙂

DSC02854

Mon avis :

Je suis vraiment conquis par cette région et ce parc magnifiquement bien exploité et que je ne connaissais pas. Je suis d’ailleurs étonné que l’on n’en parle pas davantage à l’instar des Hautes Fagnes ou des Ardennes. Les aménagements sont bien réalisés et le parc facile d’accès. Les chemins sont bien balisés et nous font traverser les plus beaux coins.

Je regrette cependant qu’aucun panneau didactique ne soit traduit en français comme c’est le cas en néerlandais dans les Ardennes par exemple, ou ailleurs en zone francophone.

Je suis aussi malheureusement étonné, voir frustré, d’y voir ici et là des déchets (mégots, canettes de bières, berlingots, etc.) dans une zone protégée et officiellement classée parc national… Comme quoi les gens ont encore beaucoup à apprendre et à transmettre.

Ceci étant dit, je ne manquerai pas d’y retourner pour tester d’autres itinéraires via d’autres portes d’accès car il s’agit vraiment là de mon coup de cœur de ces dernières semaines au sein de notre très chère Belgique…


Itinéraire & Accès :

Comme mentionné précédemment, il existe 5 portes d’accès qui font office de points de départ de nombreuses balades dans le parc. Un peu trop modernes à mon goût, elles sont néanmoins bien intégrées et donnent le ton quant à la bonne gestion du parc et des moyens mis en oeuvre pour le préserver.

N’hésitez pas à cliquer sur ces liens qui regroupent magnifiquement bien toutes les infos nécessaires à la préparation de votre promenade :

Des parkings sont aménagés près de chaque porte avec des zones de pic-nic, abris et des panneaux des balades. Vous pouvez également y grignoter un bout et prendre un rafraîchissement.

Plus d’infos :


 

Galerie photos complète :

Article précédentSur les hauteurs du Lac de Moiry (Suisse)
Article suivantGearBest – N10 Smart Outdoor Sport Watch
Je suis l'auteur de ce blog RANDO, VOYAGE et OUTDOOR. Passionné de randonnée, de nature et des bonnes tables, j'aime transmettre ma passion et mes coups de cœur en toute simplicité sans faire de la grande poésie. Mon but est uniquement d'inspirer et de partager ces découvertes avec des textes sobres, sincères et pratiques le tout si possible avec une petite touche épicurienne bien à moi... "Happiness is only real when shared" (Christopher J. McCandless dit « Alexander Supertramp »)  
Loading Facebook Comments ...

3 COMMENTS

  1. Splendide! Comme toujours, les photos sont somptueuses.
    Cette région à l’air de ressembler aux abords de Bourg Léopold que tous beaucoup de miliciens ont fréquenté au temps déjà lointain de la conscription.

  2. Super intéressant, je recherche un lieu dépaysant pour passer un we à 2 pendant le camp des ados en juillet et je crois que ce sera ce parc ! D’un lien sir le site touring , j’ai abouti sur d’autres sites puis le tien. J’accroche aux points forts mis en avant : nature, dépaysement, grands espaces, tout ce que je recherche! Merci pour ces infos!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.