Si tu suis un peu ce blog, tu sais que j’adore le Massif des Vosges. Simplement parce qu’il est magnifique et pas très éloigné de la Belgique. Symbolisant inconsciemment les premières montagnes en venant du plat pays, les Vosges cachent quelques perles et j’ai décidé cette fois de donner la parole à d’autres blogueurs qui ont accepté de divulguer leur coup de cœur dans cette jolie région de l’est de la France. Bonne découverte ! (Photo de couverture : Marc Ruffini)

La marcairie du Frankenthal

Par Quentin du blog Vosges qui peut !

La marcairie du Frankenthal est une ancienne ferme d’altitude qui hébergeait autrefois les éleveurs de la vallée de Munster et leurs troupeaux de vaches de race vosgienne pendant la belle saison. Installée dans un cadre absolument idyllique au pied du Hohneck et dans le cirque glaciaire du Frankenthal, c’est aujourd’hui une halte incontournable quand on se lance dans la randonnée du Sentier des Roches !

La petite ferme aux volets bleus a été reprise il y a quelques années par Céline, une jeune femme qui a la tête pleine d’idées pour accueillir comme il se doit les randonneurs. Sur la terrasse avec vue sur la vallée de Munster ou dans la charmante salle, on se régale avec les bons produits du terroir confectionnés avec soi : soupes aux légumes du jardin, planchettes du randonneur avec charcuteries et fromages ou tartes aux fruits de saison, il y en a pour tout le monde ! C’est aussi un excellent spot pour observer les chamois qui viennent brouter à quelques mètres au-dessus de la marcairie dans les pentes herbeuses du Falimont et dans le couloir Dagobert.

Vosges qui peut !

Dans le secteur, ne manquez surtout pas de découvrir les lacs du Fischboedlé et du Schiessrothried au cours d’une balade, le sommet du Hohneck qui domine la fermette et bien sûr, le Sentier des Roches et ses passages techniques qui rappellent les Alpes ! 

En découvrir plus

Le lac Blanc

Par Laurène du blog www.mon-week-end-en-alsace.com

S’il y a bien un lieu que j’adore dans la partie alsacienne du Massif des Vosges, c’est le lac Blanc, un lac d’altitude situé sur les hauteurs d’Orbey, dans la Vallée de Kaysersberg. Déjà, parce que le lieu est tout simplement magnifique : il m’a suffit d’y passer une fois par une belle journée ensoleillée pour en tomber amoureuse. Depuis, j’adore y retourner en toute saison !

L’hiver, le lac blanc est souvent gelé mais on peut faire plein de choses dans le coin : on trouve en effet une station de ski alpin, mais aussi des pistes de ski nordique, des sentiers de randonnées en raquettes et il est même possible de s’initier au traineau à chiens.

En été, le lac Blanc offre un formidable lieu de promenade : de nombreux sentiers balisés par le Club Vosgien passent par le lac Blanc et les possibilités de balade sont multiples ! Parmi celles que je préfère, je vous recommande la randonnée des trois lacs, un grand classique pour les Alsaciens amateurs de marche à pied.

Cette randonnée permet de découvrir la beauté des paysages vosgiens et de ses beaux panoramas en passant par les forêts, les crêtes et par trois superbes lacs : le lac Noir, le lac Blanc et le lac des Truites. En chemin, il ne faut pas manquer de s’arrêter au lac des Truites pour y manger un morceau ou juste y déguster une succulente part de tarte aux myrtilles !

Lire l’article complet

Aventure en van dans les Vosges

Par Pauline de Worldelse

C’était en Juillet dernier, après être rentrés en France après plus de 15 jours dans les grands espaces de l’Ouest canadien, nous avions besoin de repartir. Non pas pour s’échapper à nouveau (quoi que) mais plutôt pour une transition plus douce. Nous avons jeté notre dévolu sur les Vosges, un coin de France que nous ne connaissions pas et pourtant il est le massif le proche de chez nous…

Worldelse

Nous sommes, donc, partis à bord de notre Van pour une microaventure de 5 jours avec l’ambition de découvrir le coin de la meilleure des manières à nos yeux. En prenant le temps, en faisant de la rando et d’autres activités outdoor et profiter de ce grand terrain de jeu qu’est le massif des Vosges.

Pendant ces 5 jours, nous avons pas mal bougé tout en restant aux alentours de la route des crêtes (idéale en Van) à hauteur du Hohneck. Je conseille cet endroit comme point de départ de votre découverte des Vosges car autour il y a tout un tas de choses à faire et à voir. Le Hohneck, d’abord. Il est le point culminant du département et est aussi l’endroit idéal pour observer les chamois au lever du soleil.

Non loin de là, la randonnée de l’étang de Machais, au Rainkopf par les lacs de Blanchemer vaut le détour. Avec un dénivelé moyen de 500 (positif et négatif), il ne faut pas moins de 6h (environ 15km) pour en faire le tour. J’ai particulièrement aimé celle-ci car les paysages sont variés et l’effort plutôt doux. Mention spéciale pour le lac de Blanchemer déserté en fin de journée, idéal pour piquer une tête et se rafraîchir après cette journée de grimpette !

Ai-je parlé de la beauté du panorama au sommet du Rainkopf ?
Pas besoin, je vous conseille d’aller découvrir cela par vous-même.

Lire l’article complet

 

 

 Les Cabanes de Belfahy

Par Emma du blog www.augoutdemma.be

Mon coup de cœur dans le Massif des Vosges, ce sont Les Cabanes de Belfahy, un hébergement insolite situé en pleine nature, au sommet du plus haut village de Haute-Saône, sur une ancienne piste de ski. Nous y étions en plein hiver et, coup de chance, il venait de neiger pas moins de 50 centimètres les jours précédant notre arrivée ! Nous avons donc eu la chance de découvrir les cabanes sous la neige, un cadre totalement magique.

Nous avons logé dans la Cabane de la Voie Lactée, une cabane ultra confortable répartie sur deux étages, avec même de vraies toilettes (ça mérite d’être noté !) et deux grandes terrasses pour profiter du soleil et surtout observer les étoiles durant la nuit, grâce au grand télescope qui fait la particularité de cette cabane. Et si le ciel est couvert, il est même possible de projeter la voie lactée sur le toit-coupole de la chambre – super cool !

www.augoutdemma.be

Bref, c’est un endroit génial pour un séjour en amoureux, et si l’astronomie ce n’est pas trop votre truc, il y a des jacuzzis, un sauna et même un bain japonais dans d’autres cabanes du site. Il n’y a pas de restaurant sur place, mais vous pouvez vous faire livrer vos repas à la cabane. J’ai testé les formules petit-déjeuner et raclette : c’était copieux et délicieux !

Il y a plein de possibilités de randonnées à faire dans le coin, et le site UNESCO de la Colline Notre-Dame du Haut à Ronchamp ne se trouve qu’à 30 minutes de route (quand il ne neige pas…). D’ailleurs, je vous en parle plus bas dans cet article ! 

Lire l’article complet

Découverte des Châteaux de Ribeauvillé

Par Rutsch

Mon idée de randonnée est une boucle de 3h pour découvrir les trois châteaux de Ribeauvillé depuis la gare routière (cool, pas besoin de voiture). Elle peut se faire en solo ou entre potes et avec une bonne bouteille de vin pour une pause pique-nique bien méritée !

Je l’apprécie particulièrement pour deux raisons : d’abord, ses 430m de dénivelé montant sont parfaits pour une petite remise en jambe après deux mois d’inactivité. Ensuite, car cette randonnée est un pur concentré d’Alsace !

Rutch

Elle démarre à l’entrée de la cité médiévale de Ribeauvillé, avec ses rues pavées et ses maisons à pan de bois. Elle longe ensuite les remparts, pour monter à travers le vignoble et s’enfoncer dans une belle forêt. Viennent ensuite deux châteaux imposants et dominants la petite ville, qui permettent de s’imaginer la vie, au Moyen-Âge. Le clou du spectacle est le dernier château, qui offre probablement la vue la plus panoramique de la vallée du Rhin Supérieur ! Par temps clair et derrière le Haut-Kœnigsbourg, la cathédrale de Strasbourg. Pile à l’est, la Kaiserstuhl et la Forêt-Noire. Enfin, au sud-est, les Alpes bernoises.Une balade touristique et très facile, que je recommande à toute personne habitant dans la région !

Les plus aventuriers l’apprécieront aussi que cette balade se trouve sur le GR5. Il est donc possible de la prolonger très facilement depuis le dernier château (le Haut Ribeaupierre) : il faut 1h pour arriver à Thannenkirch et 1h de plus, pour rejoindre le château du Haut-Kœnigsbourg.

Lire l’article complet
TRACE GPX de l’itinéraire

Aux alentours du Gazon du Faing

Par Marc Ruffini – www.marcruffini.com

Voilà une escapade qui m’a réservée de belles surprises… La randonnée permet une traversée de terrains différents et donc de paysages variés et surprenants.

Marc Ruffini

Le lac des truites (appelle aussi lac du Forlet) est niché dans un large cirque glaciaire entouré de pentes abruptes. S’y arrêter est un moment privilégié, une pause pour admirer le plus élevé des lacs vosgiens…Point de truites ici, du moins je n’en ai pas vu, mais un encerclement de pins qui ajoute authenticité à ce lac de montagne.Il faudra ensuite prendre de l’altitude pour arriver au sommet du massif des Vosges, sur le gazon de Faing. Situé sur la ligne de crête entre le col du bonhomme et le col de la Schlucht, je me laisse surprendre et charmé par ces vastes étendues arides. Véritable réserve naturelle, je prends alors le temps de regarder, écouter et saisir le panorama remarquable qui s’offre à moi.

Les Vosges ont alors gardé le meilleur pour la fin, un coucher de soleil que je n’oublierai pas de sitôt sur ce paysage contrasté à la fois harmonieux et rude.

Le sommet du Klintzkopf

Par Sébastien Dekeyn – ObjectifTrek

J’aimerais vous parler d’un de mes endroits préférés des hautes Vosges. Le sommet du Klintzkopf qui culmine à 1330m. J’ai l’habitude de m’y arrêter la première nuit d’une boucle de 4 jours de trek dans la région. Après être parti de Munster en passant par le petit ballon, on longe les crêtes et on traverse des sous bois pour arriver après 15km et un sacré dénivelé à ce sommet où la vue à 360 degrés est à couper le souffle. En contre-bas de celui-ci, une petite clairière permet d’y installer un bivouac. Si vous êtes seul n’hésitez pas à planter votre tente sur le sommet, mais attention à la météo, vous serez exposé à ces caprices….

ObjectifTrek

Par ciel dégagé, on peut y apercevoir les alpes et les jeux de lumières que nous offrent les différentes heures de la journée donnent à cet endroit un charme supplémentaire. Je ne peux vous conseiller que de continuer sur les crêtes en directions du Schweisel où vous pourrez admirer de magnifiques panoramas sur la vallée de Munster et redescendre dans des vallées encaissées pour rejoindre le Hohneck par les nombreux lacs qui se trouvent au pied des rochers du Spitzkoepfe.

Tout cela est accessible à 4h de route de la Belgique, les différentes saisons vous permettront de découvrir un paysage différents. Donc n’hésitez pas à aller découvrir cette région magnifique et créez y votre propre histoire !

Trace GPX de la randonnée d’une journée
Trace GPX de la boucle de 4 jours

La Colline Notre-Dame du Haut

Par Emma du blog www.augoutdemma.be

Pour une visite originale dans le Massif des Vosges, je vous propose de découvrir la Colline Notre-Dame du Haut à Ronchamp et sa Chapelle créée par l’architecte Le Corbusier, un site assez insolite qui a récemment été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

www.augoutdemma.be

L’église, qui surprend par sa modernité, a été construite par Le Corbusier dans les années 1950 à l’emplacement d’une ancienne chapelle de pèlerinage bombardée durant la guerre. A l’intérieur de la chapelle, l’utilisation du béton et le jeu des lumières créent une ambiance tout à fait unique.

En se baladant sur la colline, on peut également découvrir deux autres constructions de Le Corbusier, L’Abri du Pèlerin et la Maison du Chapelain. Ne manquez pas non plus la Pyramide de La Paix, un monument de commémoration ressemblant étrangement à une mini pyramide maya !

Aujourd’hui, les sœurs clarisses du monastère Sainte-Claire vivent sur le site et occupent un autre bâtiment ultra moderne créé quant à lui par l’architecte Renzo Piano, qui a également construit le centre Pompidou à Paris.

L’accès au à la Colline Notre-Dame du Haut est payant et le site peut se parcourir en visite libre ou en visite guidée. Pour manger dans les environs, je vous recommande de vous arrêter au restaurant La Croisière à quelques kilomètres de là, qui propose une cuisine régionale avec comme spécialité la friture de carpe !

Lire l’article complet

Les échelles de Hirschsteine

Par Cécile du blog A la Conquête de l’Est

Le massif des Vosges offre aux amateurs de randonnée un terrain de jeu vaste, varié et accessible à tout le monde. Mais faut aimer grimper un peu et ça tombe bien, on part pour cette rando au col de la Schlucht, un des trois cols vosgiens. Il culmine à une hauteur de 1139 mètres et propose aux sportifs pistes de ski et départ de randonnées dont le fameux GR5.

A la Conquête de l’Est

C’est donc là que nous prenons la direction des escaliers de Hirschteine. Le balisage est assuré par le club Vosgien et ils font toujours un travail remarquable, aucune chance de vous tromper durant la rando !

Rapidement, on se souvient qu’on est dans les Vosges, on commence par un peu de dénivelé mais comme toujours, on sait qu’on sera récompensé. On arrive au belvédère de Spitzenfels qui domine le col de la Schlucht et le massif des Vosges. On prend une bouffée d’air aux odeurs de sapins.

Les fameux escaliers se méritent et arrivent après un passage assez escarpé et pentu. Tout est bien pensé et la sécurité des randonneurs est assurée grâce à des mains courantes tout le long des parois.

La randonnée se poursuit, fait une boucle pour revenir au point de départ (11km au total). Il n’y a pas une once de monotonie, on parcourt autant de forêt que de landes sur les crêtes, on gravit des rochers comme on côtoie des fermes et ses vaches. Et toujours ce spectacle des massifs vosgiens qu’on admire au bord de belvédères.  

Avec un peu de chance, vous trouverez sur le bord de la route une ferme auberge vosgiennes pour prendre un bon repas marcaire pour déguster tourte ou munster accompagné d’un bon vin blanc alsacien bien sur !

Trace GPX de la randonnée

Le Markstein

Par Elisa SCHORR – Facebook Instagram

Le Markstein est une station située au cœur des Hautes-Vosges sur la route des crêtes, entre le Grand Ballon et le Col de la Schlucht. On y accède depuis la vallée de Guebwiller, aussi appelée la vallée du Florival, ou depuis Kruth dans la vallée de la Thur. J’aime beaucoup cet endroit car le Markstein offre des panoramas et des vues très étendues sur les vallées vosgiennes, la plaine d’Alsace, et jusqu’aux Alpes par beau temps !

Elisa SCHORR

La station permet d’apprécier tous les plaisirs de la montagne dans le cadre préservé du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges (PNRBV). En hiver, la station permet de faire de la raquette, du ski de fond et du ski de descente. En été, la station est au centre de nombreux chemins de randonnées. On peut aussi y faire de la luge d’été sur rail, et du parapente.

ôté restauration et buvette, on peut entre autre se ressourcer à la Bulle du Markstein, un grand igloo qui permet d’admirer la vue. On peut également goûter aux plats typiques de la région dans les fermes auberges du Steinbach, de la Haag et du Treh.

En montant depuis la vallée de Guebwiller, on peut aussi s’arrêter au Lac de la Lauch pour y contempler le reflet de la forêt vosgienne. C’est aussi un point de départ de plusieurs chemins de randonnées !

Elisa SCHORR

Retrouve sur le blog
d’autres endroits & idées de séjours
dans le Massif des Vosges !

Loading Facebook Comments ...

1 COMMENT

  1. Bonjour Sébastien,
    Aurais-tu un article peut-être plus détaillé sur ta rando de 4 jours autour des hautes vosges ? (sommet du Klintzkopf)
    Merci pour ton retour et bravo pour ce blog qui est une véritable mine d’informations !
    Vive les bretzels 😀

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.