Je n’ai plus besoin de vous le rappeler, la Belgique abrite sur son territoire des coins somptueux… Celui que nous avons découvert le week-end dernier en fait partie. Le fait est que j’avais envie de profiter du soleil en prenant mon temps. Car au delà de l’effort physique, j’aime aussi de temps en temps me la couler douce…

Voici donc une randonnée pas trop longue décorée de beaux panoramas, ponctuée par la découverte d’une des aires de bivouac Escapardenne, d’une bonne viande grillée et d’une nuit sous tente genre »back to the Roots »… rien que ça !

Le Parc Naturel des Deux Ourthes

Reposant sur les roches les plus anciennes de la Belgique, c’est dans le Parc naturel des Deux Ourthes que nous avons trouvé notre bonheur, Alex et moi. Il a en effet accepté de m’accompagner pour cette belle petite aventure du week-end.

Le parc se situe dans la partie Nord-Est de la province de Luxembourg, longe la frontière grand-ducale et couvre 76.000 hectares de reliefs escarpés de la vallée de l’Ourthe.

Ou plutôt des Ourthes… car il y en a « deux » !

L’Ourthe orientale, qui prend naissance aux abords du village du même nom, dans la commune de Gouvy, sillonne la campagne et cavale vers la petite ville de Houffalize.

L’Ourthe occidentale, quant à elle, prend sa source près du village d’Ourt sur la commune de Libramont-Chevigny et traverse de son cours rapide la commune de Sainte-Ode pour rejoindre sa sœur au confluent au pied du village d’Engreux.

Les deux rivières, unies dans l’Ourthe, continuent alors vers La Roche-en-Ardenne en dessinant de nombreux méandres bordés de forêts abruptes d’où émergent de superbes sites rocheux.

http://blog.escapardenne.eu

Randonnée :

C’est d’ailleurs au départ d’un de ces sites que nous avons démarré cette randonnée en boucle de deux jours, embellie d’un bivouac en pleine nature. En effet, le site du Hérou à Nadrin offre des possibilités de parking près de l’ancien belvédère.

En arrivant par le Plateau des Tailles encore enneigé, nous avons eu droit à notre première surprise…

DSC01291

En descendant par le GR57, nous arrivons directement sur l’éperon rocheux du Hérou, dont je ne me lasse pas. Il offre une vue somptueuse et vertigineuse sur l’Ourthe en contre-bas. Il est d’ailleurs repris sur la liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne.

DSC01334

La prudence est de mise, la hauteur étant assez conséquente et certaines parois assez glissantes avec la rosée du matin et le givre.

DSC07323

Nous descendons ensuite sur la gauche par un chemin assez raide orné de chaînes métalliques pour rejoindre les abords de la rivière.

DSC01390

Le sentier longeant l’Ourthe jusqu’au barrage de Nisramont s’éloigne de temps à autre de sa maîtresse pour nous offrir quelques légères montées et descentes dans un très joli décor.

DSC01439

Arrivés au barrage de Nisramont, nous prenons le sentier vers la gauche pour monter sur une crête offrant un chouette panorama sur le lac. Nous y installerons nos hamacs pour la pause de midi…

DSC01499

Le reste de la randonnée propose un sentier avec quelques escaliers sur les hauteurs du lac pour ensuite rejoindre le début de celui-ci où se mélangent les Deux Ourthes, à Engreux.

Une fois la nasse à poissons passée, nous remontons par un chemin raide le long d’un ruisseau, qui nous mènera directement derrière le bivouac d’Engreux.

Le bivouac d’Engreux :

Comme vous le savez, Escapardenne a créé 5 aires de bivouacs dans la région. Nous avons déjà eu l’occasion d’en tester plusieurs et je suis vraiment heureux que ce genre d’initiative existe et permette à tout randonneur d’installer sa tente légalement afin d’y passer la nuit.

DSC01579

Celle-ci est donc située à Engreux et est une belle surprise ! L’endroit est proche d’une route de remembrement mais caché par une butte et plutôt bien isolé. La vue sur la vallée de l’Ourthe est vraiment jolie.

DSC07453

Le feu allumé, nous cuisons notre viande et passons une belle soirée en compagnie de Daniel, un randonneur hollandais solitaire…

DSC01641

Le ciel dégagé nous offre des moments photographiques à part !

DSC07480

La nuit sera belle, à 0°C. De quoi se sentir vivre, sans avoir froid 🙂

DSC07477

Le matin, le maître du feu (alias Alex) ne parviendra pas à allumer le bois humide… Je suis obligé d’intervenir et de lui montrer mon talent… 🙂

DSC01687

Après avoir rangé les tentes et pris un bon petit déjeuner autour des braises réconfortantes, nous reprenons les sentiers vers une crête en bordure de rivière, celle que nous avions longée la veille, avant d’arriver au bivouac.

DSC01714

Nous reprenons ensuite le chemin en sens inverse pour retraverser la nasse et prendre à droite le long de l’eau. Le sentier est sauvage et rempli de branches couchées en travers. Nous apercevons quelques traces de castors… Après la rencontre de Jean-Pol et de son acolyte randonneur, nous remontons la pente raide « à travers tout » pour retrouver un sentier davantage praticable 50 m plus en hauteur.

DSC01745

Une fois le petit village de Filly en partie traversé, nous descendons vers un gué qui nous amène sur le chemin pris la veille en sens inverse. La boucle est presque faite.

DSC01760

Nous ferons cependant une dernière halte près de la vierge où nous installerons nos hamacs.

DSC07510

Après la pause au soleil, nous continuons vers notre point de départ par le même chemin où nous rencontrons un superbe milan royal

DSC01816

Nous bifurquons finalement vers la droite pour varier et monter vers le dernier point de vue du séjour, et pas des moindres…

Ce chouette paysage terminera en beauté ce week-end au cœur de l’Ardenne, sur les hauteurs des Deux Ourthes, dans une nature somptueuse.

Ne croyez pas que ces 20 kilomètres seront de tout repos, les nombreuses montées sont vraiment sportives sans pour autant être difficiles.

Du sport, du soleil, un milieu unique, une nature agréable… chose est sûre, j’y retournerai bien vite pour refaire ce tour qui a été une de nos plus belles sorties de ces derniers mois…

DSC01848

DSC01822

Plus de photos :

 

Infos :

Tracé :

Loading Facebook Comments ...

13 COMMENTS

  1. Encore un chouette itinéraire. Je suis déjà allé faire une rando du côté du rocher du Hérou, mais elle suivait un autre itinéraire. Voilà un itinéraire différent et fort intéressant et l’occasion d’aller tester une autre zone de bivouac qui semble plutôt bien (après avoir déjà essayé celle du Golet). Juste par curiosité, combien d’heures avez-vous marché par jour pour faire « seulement » 20 km sur le week-end?

    • Le Golet, elle est bof je trouve, mais bon, elle a le mérite d’exister. Oh on a été lents, on a marché en faisant beaucoup de photos et de vidéos. Ainsi qu’une loooogue pause au soleil à midi. Disons 5h par jour donc 4km/h

  2. Bonjour,
    ça m’a l’air d’être une très chouette randonnée! Et je suis aussi très contente de cette initiative de bivouac!
    Je cherchais justement de chouettes balades dans les Ardennes pour m’entraîner avant le GR20.

    Je prévois de faire le GR129 (Ellezelles-Dinant), l’avez-vous déjà parcouru?

    Merci 🙂

  3. Super inspiration! Nous rentrons de deux jours sur cette boucle également… Vraiment de superbes paysages. Malheureusement, vu la hauteur du niveau de l’eau, on a du souvent slalomer entre de la grimpe et des arbres abattus, ce qui a un peu compliqué le parcours. J’espère que cela sera vite réparé car cela n’entache en rien la beauté des paysages.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.