Je te partage mon dernier séjour hivernal à Verbier. Cette station située dans la commune de Val de Bagnes, au cœur du Valais Suisse, a littéralement réussi à me séduire. Je comprends d’ailleurs pourquoi elle a été élue la meilleure destination ski au monde deux années de suite. J’ai skié sur de longues pistes avec des infrastructures modernes et durables, j’ai fait une ascension en raquettes dans un cadre unique, j’ai descendu une tyrolienne, j’ai vécu une nuit en cabane, j’ai survolé les pistes en parapente, le tout dans des paysages à couper le souffle… Je te laisse découvrir sans plus attendre mon expérience en détails !

Présentation

Quand on passe des vacances à Verbier, on s’aventure dans une des plus belles régions du Valais Suisse. Entourée de sommets, la station de Verbier occupe une grande partie de ce plateau ensoleillé situé à 1500 m d’altitude en ouvrant ses bras au massif des Combins et celui du Mont-Blanc.

Il est très agréable de s’y promener avant ou après une belle journée de glisse. Les nombreux bars, restaurants et boutiques en font en effet une station moderne et cosmopolite qui ne perd rien de son esprit montagne. Grâce à ses constructions de style chalet, la station de Verbier a en effet su garder le charme d’un “grand village alpin” en harmonie avec son environnement. Ce n’est pas donné à toutes les stations et j’aime le souligner. Certes le centre est souvent animé mais la tranquillité de la montagne se trouve aussi facilement sur les pentes ensoleillées de Savoleyres et des Ruinettes, non loin de là. Un peu plus bas on remarque également le  Verbier-village, avec ses constructions anciennes dont une chapelle datant du XVIIe siècle.

Verbier est aussi une station réputée qui a su se démarquer des autres
notamment grâce à un terrain de jeu absolument remarquable.

On compte pas moins de 110 km de pistes de tous les niveaux rien qu’à Verbier. Le domaine des 4 Vallées, avec ses 6 stations (et dont Verbier fait partie), cumule quant à lui plus de 410 km de pistes ce qui en fait le plus grand domaine skiable entièrement en Suisse. Et cerise sur le gâteau : il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux.

Qu’on soit skieur ou snowboardeur, les plus expérimenté(e)s trouvent leur bonheur avec les nombreuses traces techniques et raides (ce qui fait aussi la réputation du domaine). Les freeriders viennent également du monde entier pour profiter des pentes du domaine mais surtout des itinéraires balisés et sécurisés (mais non damés). Les novices ou intermédiaires ont bien sur aussi le choix entre les infrastructures adaptées ou les longues pistes plus faciles qui offrent une vue unique sur les sommets. Le tout avec une qualité d’enneigement unique de novembre à fin avril grâce à l’altitude relativement élevée du domaine. Que demander de plus ?

Découverte du domaine

Le ski à Verbier, ce sont quatre secteurs possédant tous leurs propres spécificités.

Une fois le télécabine “Médran” emprunté depuis le centre de la station et puis un autre à mi-chemin, je suis impressionné par la vue à l’arrivée. Je suis à 2700 mètres d’altitude et cette première sensation sur le domaine est unique ! Clac, clac, mes skis sont chaussés et me voici prêt à dévaler pour la première fois de ma vie la fameuse piste des Attelas.

LOCATION DE SKI

En parlant de skis, j’ai oublié de te conseiller d’aller louer ton matériel au magasin Intersport. J’y ai été très bien accueilli et on m’a loué des skis parfaitement adaptés à mon niveau intermédiaire, signés par l’ancien champion Philippe Roux qui gère son magasin depuis 1974 dans le centre de Verbier. Une excellente adresse !

J’immortalise ce moment avec une petite photo pleine d’euphorie et après une bonne bouffée d’air frais, je commence la descente, surexcité mais prudent. Mon niveau intermédiaire ne me permet en effet pas de faire le dingue. Et puis j’aime prendre mon temps, me réapproprier les sensations de glisse et admirer le paysage.

Et quel paysage ! C’est impressionnant tellement c’est vaste et beau…
C’est la montagne comme je l’aime, pure, sauvage.

La longue piste des Attelas m’emmène si je le souhaite d’une traite jusqu’au Mayentzet sur plus de 1000 m de descente. J’ai aussi le choix de bifurquer en direction des Ruinettes pour écourter ma descente, ou vers La Chaux pour imaginer une remontée vers le Col des Gentianes. C’est ce que je fais, et je ne le regrette pas. Je suis presque au plus haut de la station à 2950 mètres d’altitude. Le col offre également une vue sur le versant nord du domaine skiable mais aussi sur la vallée du Rhône et les Alpes vaudoises.

Il me reste encore un téléphérique à prendre pour monter au point culminant : le Mont Fort à 3330 m.

Ici il faut s’accrocher, la vue est à couper le souffle. On frôle les cieux, je te le dis !
Le panorama à 360° est saisissant et je n’ai pas osé prendre la piste noire
sur le glacier de Tortin tellement j’étais impressionné.

Par contre, je suis descendu en tyrolienne à plus de 100 km/h…
Et oui dans la vie il faut savoir faire des choix.

Tyrolienne depuis le Mont Fort (3330 m alt.)

J’avais en effet prévu le coup et après être monté avec le téléphérique (en ayant laissé préalablement mes skis en bas dans le bureau de réservation) et après avoir profité du panorama à couper le souffle sur les plus beaux sommets des Alpes, je me suis avancé vers le point de départ de la MONT 4 ZIPLINE.

Amateur de sensations fortes, je n’ai pas regretté l’expérience : presque 400 m de dénivelé en descente et plus de 100 km/h au dessus du glacier ! Impossible de prendre des photos pour des raisons évidentes de sécurité mais je peux te dire que ça décoiffe !

Infos & réservations

Parcourir une piste en luge

Si tu aimes la glisse, tu dois absolument tester la descente en luge sur l’une des plus longues pistes de luge de Suisse Romande ! Une fois au sommet de Savoleyres, tu n’as plus qu’à t’asseoir et emprunter la piste exclusivement réservée aux luges (mais qui croise à certains endroits les pistes de ski) sur plus de 700 mètres de dénivelé en descente jusqu’au lieu dit Etablons. Là une navette nous ramène à la Tzoumaz. Pour être tout à fait honnête, j’ai mis du temps pour m’habituer à l’engin et j’ai failli voler dans le décors plusieurs fois, mais j’ai adoré ! Je conseille de le faire à plusieurs et même en famille (avec prudence) !

Infos et réservations

Cabane Mont Fort, une nuit à 2457 m.

Quand je vais en montagne, il m’est impossible de ne pas vivre l’expérience d’une nuit en altitude hors de la station. La légendaire Cabane Mont Fort est l’endroit idéal pour se plonger au cœur de l’ambiance alpine traditionnelle. On y trouve un restaurant d’altitude avec une terrasse unique et sa vue sur le Grand Combin et sur le Mont Blanc, mais aussi des dortoirs. Il y a 15 chambres et 58 lits (avec des douches à l’étage). Certaines chambres proposent également l’intimité des chambres twin ou quadruples. On est donc loin des grands dortoirs traditionnels où on entend son voisin ronfler. Je suis passé 2 fois devant la cabane en skiant, sans m’y arrêter. Elle est en effet juste à côté de la piste de ski. Quand on m’a dit que j’allais passer la nuit là, j’étais surexcité…

En fin de journée quand les gens terminent leur verre en terrasse et qui regardent leur montre avec inquiétude pour être certain de ne pas louper la dernière remontée, tu n’as pas idée du plaisir que cela procure de te dire que toi, tu vas pouvoir profiter de l’endroit toute la soirée…

C’est un endroit magique niché sur un promontoire rocheux, sous le Bec des Rosses. De nombreux participants à la mythique Haute-Route Chamonix – Zermatt font escale à la cabane, également ouverte en été. Ici, le soleil prend son temps pour se coucher pendant que le personnel de la cabane s’affaire déjà de nettoyer la terrasse et de préparer le service du soir dans la cabane.

J’ai eu la chance d’être accueilli par Daniel Bruchez qui garde la cabane depuis 1981.
Ce gestionnaire sympathique et passionné est aussi guide de montagne.

Plus d’infos & réservations ici.

Montez sur une colline au coucher du soleil.
Nous avons tous besoin de temps en temps d’une perspective et là, sur la colline, vous la trouverez.

Rob Sagendorph

Montée en raquettes à la Cabane Brunet.

Aller à la montagne en hiver, c’est aussi sortir des pistes ! Les activités à faire dans la région ne manquent pas. Ski de rando, ski de fond, raquettes, … On peut même s’offrir les services d’un(e) guide expérimenter pour aller un peu plus loin, ou un peu plus haut. J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer Cherries qui est accompagnatrice en moyenne montagne. Avec elle j’ai pu découvrir le Val de Bagnes situé juste derrière la station en grimpant avec les raquettes jusqu’à la Cabane Brunet.

Forte de sa formation mais surtout enivrée de dynamisme et de passion, Cherries distille pendant la balade des anecdotes et informations intéressantes sur la région, sur la nature et les traditions. J’ai adoré cette sortie en sa compagnie et le fait de découvrir, après 1h30 de montée à un rythme assez soutenu (je le voulais bien), la jolie cabane Brunet.

Cette cabane qui est située au-dessus de Champsec-Lourtier à 2103 m alt. a été inaugurée en 1942. Elle porte le nom de l’ancien président de la Fédération Montagnarde Genevoise qui a périt dans une avalanche en 1928. Ici à l’alpage du Sery, tout est calme.

On se sent isolé et c’est le cas ! On n’accède ici que par un chemin transformé en piste en hiver. En fin de journée, le soleil nous offre encore une fois un spectacle de mille feu avec au loin Les Dents du Midi qui s’enflamment…

C’est l’heure de déposer son sac dans un des dortoirs fraichement rénovés et de prendre l’apéro pendant que les fourneaux s’agitent pour préparer les spécialités locales dont ils ont le secret…

Aller se balader avec Cherries
ou réserver une nuit à la cabane Brunet

Le lendemain, après une descente tout aussi rythmée, elle m’emmène découvrir le secteur de Vollèges et du Levron pour apprécier la vue imprenable sur le plateau de Verbier et du Val de Bagnes.

Si comme moi tu aimes la bière, je te conseille de faire un tour chez les copains de la Brasserie de Vollèges. Ils brassent avec passion et leurs breuvages sont remarquablement qualitatifs. C’est au bar O BAR JO que tu pourras les goûter, juste à côté !

BONUS :
Retrouve d’autres itinéraires de ski de randonnée et de raquettes ici.
– Attention, la montagne est un milieu qui peut être dangereux. –
Il est toujours conseillé de partir la découvrir avec un professionnel.

Vol en parapente

Je termine en beauté ce florilèges d’activités à faire en hiver à Verbier en apothéose…

J’ai en effet eu la chance de voler en parapente bi-place avec Mike de Verbier Summits. Il s’agit de l’entreprise familiale qu’il tient avec son jumeau Stu, réputée dans toute station et bien au delà… Mike est amical, sympathique à souhait et ultra doué avec 25 ans d’expérience et évidemment plus de 24.000 heures de vols à leur actif. Pour 160,00 CHF, il est possible de voler depuis les Ruinettes pendant 20 à 25 minutes selon les conditions. Franchement, c’est à faire une fois dans sa vie. La montagne est encore plus belle depuis les airs…

On se laisse porter, on sent les ascendants, on plane et on profite du calme. J’ai A-DO-RE et c’est probablement mon plus beau vol jamais effectué. J’ai tellement eu de bonnes conditions que j’ai pu atterrir là où j’ai décollé après 40 minutes !

Le forfait

Différentes formules sont possible selon qu’on skie sur un plusieurs secteurs. Un pass pour l’ensemble des secteurs (Bruson, La Tzoumaz, Verbier ou 4 Vallées) est disponible à partir de 73,00 CHF par jour. Pour 6,00 CHF en plus/jour, une assurance est également possible. Cela fait environs 325,00 CHF si on skie 6 jours, d’après le calculateur en ligne.

N.B. : J’ai connu des forfaits sensiblement au même prix en France,
voire plus chers ailleurs en Suisse pour moins de kilomètres de pistes !

Tous les forfaits en ligne aux meilleurs prix ici.

Dormir à Verbier

Verbier possède une offre hôtelière vaste et variée
avec des établissements pour tous les goûts et surtout pour toutes les bourses.

Hôtel Bristol *** : Outre les nuits passées dans des cabanes, je te conseille également cet hôtel familial (et tenu par des belges) qui jouit d’une situation centrale (à proximité des boutiques, des restaurants et des remontées mécaniques) et au rapport qualité/prix intéressant. Petit coup de cœur pour la sympathie du personnel, la vue depuis le balcon et le sauna gratuit !

Retrouve également de nombreux autres établissements ici !

Manger à Verbier

Restaurant La Nonna : Ce restaurant situé sur la place centrale (à deux pas de l’hôtel mentionné plus haut) nous plonge dans une ambiance chic et décontractée. Les plats proposés sont raffinés, la carte des vins impressionnante et le service efficace : cela donne envie de revenir !

Raclett’House Chez Eddy : Voilà une adresse incontournable quand on vient dans la région. C’est un peu une institution dans le Val de Bagnes et plus exactement à Bruson. Le Raclett’House de chez Eddy est une authentique “buvette restaurant”. Spécialiste des produits régionaux, le restaurant sert en toute convivialité des plats au fromage, des charcuteries, des vins et des plats valaisans d’une grande qualité et le tout dans un cadre original ! C’est à tester au moins une fois ! 

Retrouve également d’autres restaurants ici !

Se déplacer à Verbier

Je te conseille de profiter du service de navettes gratuites.
Les arrêts sont répartis un peu partout dans la station.
C’est simple, efficace et les chauffeurs sont plutôt sympas !

Venir à Verbier

La solution qui reste selon moi la plus efficace reste la voiture (et idéalement le covoiturage). L’accès se fait en 30 minutes depuis Martigny. Direction du Grand St-Bernard et à Sembrancher, direction Verbier. Une fois au Châble, plusieurs options : laisser gratuitement la voiture sur le parking de Curala et prendre la liaison câblée Châble-Verbier, ou aller jusqu’au centre de la station via une route de montagne large et bien entretenue. N.B. : On peut seulement laisser son véhicule 10 jours sans frais au P4 à côté de l’Espace St-Marc Parking de Curala (il est interdit de laisser sa voiture la nuit sur les autres parkings).

Une autre possibilité est de venir en train avec un accès via Genève, Lausanne, Martigny et Châble. Prendre ensuite la liaison câblée Châble-Verbier.

BON PLAN : En hiver, des liaisons directes jusqu’au Châble ont été mises en place depuis Genève et Fribourg, avec des arrangements tarifaires (jusqu’à -70%) et des réductions pour les forfaits (-30%) !

Environnement

Quand je vais à la montagne, je fonce systématiquement vers des destinations hors du tourisme de masse. La montagne regorge en effet de petits paradis où il est encore possible de ne croiser quasi personne et de se retrouver au cœur de la nature. Quand je vais skier, il est important aussi pour moi de ne pas aller n’importe où et n’importe comment.

Il serait cependant hypocrite de faire la promotion d’un des plus gros domaines skiables du monde en étant persuadé que celui-ci n’a aucun impact sur l’environnement. Mais comme la plupart des domaines skiables dont je parle sur ce blog, Verbier est soucieux de son impact sur le fragile environnement montagnard qui lui est cher. Grâce à des actions concrètes de Téléverbier (l’entreprise qui gère les remontées mécaniques sur la station), le domaine a donc réussi le pari de réduire son impact sur les sols, sa consommation d’énergie et son empreinte carbone. Téléverbier a même obtenu le label ACT (Agence Cleantech Suisse). Ce genre de critère m’aide dans mes choix de voyage et/ou de reportages.

Voici une liste non exhaustive des actions menées :

  • Label Blueelec : l’énergie électrique consommée est essentiellement issue de la production hydraulique valaisanne.
  • Renouvellement progressif des installations électriques pour un meilleur rendement (classe de rendement IE4).
  • Régulation de la vitesse de fonctionnement en fonction de l’affluence ce qui permet d’économiser plus de 10% d’énergie et de réduire également l’usure.
  • Monitoring du chauffage pour permettre de réguler le chauffage à distance et d’économiser de l’énergie.
  • Fenêtres à triple vitrage sur la plupart des cabanons d’installations ainsi que l’ensemble des bureaux.
  • Panneaux solaires thermiques : certains restaurants permettant entre autre le chauffage de l’eau sanitaire.
  • Panneaux solaires photovoltaïques sur certains des grands bâtiments dont l’énergie produite est directement injectée sur le réseau.
  • Chauffage des bâtiments au moyen d’énergies renouvelables afin de s’affranchir des énergies fossiles (CAD, pellets, récupération chaleur, pompe à chaleur).
  • Optimisation des moteurs Diesel des dameuses pour gagner plus de 8% de consommation de carburant par hectare damé. De plus la plupart des machines sont équipées de moteurs répondant à une norme environnementale qui limite les émissions d’oxydes d’azote et de micro-particules.
  • Système de mesure de la hauteur de neige sous les chenilles pour optimiser la production de neige de culture et répartir la neige de manière homogène.
  • Enneigement mécanique : la totalité du réseau d’enneigement mécanique est équipé d’enneigeurs de dernière génération afin de produire une neige avec moins d’eau et d’énergie.
  • Navette et parking gratuits afin de réduire le nombre de voitures dans la station.
  • Emballages recyclables et compostables pour toute la partie take-away, en éradiquant le plastique et en équipant les restaurants de food-box recyclables et compostables, de couverts en bois et de tasses à café en carton.
  • Les denrées sont également mises en cave afin de limiter les réapprovisionnements motorisés.

Et si on terminait par cette vidéo,
pour que tu comprennes davantage ce que j’ai vécu à Verbier ?

ENJOY !

Mon équipement

Merci aux différentes marques qui me font confiance et qui m’équipent lors de mes escapades !
Je tiens à préciser que (comme depuis toujours) je ne mentionne que ce dont je suis content

Veste de montagne Lagoped EVE
Pantalon ski de rando Lagoped SUPA
Masque de Ski Julbo Airflux
Casque Freeride Julbo Promethee
Lunettes de soleil Julbo Shield
Gourde isotherme Hydroflask 40 oz
Sac à dos Mammut Lithium Speed 20 L
Montre Garmin Instinct Solar

J’espère que cet article t’auras donné envie de découvrir Verbier et ses alentours,
ou que cela aura pu t’inspirer pour tes prochaines escapades.
Si c’est le cas, n’hésite pas à ajouter le blog dans tes favoris et/ou partager l’article !
Ce petit geste m’aide grandement et me permet de continuer de proposer du contenu accessible gratuitement…

Et n’hésite pas à glisser VERBIER
dans un de tes tableaux Pinterest avec le bouton « Pin it » 😉


Cet article a été rédigé dans le cadre d’un séjour invité. Merci à Verbier Tourisme pour la confiance accordée et en particulier à Elise pour cet accueil, ainsi qu’aux prestataires rencontrés. Les propos de ce reportage (non rémunéré) sont comme toujours libres et sincères.

Article précédent3 balades à faire en Brabant Wallon
Article suivantMa découverte de Paradiski
Je suis l'auteur de ce blog RANDO, VOYAGE et OUTDOOR. Passionné de randonnée, de nature et des bonnes tables, j'aime transmettre ma passion et mes coups de cœur en toute simplicité sans faire de la grande poésie. Mon but est uniquement d'inspirer et de partager ces découvertes avec des textes sobres, sincères et pratiques le tout si possible avec une petite touche épicurienne bien à moi... "Happiness is only real when shared" (Christopher J. McCandless dit « Alexander Supertramp »)  

TU ME LAISSES UN PETIT COMMENTAIRE ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.