Après avoir découvert une partie du cœur de l’Ardenne namuroise la veille, Alex et moi avons pris la direction des hauteurs de la commune de Gedinne où trône le majestueux plateau de la Croix-Scaille. Située en Province de Namur, cette commune est en quelque sorte l’antre qui mène à la Semois namuroise. Cette entité mi-rurale, mi-forestière comporte douze villages bucoliques et pittoresques.

Cet article est donc le deuxième de ce binôme consacré à ce chouette week-end en Ardenne Namuroise, où nous avons randonné dans ce massif magnifique, découvert le passé d’une zone particulièrement chargée d’histoire, mais aussi goûté au terroir et visité un parc animalier familial et agréable…

Bonne découverte ! 🙂

DSC09728

Le plateau de la Croix-Scaille

Il s’agit du « toit » de la Province de Namur, culminant à 503 m et faisant partie du massif forestier des Ardennes. Il domine au nord la vallée de la Semois et à l’est celle de la Meuse. Il se trouve exactement à la frontière de la France, à la limite du département des Ardennes, et de la Belgique, dans la province de Namur.

DSC09826

La Tour du Millénaire

Au cœur du plateau se dresse cette spectaculaire tour qui fut érigée en 2001 et qui possède 234 marches. Elle offre un point de vue panoramique agréable sur les Ardennes belges et françaises.

DSC09722

Elle est composée de 3 paliers d’observation… Je vous préviens : c’est impressionnant !

C’était la deuxième fois que je m’y rendais et je peux confirmer que je n’aime vraiment pas les structures artificielles ! (et le vent n’a pas aidé…) 😀

 

DSC03563

Avec son kiosque et sa plaine de jeu, elle est le point de départ de merveilleuses randonnées qui vous feront découvrir les richesses botaniques et faunistiques de l’endroit.

D’ailleurs, les Ardennes belges et françaises ont créé le réseau ELFE (Espace de Loisirs Forestier Européen), un réseau transfrontalier et ludique de randonnées. Il vise à relier le massif forestier de la Croix-Scaille aux bords de Meuse, en France…

Tout au long des parcours, des panneaux d’interprétation illustrent diverses particularités du réseau : nature, patrimoine, légendes,… Un chouette projet à souligner !

Randonnée « Espace liberté 44 »

Une fois la zone découverte et assimilée du haut de la tour, comme un « Bière Grills » en herbe le ferait, vous pourrez partir à l’assaut des terres toutes proches avec hâte « pour tenter de retrouver une trace de civilisation », ou pas.

Okay… désolé pour le jeu de mot pourri, je n’ai pas pu m’en empêcher : je vous laisse lire l’article à votre aise, et je sors.

Blague à part, cette région fut, de par sa situation, un haut lieu de la Résistance des maquis des Ardennes et est devenue un paradis pour les amoureux de la forêt…

Cette légère balade de +- 5 km vous fera donc découvrir l’histoire de ces (héroïques) résistants aux travers de quelques panneaux didactiques. (Promenade n°42). Vous trouverez une aire de pique-nique au milieu du parcours.

DSC03604

DSC09748

Randonnée « La Fange de l’Abîme »

Ensuite, parce-que vos jambes ne seront qu’échauffées, vous pourrez enchaîner avec ce gros coup de cœur de la journée

DSC03650

Avec ses 7 kilomètres de sentiers forestiers et tourbeux, nous avons eu l’impression de nous retrouver dans les Hautes Fagnes... Les caillebotis bien entretenus et ce décor particulier y sont certainement pour quelques choses…

Promenade 41, balisage rectangle jaune.

DSC09788

Dès que vous passez la porte de la réserve, vous pénétrez dans une monde naturel enchanteur. L’endroit est vraiment sauvage mais surtout très joli et bien préservé ! Je ne sais pas si tous ces adjectifs fonctionnent ensemble, mais c’est ce que je pense vraiment… Le fait est que pour moi, plus c’est sauvage, mieux c’est, mais là, c’est encore mieux.

Enfin, vous comprenez ?

Et puis juste avant de terminer la boucle, parce-que nous n’en avions pas encore vu, la Maison du Tourisme de l’Ardenne namuroise nous a déposé un cadeau sur notre route… Juste pour nous gâter encore plus… Ils sont trop forts !

Ou était-ce encore un beau coup du destin ? Quoiqu’il en soit, on était heureux 🙂


Pause gourmande

Dans mon enthousiasme, j’allais oublier de vous parler de notre légendaire temps de midi ô combien important pour le gourmand qu’Alex est que je suis !

Nous avions avec nous des (énormes) lunchpacks gentiment préparés par la Boucherie Antoine-Muller. Cette maison familiale reconnue dans la région nous a proposé quelques sandwichs aux pâtés et salaisons, tous plus délicieux les uns que les autres…

Alors je vous explique : on a dégusté le tout assis sur une souche, au bord d’un ruisseau, à l’entrée (ou plutôt la sortie) de la Fange de l’Abîme… au soleil. Plaisir vous dis-je !

DSC09804

Le fait est qu’ils sont médaillés d’Or pour leur boudin blanc, noir et leur pâté de gibier. Ils fêteront d’ailleurs cette année leur 25 ème anniversaire. Donc si vous aimez la bonne viande et la charcuterie de qualité « Made in Ardenne », n’hésitez pas à aller y faire un tour ! 🙂

Sympathie et gentillesse au rendez-vous…

Boucherie Antoine-Muller
rue de l’église, 44 – 5550
Bohan-sur-Semois (Belgique)
Site / facebook


Le Jardin des Hiboux

Nous avons finalement terminé ce joli séjour avec la visite du Jardin des Hiboux, à Graide.

Bon je vous avoue, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais je suis un grand curieux. Il n’est pas toujours simple d’observer des rapaces en randonnée. Souvent ils vous repèrent et se laissent difficilement photographier.

Et c’est souvent à ce moment là que l’appareil tombe en panne de batterie, ou met du temps à  s’allumer… Personnellement quand ça m’arrive, je jure tous les diables de l’enfer. Je suis comme ça… Bref… c’était donc une belle occasion de les voir de près.

Bin oui, je n’avais jamais approché une buse, un faucon, une chouette ou un hibou et je suis donc ravi d’avoir pu le faire ici !

DSC09867

Ce (petit) parc familial est né d’une passion et d’un véritable amour pour les animaux. Au fil du temps, l’endroit est devenu une attraction dans la région et abrite aujourd’hui plus de 70 rapaces diurnes et nocturnes, autant européens qu’exotiques (ce qui est intéressant pour découvrir également d’autres races plus rares).

DSC09878

Hormis le fait que les animaux sont bel et bien « en cage » quand ils ne volent pas (et c’est là que j’étais un peu sceptique), j’ai été agréablement surpris par l’endroit…

DSC09866

D’abord parce que ce parc sans prétention est situé dans un cadre magnifique hors du village et les animaux y volent tous les jours en vol libre, ce qui est selon moi important pour ces oiseaux.

Ils semblent aussi être bien installés : les volières sont relativement grandes et sont toutes « personnalisées ». Chaque rapace (ou couple) a sa cage et ses éléments. La superficie des cages et l’aménagement de celles-ci sont configurés en tenant compte de l’espèce en question. Les animaux plus exotiques sont rentrés en périodes plus froides. La nourriture est adaptée, les soins prescrits régulièrement, etc.

DSC09864

Mais surtout, le personnel est vraiment passionné et cela se sent. Wouter, qui nous a fait visiter son « trésor », est vraiment agréable à écouter et à observer dans son activité. On décèle cette étincelle, celle d’un passionné qui aime son travail et ses « bébés ».

Alors vous me direz peut-être : « cela ne change pas le fait que les oiseaux sont quand-même en cage, etc. »

Oui, mais au moins, vous avez mon point de vue et mon vécu. J’étais sceptique, je le suis nettement moins et je peux même dire que je suis persuadé que ce genre de parc doit exister afin de sensibiliser les gens et surtout les plus jeunes au monde animal, avec du concret, du vécu, du réel et non toujours avec des livres ou des films.

DSC03804

Ceci étant dit, en plus des visites guidées et des spectacles en vol libre, on peut y tenir un oiseau sur un gant de fauconnier, découvrir cette pratique ancestrale, visiter l’apiculture, découvrir différents animaux de la ferme, les nourrir, venir avec des groupes scolaires, pour des anniversaires, etc.

Une adresse familiale agréable pour les plus jeunes et les moins jeunes qui veulent découvrir ces magnifiques animaux « pour de vrai » dans un chouette cadre et hors de la cohue des zoos ou des gros parcs animaliers bien plus connus… 😉 !

Le Jardin des Hiboux ASBL
Vôye du Sclassin, 47
5555 Graide
Site / facebook


Bonus :

Du coeur au sommet de l’Ardenne namuroiseVoici un avant-goût du second épisode de notre escapade en Ardenne namuroise…
Retrouvez donc l’article « Au sommet de l’Ardenne namuroise » dès demain soir ! 🙂
Pays des Vallées Office belge de tourisme Wallonie-Bruxelles
#nature #ardennenamuroise #ardenne #belgique #randonnée

Musique : Kygo – Raging ft. Kodaline

Publié par Trekking et Voyage – Le blog belge rando, voyage & outdoor sur mardi 10 mai 2016

 


Infos :

DSC03170

Nous remercions encore la Maison du Tourisme de l’Ardenne namuroise qui nous a permis de découvrir cette belle partie de l’Ardenne. Elle vous orientera vers les bonnes adresses et vous pourrez vous y procurer les cartes des nombreux sentiers balisés, et je vous préviens, il y a de quoi faire ! 😉

ENJOY !

Repository

Maison du Tourisme de l’Ardenne namuroise

rue Albert Raty, 83
5550   Vresse-Sur-Semois
061/29.28.27
Facebook | Web

Article précédentAu cœur de l’Ardenne namuroise (partie 1)
Article suivantLes monts du Cantal en Auvergne (Partie 1/3)
Maxime
Je suis Maxime, l'âme vagabonde derrière les récits de « Trekking et Voyage », une oasis pour les amoureux de randonnée, les assoiffés de voyages plus ou moins lointains et les fervents adeptes du plein air. J'ai toujours été passionné des immensités sauvages, des murmures de la nature et des aventures qui transforment l'âme. Tout en étant un épicurien qui savoure la vie à pleines dents, je te partage ici mes récits et mes coups de cœur. L'idée d'être une source d'inspiration et de partage d'expériences me plait, surtout quand les mots sont choisis pour leur vérité et leur utilité. Bonne lecture ! "Happiness is only real when shared" (Christopher J. McCandless dit « Alexander Supertramp »)  

2 Commentaires

  1. Bear Grills… J’ai ri ^^ Excellent article ! Je suis vraiment tomber amoureux de cette région depuis le Trail de la Sainte Agathe à Laforêt et la Bouillonnante. C’est une des plus belles et des plus méconnues de Belgique. Tu leur rends bien hommage ! J’ai enfin pu aller au Serpolet… 4 semaines que j’attendais ça :p Excellent !

TU ME LAISSES UN PETIT COMMENTAIRE ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.