C’est au départ des ruines du château de Dourbes que nous avons entamés une randonnée en boucle de 18 km dans la belle région de la commune de Viroinval située à deux pas de la frontière française, à mi-chemin entre Charleville en France et Charleroi, et à l’est des communes de Chimay et Couvin.

À cheval sur trois régions géologiques, Viroinval se caractérise par la diversité des milieux naturels : Fagne schisteuse, Calestienne et Ardenne qui proposant aux randonneurs un relief marqué et offrant de nombreux paysages et points de vue remarquables où s’étend la vallée du Viroin.

DSC05176

La commune de Viroinval est également un territoire de 12 000 hectares de haut intérêt biologique et géographique reconnu « parc naturel » par la Région wallonne depuis 1998, engendrant le Parc Naturel Viroin-Hermeton offrant des paysages, une flore et une faune d’exception.

Sur les sentiers…

Les ruines du château du XIVe siècle, le château de Haute Roche, perché au sommet d’un éperon de roches calcaires et mieux visible depuis la coupe des arbres qui l’environnaient, sont sympathiques à visiter en début de balade, mais à vos risques et périls les ruines étant instables. Vous pouvez monter au sommet par la pente raide et glissante ou contourner celle-ci par un chemin plus aisé par la gauche.

DSC05052

Au sommet, la vue vers le village de Dourbes et la vallée est sympathique…

DSC05075

Nous longeons le Viroin pour ensuite remonter sur les sommets et vers la Croix Sauvage, en mémoire à la mort accidentelle de Jacques Sauvage, le 27 février 1862, dans la carrière «Prosper», que nous découvrirons en fin de balade…

DSC05107

Le chemin redescend ensuite vers Olloy-sur-Viroin. Nous traversons le pont pour ensuite rejoindre une rue de campagne vers la gauche qui nous amène de nouveau le long du Viroin.

DSC05113

La route de campagne nous amène vers la ligne du train à vapeur des Trois Vallées. Jusqu’à Treignes, les anciens convois empruntent le chemin tracé par l’ancienne compagnie des Chemins de Fer de l’Entre-Sambre-et-Meuse, en passant par Nismes, Olloy-sur-Viroin et Vierves. Une chouette attraction touristique ouverte à tous !

En longeant la rive du cours d’eau, nous arrivons à Vierves-sur-Viroin, élu un des plus beaux villages de Wallonie. Le château nous accueille, après une seconde rencontre avec les rails.

DSC05169

Ce château de style classique est celui des Seigneurs de Hamal.

L’ombre du château.

Passant, toi qui vient rechercher la sérénité en ce lieu, écoute mon histoire. Moi, Charles de Hamal, seigneur de ce fief, fier héritier de la baronnerie de Vierves, je te parle de mon château. Admire les élans de ses tours et la masse de ses remparts. Perché sur un escarpement dominant le Viroin, mon château est redouté des brigands et des bandes de soldats errants, entre Calestienne et Ardenne …

DSC05168

Ainsi s’exprimait Charles-Jean (1821-1853)
Comte de Hamal et du Saint Empire Romain, Baron de Vierves.

La traversée du village nous conduit vers les hauteurs d’une réserve naturelle, celle du Chamousia.

12380776_10153166050962117_1095161257_o

Nous décidons de profiter de la vue et d’une arbre plutôt accueillant pour y déposer nos sacs, installer nos hamacs et casser la croûte 🙂

DSC05191

Le chemin continue vers Treignes. La découverte de débris de céramiques provenant du sud de la Gaule, de moellons et de tuiles dans les environs de la villa romaine de Treignes atteste de la présence de ces conquérants latins dès le début du IIe siècle. La villa gallo-romaine des Bruyères est accessible gratuitement. www.museedumalgretout.be

A partir de ce moment, nous changeons subitement de direction pour commencer à revenir sur nos pas. Nous sommes +- au km 9, nous rentrons dans une nouvelle réserve naturelle qui surplombe la N99, qui va nous amener aux portes d’Olloy pour traverser l’ancienne carrière Prosper. 

DSC05196

La suite et fin de la balade se fait en traversant une autre réserve naturelle, en repassant par la Croix Sauvage et en retournant vers le château de Haute – Roche, notre point de départ.

Mon avis :

Le ciel gris n’a pas réussi à « gâcher » cette journée dans la commune de Viroinval, tellement la région est agréable :

que ce soit dans le fond ou sur les hauteurs de la vallée du Viroin, de village en village, d’une réserve naturelle à l’autre, vous parcourrez dans sentiers et routes de remembrement au cœur d’une zone riche culturellement, historiquement mais surtout naturellement.

De plus, le tout est agrémenté de nombreux panneaux d’informations, aires de pique nique, ruines de châteaux, rochers d’escalade, bancs, parcours forme et bâtiments remarquables.

La commune s’est donc résolument tournée vers le développement d’un tourisme durable et de qualité, et ce pour notre grand plaisir… 😉

 

Tracé à visualiser et fichier  GPS/smartphone à télécharger :

 

http://www.openrunner.com/orservice/inorser-script.php?key=mykey&ser=S09&id=5532350&w=650&h=350&hp=128&k=5&m=0&pa=1&c=0&ts=1450015172

Plus de photos :

photo logo

Ce que vous pouvez-vous voir également :

  • De nombreux autres circuits balisés pour promeneurs, VTT ou marche nordique : Centre ICARE (Tél. : 060 39 08 58)  ou à l’office du tourisme de Viroinval :Rue d’Avignon , 1
    5670   Nismes
    060/31 16 35
  • Zones de bivouacs sur la Grande Traversée de la Forêt du Pays de Chimay
  • « Fondry des chiens », une curiosité géologique à ne pas manquer à Nismes. Il s’agit de gouffres créés par l’érosion des eaux dans le calcaire.
  • Le Lac de Virelles qui est également une réserve naturelle : visites guidées disponibles. www.aquascope.be
  • La Roche à Lomme : anciennement, ce bloc de pierre s’appelait « Roche à l’Homme ». La légende raconte qu’un chevrier tomba du rocher calcaire… Belle vue sur Nismes.

Documentation :

Loading Facebook Comments ...

9 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.