C’est à la fin de l’été qu’arrive la période du brame du cerf, bien connue des amateurs de nature. En effet pendant un bon mois les mâles tentent de séduire les biches avec des hurlements puissants et toute une parade associée. Ce spectacle particulier est selon moi le plus majestueux que nos contrées puissent nous offrir. Voici donc quelques conseils pour accroître tes chances de pouvoir l’apprécier à ton tour…

Explications sur le brame

Cet événement magique, presque mélodieux, mérite selon moi quelques explications afin d’être d’apprécié à sa juste valeur. Début septembre, la saison des amours entre les cerfs et les biches pointe chaque année le bout de son nez. Les cerfs sont polygames mais vivent séparément des biches pendant le reste de l’année. Lorsque les hormones jouent leur rôle, ils rejoignent les femelle et commencent leur fameuse parade. Destiné à les attirer, le brame a aussi pour fonction d’éloigner les adversaires.

Cerf qui brame en Ardenne

Au début, les cerfs se jugent et se jaugent par différent hurlements. S’en suit un contact visuel accompagné d’une parade assez caractéristique. Si un cerf se sent dominé, il s’en va. Si ils estiment que leur force est égale, ils s’affrontent dans d’impressionnants combats qui peuvent parfois aussi être très violents. Les bois s’entrechoquent et les claquements retentissent…

Combat de cerfs en Ardenne

Pour comprendre ce qu’est le brame, il faut le vivre.

Pour cela il y a plusieurs manières de procéder selon les envies et la façon d’appréhender l’événement. Personnellement j’adore aller me poster discrètement dans des endroits pour tenter d’observer les animaux (et les photographier). On parle d’affût. Tu comprendras que je garde ces endroits secrets afin d’éviter les abus… C’est également dangereux, je t’en parle après.

brame du cerf en Ardenne

Mais j’aime aussi me promener discrètement avec mon appareil photo à portée de mains avec l’espoir de pouvoir les observer au détour d’un sentier (billebaude). Je privilégie évidemment certaines régions forestières isolées. Cette seconde manière est moins évidente en période de brame car certains massifs forestiers sont moins accessibles, et impossible en période de chasse qui suit celle du brame. Elle demande aussi plus de temps et d’énergie.

La Belgique regorge de denses forêts toutes plus mystérieuses les unes que les autres. Je t’en ai déjà parlé quelques fois, il faut savoir que la Grande Forêt du Pays de Saint-Hubert offre la possibilité d’aller observer ces animaux en milieu naturel grâce à des aires de visions aménagées dans le cadre d’un plan de gestion du massif. Très prisées, elles restent selon moi la manière la plus facile et sécurisée de pouvoir observer la nature.

L’aire de la Borne est par exemple à découvrir via la « Promenade de la Borne » (Carte IGN de Saint-Hubert « Au Pays de Saint-Hubert » / Itinéraire balisé n°7 / 13,9 km).

Les aires de la Tour de Priesse et de Bilaude sont à découvrir via la « Promenade de Mochamps » (Carte IGN de Tenneville « Entre rivière et forêt » / Itinéraire balisé n°7 / 9,7km).

brame du cerf, la tour de priesse

Ces deux dernières sont mes endroits préférés dans la région. Chaque fois que je m’y rends, j’arrive à observer des animaux et quelques fois j’ai la chance de voir un cerf. Par contre, on y rencontre pas mal de monde… Mais avec un peu de chance des passionnés ce qui rend l’expérience davantage intéressante…

L’aire des Amonys est découvrir via la « Promenade de la Converserie » (Carte IGN de Tenneville « Entre rivière et forêt » / Itinéraire balisé n°8 / 6,30 km). Elle n’est d’ailleurs pas très éloignée des Chambres et table d’Hôte Les Trappeurs que j’avais pu découvrir il y a quelques temps lors d’un bien joli week-end. Bernard propose également des formules « Week-end brame et champignons »… à découvrir !

BON PLAN :

La région propose toute une panoplie d’offres pour tenter d’écouter le brame du cerf. N’hésite pas à consulter ce document pour plus d’infos !

Je vais aussi de temps en temps dans la région du Plateau des Tailles pour tenter d’aller observer du gibier. J’avais d’ailleurs eu la chance d’en croiser lors d’une jolie randonnée dans la région dans le cadre d’un reportage en Ardenne…

Brame du cerf

Il y a aussi la possibilité d’observer les animaux depuis une aire d’observation aménagée ponctuellement pendant la période de brame dans une propriété forestière privée à Chabrehez. Régulièrement surveillée par un garde, cette aire est également très populaire mais reste le moyen le plus efface de pouvoir observer des cerfs et des troupeaux de biches !

Précautions & conseils pour le brame

  • Le cerf est très nerveux durant cette période charnière pour sa reproduction. Il est donc fortement déconseillé de les approcher (pour tenter de faire une photo par exemple).
  • La discrétion est également de mise afin de ne pas déranger l’animal déjà assez perturbé le reste de l’année (coucou les chasseurs…). Un cerf dérangé s’en va de toute façon bramer ailleurs… Cela commence donc par respecter le silence absolu, marcher lentement et avec légèreté, porter des vêtement qui ne font pas de bruit et de couleurs sombres, éviter le parfum, le déodorant (je t’assure), le tabac, éviter les lampes de poche, les claquements de portières, mettre son téléphone en mode avion… Le cerf possède un odorat et une ouïe très développés. 
  • Certaines parties des forêts sont interdites d’accès pendant cette période. Il est primordial de respecter les instructions locales afin de ne pas déranger les animaux. Note que le massif de la Grande Forêt de Saint-Hubert est inaccessible jusqu’au 30 septembre de 17h30 à 9h30 excepté sur les points d’écoute libre dont je te parlais. Plus d’infos à ce sujet ici. Ce sont les endroits identifiés par les bois de cerfs sur la carte. Sur place, il y a aussi des affiches.
  • Il est important de rappeler que la période de chasse en battue commence du 1er octobre jusqu’au 31 décembre (excepté prolongation). Certaines promenades seront alors fermées. Je te conseille donc de contacter la Maison du Tourisme de la Forêt de Saint-Hubert qui est ouverte 7 jour sur 7 (sauf le jour de Noël et le jour de l’An).
  • La période de brame commence dans les environs de la mi-septembre et dure environs un mois. L’apogée du phénomène se situe cependant dans les environs du 26-26-26-28 septembre, surtout par lune pleine. Les nuits froides et les gelées sont également propices. Bien que le cerf n’aime pas la pluie, il n’hésitera pas à sortir bramer en pleine journée par temps gris. Les périodes propices sont tôt le matin et en soirée…
Brame du cerf en Ardenne

C’est souvent quand le jour se couche pour laisser la nuit sombre s’installer dans la forêt que les premiers hurlements se font entendre.

Surgissant des ténèbres, ces mugissement rauques inondent mon esprits d’images envoûtantes. Je l’imagine là, à quelques dizaines de mètres de moi, armé de toute son ardeur.

Je n’ai pas peur pourtant mon cœur s’emballe. Je pense que je suis ému.

Ce spectacle est définitivement le plus majestueux que l’on puisse apprécier dans nos forêts…

Mon matériel photo

Lumix GX8
Objectif Panasonic Lumix DG Leica 10-25mm f/1.7, ultra-polyvalent.
Objectif Panasonic Lumix G Leica 200mm f/2.8, pour photographier de loin sans perdre en qualité.
Trépied photo Rollei Compact traveller N1 Carbon, un des plus légers.
Attache PeakDesign, pour attacher mon appareil à la bretelle de mon sac à dos.


Cet article a été écrit sans partenariat, et avec beaucoup de passion.

Loading Facebook Comments ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.