[dropcap]T[/dropcap]out bon randonneur ou voyageur a une trousse médicale et/ou un kit de « survie » dans son sac… Pas forcément en cas de situation extrême, mais au moins pour avoir sous la main le matériel nécessaire en cas de besoin, que la situation soit inconfortable ou non.

On distingue plusieurs types de kits et trousses :

  • L’EDC ou Every Day Carry est l’équipement, que l’on rassemble et que l’on porte sur soi, dans la vie de tous les jours et dont on ne se sépare jamais. Personnellement je ne le fais pas mais cela devient de plus en plus « à la mode » car les gens ont tendances à devenir de plus en plus méfiants et prévoyants…
  • Le SDC ou Some Day Carry est l’équipement adapté que l’on emporte dans un contexte plus exceptionnel : randonnée, voyage… et qui n’est jamais très loin de nous (boite à gant voiture, sac à dos, etc.). Cela nous concerne davantage, il contiendra des éléments médicaux.
  • Le BOB ou Bug Out Bag est l’équipement que l’on garde de coté pour pouvoir faire face à une situation critique par exemple en cas de catastrophe naturelle (inondations, incendies, séismes, etc…). Il s’agit du kit le plus volumineux.

ATTENTION : Certains internautes ont pris l’habitude de confectionner et d’exposer leur « kit » sur des sites spécialisés. Dignes des plus belles trousses capables de rivaliser avec James Bond et esthétiquement très réussies, ces kits sont souvent peu utiles en randonnée ou en voyage…

 

llll l5


Je ne souhaite évidemment à personne de se retrouver dans une situation inconfortable mais il est intéressant de rappeler certains points avant d’essayer de composer son kit :

Il n’y a pas de bon ou de mauvais kit, tout dépend de ce que l’on en fait et du contexte dans lequel nous l’emmenons. Selon celui-ci, il devra néanmoins contenir certains éléments de bases.  Il faudra adapter son contenu selon la situation pour ne pas emmener des éléments inutiles.

Il est à assembler soi-même en fonction de ses besoins spécifiques et de ses capacités à se servir des éléments. Il doit avoir été testé soi-même sur le terrain.  Outre le fait de s’assurer que l’équipement fonctionne, en testant son matériel, on s’entraîne aussi à l’utiliser, ce qui est absolument indispensable. Bref, les situations de survie ou d’urgence sont de très mauvais moments pour essayer de comprendre comment fonctionne quelque chose, ou pour manipuler minutieusement des petits objets (surtout dans le noir, avec les doigts gelés, en frissonnant, etc.)

Inutile de rassembler le meilleur équipement du monde si c’est pour le laisser chez soi parce qu’il est trop lourd ou trop encombrant… Il faut donc que votre kit soit suffisamment petit et pratique pour que vous puissiez l’emmener partout.

Je vous invite à consulter ce dossier complet et super bien ficelé rédigé par www.naturacraft.com


A titre d’exemple, voici le kit de base que j’emmène avec moi en voyage ou en randonnée. Je l’adapte donc en fonction de l’endroit et de la façon dont je voyage : certains éléments ne sont par exemple pas compatibles avec l’avion ou peu utiles en voyage.

Il est aussi utile de préciser que mon kit évolue selon mes expériences sur le terrain : pas plus tard que cet été 2014 lors d’un trek dans les Cerces, j’avais oublié d’emporter du tape pour protéger mes ampoules au pied… heureusement on m’en a gentiment prêté. J’ai donc adapté mon kit dès mon retour…

Voici donc en vert les éléments que j’estime optionnels,
en orange ceux qui dépendent de l’activité,
en rouge les indispensables selon moi.

 

10930078_792155584204398_6175709389910278508_n 10877558_10152628326332117_817771235_n 11017688_792155590871064_6115988635149980218_n


Housse Maxpedition E.D.C. Organizer
(Solide, ignifuge et imperméable traitée téflon, pour moi les meilleures trousses).
Montre CASIO MRW S300H (Légère, solide, solaire, aiguilles fluorescentes, 100 m waterproof), remplaçable par une montre altimètre La Crosse Technologie en rando montagne.
Lampe Led porte-clé FENIX E01 (petite lampe d’appoint pour porte clé), remplaçable par frontale Petzl Tikka RXP en rando.
Bombe poivre SABRE Red 16ml (uniquement pour les randos solitaires, pour éloigner un animal hargneux par exemple)
Couteau LEATHERMAN Crater C33 (couteau d’appoint ultra tranchant, remplacé en rando par mon Opinel 8 survie)
Pince LEATHERMAN Rebar (outil multifonctions solide et efficace)
Mousqueton Nite Ize S-Biner #2 (pour y accrocher divers éléments)
Un peu d’argent liquide, une carte de crédit, ma carte mutuelle et d’identité dans un sachet zip.

Les éléments orientés « survie » :

Purificateur d’eau Aquamira Frontier (pour boire directement dans un cours d’eau, vraiment en urgence)
Pastilles purificatrices Micropure Forte (pour les randos en autonomie complète)
Bâton lumineux rouge (12h autonomie, pour signaler sa position en cas de détresse)
Scie fil PROFORCE (pour construire un abri, découper un tronc… vraiment optionnel)
Boussole (pour s’orienter…)
Sifflet de détresse (pour signaler sa position ou appeler quelqu’un)
Corde 5mm, 2 mètres.
Mini-Briquet (je ne suis pas fan des fire-steel ou autre artifice pour le feu, le briquet étant pour moi la solution la plus simple et efficace à condition qu’il soit bien protégé de l’humidité.)
Clé USB VERBATIM MicroPlus 8Go (avec mes données d’identité électroniques et autres renseignements personnels)
Couverture de survie
Fil, hameçons, bouchon pêche
Fil et aiguille à coudre
Épingles de sûreté


Les indispensables médicaux : conditionnés dans un sachet zip.

Tape 2m
Compeed ampoules pieds
2x mini pack désinfectant Bétadine
Antibiotiques
Anti-inflammatoires
Antihistaminiques
Antidouleurs
Paracétamol
Médicaments pour le transit
Pansements stériles
Compresses stériles
Steri-Strip suture

Aspivenin
Dosettes de sel


Avoir du matériel, c’est bien mais il faut aussi avoir quelques connaissances techniques pour se sortir efficacement d’une situation inconfortable.

Je vous invite à découvrir quelques sites internet qui vous permettront d’acquérir un bagage technique de base afin de faire face à une éventuelle situation d’urgence, ou participer à une formation :

www.techniquesdesurvie.com
www.survie-et-survivalisme.com
www.survies.be
www.stage-de-survie.be


 

Rendez-vous également sur ce nouveau CONCOURS pour gagner un exemplaire du livre de John Wiseman « Aventure et survie ».

9782012358706

Un guide pour survivre dans un milieu sauvage, sur terre ou en mer, et pour faire face aux situations les plus critiques. Tous les points essentiels à la survie d’un randonneur y sont exposés (se nourrir, construire un campement, s’orienter, se soigner, le sauvetage, comment faire face aux catastrophes en milieu naturel).

Bonne chance 🙂

Loading Facebook Comments ...

3 Commentaires

  1. bonjour je cherche a faire un trousse de secoure , pour mes randonnée et sortie vtt . Seul problème je ne trouve pas de trousse de taille adapter pour touts contenir et a la fois tenir dans un sac a dos sans trop prendre de place, qui soit un minimum solide pour résisté au chute en vélo et étanche au possible.
    vous me conseillerais quoi ? Car j’envisage de m’en fabriquer une mes la couture n’est pas vraiment une de mes qualité.

  2. Bonjour Seb

    Je n’ai pas vraiment de modèle de trousse à te conseiller en particulier, le plus important etant le contenu, et non le contenant 🙂

    Un plumier type Eastpack bien solide peut faire l’affaire, voir une trousse de toilette, non ?

    Le tout est d’emballer hermétiquement chaque élément (bande gaz, etc) avec des sachets zip à l’intérieur de la trousse.

  3. Bonjour Seb

    Je n’ai pas vraiment de modèle de trousse à te conseiller en particulier, le plus important etant le contenu, et non le contenant 🙂

    Un plumier type Eastpack bien solide peut faire l’affaire, voir une trousse de toilette, non ?

    Le tout est d’emballer hermétiquement chaque élément (bande gaz, etc) avec des sachets zip à l’intérieur de la trousse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.