C’est avec beaucoup de plaisir que je t’emmène cette-fois en Lozère, dans le département le moins peuplé de France situé au carrefour des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. Avec un tiers de sa superficie classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Lozère nous a proposé un territoire sauvage et authentique où nous avons pris beaucoup de plaisir à admirer ces terres de grands espaces…

prêt(e) pour le grand saut ?

Bienvenue au pays des causses, des gorges et des Cévènnes…

Ce qu’on a adoré en Lozère :

Tu vas le voir, je te propose ici une liste des choses sympas à faire : testées et approuvées. On n’a évidemment pas exploré toute la Lozère et la suite qui va suivre, bien que consistante, n’est pas exhaustive. Aussi n’hésite-pas à me donner tes bons plans en commentaires ! Sinon, si après ça tu ne sais pas quoi faire en Lozère, je ne sais pas ce qu’il te faut 😉

Découvrir les gorges du Tarn et ses alentours

La Malène

Qu’est-ce qu’on a pu me parler de ces gorges… : “Il faut absolument que tu voies ça, c’est magnifique”. Car étonnamment, je n’y avais jamais mis les pieds ! Et bien voici chose faite. Mais c’est aussi ça le plaisir de continuer à découvrir de nouvelles choses et surtout… d’aussi belles choses que la nature peut nous proposer. Et pour cause, il est vrai que ces gorges sont absolument somptueuses.

C’est donc la première chose que nous avons faite, en arrivant à La Malène. Ce petit village lové au bord du Tarn est l’accès facile aux gorges depuis le causse de Sauveterre.

C’est là que tu te dis : “C’est quoi un causse ?”.

Un causse, c’est un (haut) plateau calcaire
caractéristique de la région du sud
et de l’ouest du Massif central français.

Même si il est le point de départ de nombreux canoéistes, le bourg de La Malène a su garder un certain charme avec ses ruelles et ses anciennes maisonnettes à l’abris du rocher de la Barre.

Les eaux limpides du Tarn s’écoulent tranquillement entre ces roches où elles ont, au fil des millénaires, creusé de fabuleux canyons…


Tu souhaites randonner dans le coin ?
Plus d’infos ici

Une bonne adresse à la Malène : Le Manoir de Montesquiou.

C’est très joli et le service au top, tout autant que le repas délicieux que nous avons pu déguster (à base de produits régionaux).


Sauter à l’élastique au cœur des gorges du Tarn « Le 107 »

Au delà des nombreuses possibilités de randonnées que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tester, j’ai osé explorer ces gorges autrement…

C’est là que tu te dis : Mince, qu’est-ce que je fais ici ?

Car quitte à découvrir cet endroit de façon originale, autant en prendre plein les mirettes en se lançant du plus haut saut à l’élastique en milieu naturel d’Europe !

Après une courte marche jusqu’au point de saut (20 minutes), la sympathique équipe du “107” t’équipe, te rassure et te donne des instructions claires et précises : “Quand tu le sens, tu montes sur les échelons, tu écartes les bras, tu regardes et tu vas chercher loiiiiin devant.”

Ok mec, je suis chaud ! 3,2,1, Boum.
“Pas le temps de niaiser”.
(avec l’accent Québécois) 

107 mètres dans les dents, je peux te dire que ça réveille 😀 Si tu es amateur(trice) de sensations, de belles sensations, ce “truc” est fait pour toi. J’ai personnellement adoré et de mémoire, je n’ai jamais ressenti autant de choses en si peu de temps et surtout si intensément : tiraillé entre anxiété et excitation, le résultat final est un shoot d’adrénaline injecté directement en intraveineuse dans un des plus beaux cadres de France. Franchement, fonce !


Envie de faire le grand saut ?
Infos & réservations


Faire du canoë/kayak dans “les Détroits” du Tarn

Tu n’es pas assez intrépide pour tenter “le 107” ? pas de soucis, j’ai un truc pour toi ! Loue un canoë et laisse-toi donc aller sur les eaux du Tarn dans un décors paradisiaque…

Ce genre de paysage… impressionnant et apaisant à la fois.

Au départ de La Malène, nous avons apprécié cette descente apaisante grâce aux services de l’équipe du Moulin de la Malène, pionnier dans la location de canoë ou kayak dans les Gorges du Tarn. Ils proposent de descendre la plus belle partie du Tarn entre Sainte Enimie et le Cirque des Baumes (ou le Pas de Soucy), avec notamment la traversée des superbes “Détroits”. Cela peut aussi se faire en stand-up paddle !

Les Détroits, ces falaises d’une centaine de mètres formant un canyon.


Envie de faire du canoë/kayak sur le Tarn ?
Infos et réservation


Explorer Sainte Enimie

Pas très loin de là et plus en amont, nous sommes également allés découvrir un des plus beaux villages de France, installé dans un joli milieu calcaire.

Les ruelles pavées de galets du Tarn t’emmènent sur le haut de ce village médiéval aux quelques placettes joliment restaurées.

Un bond dans le temps
dans une ambiance charmante et pittoresque.


Découvrir la cascade de Saint-Chély-du-Tarn

À quelques minutes en voiture, nous n’avons également pas hésité à faire un saut jusque Saint-Chély-du-Tarn pour y découvrir une petite plage juste en face d’une cascade. C’est vraiment un très bel endroit… apaisant à souhait : idéal pour se poser un moment sur les galets usés et arrondis par le Tarn.

Une bonne adresse à Saint-Chély-du-Tarn : l’Auberge de la Cascade


Bivouaquer sous terre

En voilà une drôle d’idée ! Mais si tu me connais un peu, tu sais que je voue un amour assez étrange avec le milieu souterrain. J’ai pratiqué des années de spéléologie et j’en ai même fait mon sujet de travail de fin d’études. Oui, j’adore être sous terre et en explorer les “entrailles”.

Car loin des préjugés trop souvent véhiculés par les médias, le milieu souterrain est unique, étrange et extraordinaire. Mais il est aussi hostile, ce milieu d’exception où l’homme survit plus qu’il ne vit…

Il est donc prudent de pratiquer l’exploration de celui-ci avec prudence et encadré de professionnels comme Thibault de Lozère Nature.  Après une petite marche d’approche et un briefing, il nous a guidé vers “l’abris absolu”. On grimpe, on se faufile, on rampe, on s’enfonce… et nous y sommes, à 25 m sous terre. Nous installons le camp et nous profitons d’une ambiance particulière, celle du silence absolu.

Dans un sac de couchage assez chaud, j’ai personnellement passé une bonne nuit et une expérience inoubliable. Un moment exceptionnel de ressourcement et de retour à l’essentiel.


Envie de dormir sous terre ?
Plus d’infos & réservation


Explorer le Causse de Sauveterre
en trottinette électrique

Les revoici, les fameuse trottinettes électriques tout-terrain, celles que j’avais déjà pu tester précédemment à Orcières ou dernièrement dans les Cantons de l’Est

Et bien la recette n’a pas changé : une belle dose de fun et de paysages grandioses sans effort, mais surtout sans bruit et sans Co². Merci à Didrick Vacances pour ce bon moment !


Envie de faire de la trottinette électrique ?
Plus d’infos & réservation


Découvrir la “Petite Venise Lozérienne”

La Canourgue

Après une belle escapade à trottinette, n’hésite pas à aller faire un saut dans ce petit village plein de surprise. Une fois garé sur la place, près de la fontaine, faufile-toi dans les ruelles, tu vas avoir une belle surprise…

L’eau de l’Urugne coule à travers le villages et passe carrément sous les maisons ! “Chez moi Monsieur, il fait frais toute l’année !” se vente d’ailleurs une dame lors de notre passage… 🙂 J’adore…

Une bonne adresse à La Canourgue : Restaurant Le Portalou

CONSEIL : Découvrez aussi à proximité (5 minutes en voiture) le Sabot de Malepeyre


Se mesurer à la Via ferrata de Rochefort

Florac

C’est toujours avec Thibault de Lozère Nature que nous avançons vers la (fameuse) via ferrata de Rochefort avec un panorama exceptionnel sur le Mont Lozère et les hauteurs de Florac…

Inaugurée en 2013, elle est cotée Assez Difficile à Extrêmement  Difficile ! Elle comprend cependant assez d’échappatoires pour ainsi jauger ton niveau et te permettre d’éviter les grosses difficultés si besoin. De toute façon, Thibault est là pour t’aiguiller.

Une fois dessus, je peux te dire que j’ai sué ! J’ai même évité la dernière partie car je manquais d’énergie.

C’est franchement un beau défi dans un décors grandiose !


Envie de te mesurer à la via ferrata de Rochefort ?
Infos & réservations


Randonner autour du Lac de Villefort

En suivant le balisage jaune, tu peux admirer le paysage et faire une boucle de 7 km (+- 2h30) autour de ce joli lac retenu par le barrage de même nom qui enfouit le village de Bayard dans les années 60.

Plus d’infos et TRACE GPX ici 

Une bonne adresse à Villefort : Mas de l’Affenadou

Une cuisine familiale et de terroir, un accueil chaleureux et humain, un cadre reposant, tout ce que j’aime !


Explorer les gorges du Chassezac

Prévenchères

Au pied du joli village de la Garde-Guérin dont je vous parle juste après, il faut absolument que tu voies ces gorge…

C’est avec La Maison de l’Aventure que nous avons découvert celles-ci. Leur message est simple :

“Un monde aquatique unique que nous vous proposons de découvrir lors d’une sortie en canyoning. Cascades, tobbogans, rappels, nage et sauts pour les audacieux rythmeront votre descente, sans oublier que l’intérêt principal du canyoning reste la découverte d’un petit bout de nature sauvage insoupçonnée et inaccessible autrement.”

On a adoré !

Envie de faire du canyoning ?
Plus d’infos & réservations


Découvrir le village médiéval de la Garde-Guérin

Prévenchères

Superbe petit village fortifié dominant le la vallée du Chassezac, la Guarde-Guérin tient son nom du poste frontière qu’il était, défendu par une garnison chargée de la sécurité des voyageurs et des marchandises sur la Regordane (le GR700 un axe de communication presque unique reliant le Massif central à la Méditerranée, très fréquenté au Moyen Âge).

Début juillet, il y faisait un calme presque étonnant même si aujourd’hui seulement une douzaine d’habitants y vivent toute l’année. En période estivale la population est plus nombreuse avec une centaine de personnes environ…

Des ruelles aux airs de péplums…

Une bonne adresse à la Garde-Guérin : l’Auberge de La Régordane



La vidéo du séjour



C’est donc la tête remplie de chouettes souvenirs que nous quittons la Lozère. Comblés de nombreuses activités outdoor agrémentées de découvertes culturelles, la Lozère offre de nombreuses possibilités aux voyageurs de vivre une escapade au top !


Cet article a été rédigé en collaboration avec Lozère Tourisme que je remercie pour la confiance dont j’ai pu bénéficier. Je salue particulièrement Céline pour l’élaboration de ce joli séjour. Mes propos restent cependant (et comme toujours) honnêtes et je garde la totale liberté de ceux-ci.

N'hésitez pas à commenter :