Cela fait un moment que j’avais envie de revenir en Isère et plus particulièrement dans le massif du Vercors. J’ai donc profité de ce congé entre les fêtes de fin d’année pour me faire une petite escapade hivernale dans cette jolie destination dans les Alpes. Je t’invite à découvrir mon parcours en espérant que celui-ci puisse t’inspirer pour tes prochaines aventures !

Présentation

Pour la petite anecdote, ce voyage est le résultat d’une rencontre lors d’un événement avec Céline qui est représentante de Isère Attractivité. Merci d’ailleurs à Mindshake PR d’avoir été le levier de cette belle découverte. Quand Céline m’a présenté l’Isère, j’ai directement été séduit par les possibilités d’activités à faire sur le territoire. Nous avons donc échangé nos coordonnées et j’ai été ravi quand elle m’a proposé de découvrir la région de Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors. Ces deux villages de montagne sont les portes d’entrée sur les Hauts plateaux du Vercors mais aussi des Alpes…

Villard-de-Lans est un village animé situé au pied des montagnes douces mais protectrices du Vercors. Il en est aussi la capitale ! Dynamique et familial, il est aussi entouré d’une nature exceptionnelle et est la porte d’entrée principale du domaine alpin et nordique. Avec sa rue piétonne, il propose une multitude d’animations, d’activités et d’évènements qui rythment la vie du village dans une ambiance chaleureuse et familiale. C’est d’ailleurs là que j’ai séjourné, accompagné de mon cousin François.

Corrençon en Vercors est quant à lui LE petit village avec un petit air du bout du monde où il fait bon vivre. Je te parle d’un havre de paix isolé mais facile d’accès à 1111m d’altitude, idéal pour se ressourcer dans la nature proche, sereine et apaisante. Il est une des portes d’accès directes aux espaces protégés de la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors. En hiver il est très facile d’accéder au plus vaste domaine alpin et nordique du Vercors qui est relié à Villard de Lans.

On notera aussi le Label « Famille Plus » dont bénéficient les deux villages
et qui garantit l’accueil optimal et la variété de l’offre pour petits et les plus grands.

Qu’on soit dans un village ou dans l’autre, j’ai aussi pu constater une chose : le territoire rempli de pépites (dont quelques unes que je vais te présenter) et on ressent vite la gentillesse “des gens du Pays”. Les Vertacomicoriens sont en effet très chaleureux et accueillants une fois qu’on s’intéresse à leur région. Une région qu’ils aiment et pour laquelle ils s’investissent, innovent, partagent, dynamisent et préservent !

Animaux : Cani-rando nocturne

On commence notre séjour en force
avec une activité que j’apprécie particulièrement : la cani-rando.

La première fois que j’en ai fait, c’était lors de ma découverte de Paradiski en Tarentaise. Nous rencontrons donc en fin de journée Sandra, la musheuse des ExtraPattes qui sont des chiens de traîneau aux origines nordiques (husky, groenlandais, malamute, samoyède). Ces “compagnons poilus au grand cœur” comme elle les décrit, sont des chiens nordiques la plupart adoptés.

Le souhait de Sandra, quand elle a lancé son activité, était d’offrir une réhabilitation à ces animaux au travers d’activités ludiques. Aujourd’hui, elle a 16 chiens dont 10 qui ont été adoptés à l’âge adulte. Dès notre arrivée, on sent la connexion qu’il y a entre Sandra et ses chiens. Chaque animal est d’ailleurs présenté et transporte avec lui un passé et une personnalité dont Sandra tient compte. Elle présente aussi chaque chien sur son site internet.

Une fois le matériel enfilé, les consignes reçues et que nous avons accroché notre chien au harnais, nous voici tractés par le toutou qui ne demande qu’une chose : foncer droit devant ! Malgré quelques arrêts pour renifler les odeurs en bord de sentier, le chien est en effet doté d’une puissance phénoménale. Et cela tombe bien car nous devons monter jusqu’au Clariant à la tombée de la nuit…

Sandra propose aussi des sorties ski-joëring, cani-raquettes, musher-kid, cani-pulka, traineau.

Les ExtraPattes

Après une petite heure de montée facile, nous arrivons donc au Clariant, un restaurant de montagne niché dans un écrin de verdure, à l’entrée de la Réserve Naturelle des Hauts-Plateaux. Facile d’accès mais isolé, cet endroit est magnifique tant de l’extérieur qu’à l’intérieur.

Nous prenons d’abord l’apéro autour du braséro en écoutant quelques histoires du grand nord contées par Sandra et nous finissons par rentrer pour profiter d’un délicieux repas à la bougie. L’ambiance tamisée près du feu de bois est très agréable et le service est réglé comme du papier à musique ! Le menu unique hivernal est composé d’une raclette (avec différents fromages de la région), de la charcuterie fine, une salade et des pommes de terre.

Sont également inclus l’apéro, le digestif, le café et le flambeau pour la descente. Sans oublier les marshmallows à cuire autour du feu en repartant… Tout est pensé pour vivre une expérience unique que je te recommande !

Le Clariant
Infos & réservations ici.

Terroir : Visite d’une fromagerie

Le lendemain nous passons par la nouvelle fromagerie “Les Champs Derrière
pour découvrir le projet de deux frères
qui ont décidé d’ouvrir une fromagerie face à la ferme familiale.

Elle est située sur la route de la station de Villard de Lans, en montant direction de Côte 2000.

Le talent et la passion de Nathan et Quentin Argoud Puy, deux jeunes fromagers formés dans les meilleures écoles,
se ressent directement dans le goût des fromages fermiers au lait cru de vache qu’ils produisent…

On y trouve notamment le fameux bleu du Vercors Sassenage, un fromage particulièrement ancré dans son territoire et emblème de la région. On y produit aussi du Saint-Marcellin (mon préféré), de la raclette fermière, des petits frais, des séchons et des faisselles. Depuis peu, il produisent également du gruyère ! Bref, il y en a pour tous les goûts…

Si tu passes par là, arrête toi et discute avec les jeunes patrons. Ils adorent partager leur savoir-faire et ils sont surtout super sympas ! Tôt le matin, j’ai même eu la chance d’assister à une des étapes majeures de fabrication. On le sent, ils sont fiers de perpétuer aujourd’hui les gestes traditionnels de fabrication de ces fromages et cela me touche car j’aime beaucoup découvrir une région via ce genre d’échange riche et en goûtant les produits qui en sont issus.

Je leur souhaite une belle réussite et d’après ce que j’ai vu, ils ont la motivation, le talent et l’infrastructure pour devenir une adresse incontournable dans le Vercors !

N’oublie pas de t’acheter un morceau de bleu du Vercors Sassenage pour te faire une “Vercouline”, une raclette dont on a remplacé le fromage à raclette par ce bleu, une merveille…

Fromagerie Les Champs Derrière
846, route de la Cote 2000
38250 VILLARD-DE-LANS (Fr)

Sport : Découverte du domaine skiable

Impossible de venir dans le coin sans aller skier sur la station Villard/Corrençon qui offre le plus vaste domaine de ski alpin du Vercors. Villard/Corrençon propose en effet 125km de larges pistes en pente douce ou vallonnées, des passages en forêt, de jolis champs de poudreuse avec vue panoramique sur les Alpes toutes proches.

On compte 36 pistes : 12 vertes, 9 bleues, 7 rouges et 8 noires.

On peut même à certains endroits avoir la chance de passer entre des petits canyons
pour jouir d’une ambiance minérale assez atypique !

Malgré les faibles conditions d’enneigement lors de ma venue (il a neigé le lendemain de notre départ), j’ai été ravi de constater que la qualité de ski était quand même bonne. Les équipe techniques font un boulot remarquable et l’infrastructure moderne garantit un confort optimal sur les pistes.

Télécharge le plan des pistes ici

N.B. : Si tu souhaites prendre des cours de ski, il existe deux écoles de ski et il y a plus d’une centaine de moniteurs à l’ESF de Villard de Lans et l’ESF de Corrençon. Merci d’ailleurs à Benoit de m’avoir fait découvrir le domaine !

Accès : On accède au domaine par 4 portes d’entrée : le Balcon de Villard/Cote 2000, Les Glovettes/Villard, Corrençon/ le village et Corrençon /Clos de la Balme. On peut y stationner sur un parking gratuit. Un service de navettes gratuit dessert aussi régulièrement le domaine alpin de Villard de Lans (Balcon de Villard et les Glovettes) depuis le centre de Villard de Lans. Un service de navettes relie également le village de Corrençon et de Villard de Lans.

Forfait : Le forfait “Grand Domaine” coute 41€ / journée (adulte) tandis que le forfait “Domaine Découverte” (qui donne accès à des pistes spécifiques pour apprendre et se perfectionner en toute tranquillité) est vendu au prix de 29 €. Ces forfaits sont dégressifs. Pour celui ou celle qui ne souhaite skier qu’une partie de la journée, il existent aussi des forfaits 3h. Bref, l’offre est variée et surtout très démocratique ! Acheter son forfait ici.

Sensations : Vol en parapente

Une fois n’est pas coutume,
je ne peux m’empêcher de prendre un peu de hauteur
pour découvrir la région depuis les airs.

C’est grâce à Cédric de Alto Parapente que j’ai peu m’envoler et profiter d’une vue magnifique sur le massif… On choppe un forfait piéton pour monter à Côte2000 et on décolle à 1530m d’altitude.

En hiver, les vols sont plus courts (une dizaine de minutes) mais offrent tout autant de sensation.
Pour 70 € le vol, je trouve que cela vaut le coup de tenter l’expérience
et de s’offrir un petit baptême en parapente biplace !

Insolite : Balade vers les Gorge de la Bourne

Je continue ma découverte de la région en compagnie de Yann
qui est accompagnateur de montagne dans le collectif Pied Vert.
Il m’emmène sur un secteur qu’il apprécie particulièrement,
celui des Gorges de la Bourne qui relient Villard-de-Lans à Pont-en-Royans.

Après une marche en forêt et quelques explications sur la faune et la flore du massif, nous arrivons sur le secteur tant attendu…

Les Gorges de la Bournes sont grandioses et on ne s’attend pas du tout à tomber sur ce genre d’endroit en sortant de la forêt. Les falaises en imposent… J’adore !

On profite de l’endroit pour se poser, boire une tisane et observer les alentours.

C’est dans ce genre de moment que j’apprécie les choses les plus simples. Celles qui m’enivrent de plaisir et d’une précieuse sensation de plénitude et d’authenticité. Il n’en faut en effet parfois pas beaucoup pour se sentir vivant et je trouve que le Vercors est le terrain de jeu idéal pour ce genre d’activité…

Pied Vert organise aussi des sorties en raquettes sur la neige, des constructions et nuits dans des igloos, des randos vers des sommets, des sorties sur les traces du loup, bref, tout ce que j’aime ! N’hésite pas à les contacter si tu viens dans le coin, tu ne le regretteras pas.

On termine la randonnée avec quelques traces d’animaux dont des déjections qui permettent facilement de savoir quel animal rode dans le coin… Ici une biche et un renard.

https://piedvert.com/

Biodiversité : Rando panoramique vers Château Julien

Toujours curieux d’en savoir un peu plus sur la région,
je suis cette fois avec de Maxime Boutigny.
Il est accompagnateur en Montagne diplômé
et surtout passionné de la faune sauvage et des espaces naturels.

Au fil des années à parcourir le Vercors, il s’est spécialisés dans la connaissance et la préservation des écosystèmes et continue de s’impliquer dans ces domaines. Après avoir travaillé dans des organismes de gestion des milieux naturels, il poursuit en effet avec l’envie de partager sa passion en proposant de l’encadrement lors de sorties comme des randonnées, des treks en itinérance, des nuitées en refuge, en bivouac, etc. Chaque escapade est donc l’occasion de sensibiliser et de partager ses connaissances.

Il m’emmène au cœur du Bois Barbu pour monter jusqu’au belvédère bien connu dans la région qu’on appelle “Château Julien”.

Au sommet, nous avons droit à de nombreuses anecdotes et explications sur la gestion du massif forestier du Vercors qui recouvre une grande partie du territoire. En effet, nombreux sont les acteurs qui permettent un développement durable et un entretien du patrimoine forestier de la manière la plus naturelle et optimisée possible afin de permettre que la biodiversité puisse se maintenir.

Le Martelocsope de Villard de Lans où il m’emmène en est un bel exemple. Ce nom vient du martelage qui permet d’identifier et marquer les arbres à l’aide du marteau forestier pour indiquer aux bucherons l’arbre qui doit être coupé.

Situé devant la baraque de Malaterre, cette “forêt école ” est un véritable outil pédagogique
qui permet de comprendre comment les forestiers travaillent.

A l’aide d’une tablette (qu’on se procure à l’office de tourisme), les visiteurs peuvent se mettre dans la peau d’un forestier pour découvrir le site, observer les arbres et simuler des choix en décidant quel arbre conserver et quel arbre couper. Cette mise en situation permet avant tout d’informer et de sensibiliser sur ces choix importants. Car ceux-ci permettent de façonner la forêt de demain

Merci à Maxime pour cette belle découverte et bravo pour sa passion. Ce sont des gens comme lui qui permettent de pouvoir continuer à évoluer dans des espaces sauvages préservés de manière la plus naturelle possible.

Pour le contacter : maxime.boutigny38@gmail.com

Où dormir à Villard-de-Lans ?

Lors de mon séjour à Villard-de-Lans j’ai eu l’occasion de dormir au Grand Hôtel de Paris,
situé dans le centre dans un joli parc de 3 hectares.

Il existe depuis plus d’un siècle et est l’établissement le plus ancien
et probablement le plus impressionnant du Vercors…

Au fil des années, il a su conserver son style « Grand Siècle » et après de nombreuses rénovations, il reste le témoin du respect des valeurs de l’hôtellerie Française qui sont l’accueil, le confort et le service. J’ai particulièrement apprécié les petits-déjeuners très variés et de qualité, le service chaleureux (merci pour la baguette offerte lors de notre départ !) et l’espace bien-être.

C’est en effet particulièrement agréable de profiter du sauna, du hammam, du jacuzzi et du bassin balnéo avec nage à contre courant avec buses massantes… Il y a également des soins proposés, si on le souhaite.

Best Western Grand Hôtel de Paris
124, Place Chabert
38250 Villard De Lans
(33) 04 76 95 10 06 ou (33) 04 76 95 10 02
ghp@ghp-vercors.com

Où manger à Villard-de-Lans ?

Le Vercors, c’est aussi un terroir gastronomique incroyable
et j’ai pu le constater tout au long de cette escapade hivernale.

Cela a commencé en force avec le Clariant et leur raclette à la bougie au cœur de la montagne, comme je t’en parlais au début de l’article. Un délice et une expérience à part entière que je recommande !

J’ai ensuite eu l’occasion d’aller manger à l’Ours Rouge au pied des télécabines et des pistes de ski. Pas de réservation nécessaire, une cinquantaine de places assise et une cuisine de terroir savoureuse et bien faite comme on l’aime : croc monsieur au fromage local, savoureux burger, salade généreuse, etc. Réconfortant entre deux descentes !

Le restaurant Chez Mamie est quant à lui situé en plein centre de Villard-de-Lans. On y mange une cuisine généreuse dans une ambiance conviviale et décontractée. Goûte le gratin dauphinois, c’est la recette de Mamie et c’est une merveille…

La Vieille Forge est aussi un restaurant que je recommande à Villard-de-Lans. On y déguste une cuisine plus fine mais tout aussi généreuse. Le style bistronomique est bien présent et on se régale des préparations parfaitement maitrisées ou du choix impressionnant de vins. Une délicieuse découverte !

Si tu cherches un endroit atypique, musical et chaleureux dans le centre de Villard-de-Lans, Hiboubox est THE place to be et aussi notre coup de cœur. Ce restaurant/bar musical propose une carte originale de produits régionaux transformés en tapas à partager, ou pas ! Les saveurs gustatives sont agrémentées de concerts live de tout styles. C’est l’endroit idéal pour se détendre autour d’un verre ou d’un repas après une journée sur les pistes… Il y a aussi des expos d’artistes. Quand l’Art rencontre la cuisine, je ne peux qu’apprécier…

On termine notre séjour avec un repas au restaurant Le Ranch. On y mange aussi une cuisine savoureuse et locale, 7 jours sur 7 à des prix tout à fait raisonnables ! Le rapport qualité prix est en effet remarquable et le service très efficace malgré l’affluence. L’établissement est en effet populaire et on comprend pourquoi quand on reçoit son assiette…

Comment venir en Isère et dans le Vercors ?

Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors sont deux villages de montagne qui se situent en Isère, à seulement 1h30 de Lyon, constituant ainsi une porte d’entrée privilégiée vers les Alpes. L’accès se fait soit par la route, en avion, ou par le train. C’est cette dernière option que j’ai choisie et je ne la regrette pas ! C’est facile, bien plus écologique et limiter son impact sur la nature au maximum en allant à la montagne en hiver est important à mes yeux. J’ai donc démarré de Bruxelles à 9h00 et je suis arrivé à 15h00 à Grenoble. Il y a un changement à Paris ou à Lyon. La gare de Grenoble est à 35 minutes de Villard-de-Lans ou Corrençon.

Une fois à la gare, il y a plusieurs possibilités :

Transaltitude qui propose un service de transport en autocars tout l’hiver depuis la gare routière de Grenoble les stations. Plus d’informations sur : https://www.transaltitude.fr/fr/
– Il existe aussi le service “Skiligne” qui comprend le trajet et le forfait de ski.
– Il y a aussi des Cars Région (T64 & T65) qui montent et descendent depuis Grenoble. Achat de ticket en ligne sur le site www.carsisere.auvergnerhonealpes.fr 
– Si tu cherches un peu plus de confort, je te conseille les Taxis du Vercors. Le sympathique chauffeur Jean-Marc Dazzi ou un(e) de ses collègues se feront un plaisir de te conduire. +33 6 99 25 59 31

J’espère que mon expérience t’aura donné envie de découvrir le massif du Vercors en hiver,
ou que cela aura pu t’inspirer pour tes prochaines escapades.

Si c’est le cas, n’hésite pas à ajouter le blog dans tes favoris et/ou partager l’article !
Ce petit geste m’aide grandement et me permet de continuer
de proposer du contenu accessible gratuitement.

Mon équipement

Merci aux différentes marques qui me font confiance et qui m’équipent lors de mes escapades !
Je tiens à préciser que (comme depuis toujours) je ne mentionne que le matériel dont je suis satisfait.

Veste de ski Salomon
Pantalon ski de rando Cimalp
Masque de Ski Julbo Airflux
Casque Freeride Julbo Promethee
Lunettes de soleil Julbo Shield
Gourde isotherme Hydroflask 40 oz
Sac à dos Hydroflask Down Shift™
Montre Garmin Epix Pro 2 Sapphire

Et n’hésite pas à glisser ceci
dans un de tes tableaux Pinterest avec le bouton « Pin it » 😉


Cet article a été rédigé suite à un voyage organisé et offert par Isère Attractivité & Villard-de-Lans / Corrençon.
Merci à eux pour leur confiance et en particulier à Isabelle et Fabrice pour leur agréable compagnie.
Mes propos reflètent mon expérience réelle et restent (comme toujours) libres et sincères.

Article précédentMon roadtrip en Islande avec Les Nordic Nomads
Article suivantUn week-end à la campagne “au hasard”
Je suis l'auteur de ce blog RANDO, VOYAGE et OUTDOOR. Passionné de randonnée, de nature et des bonnes tables, j'aime transmettre ma passion et mes coups de cœur en toute simplicité sans faire de la grande poésie. Mon but est uniquement d'inspirer et de partager ces découvertes avec des textes sobres, sincères et pratiques le tout si possible avec une petite touche épicurienne bien à moi... "Happiness is only real when shared" (Christopher J. McCandless dit « Alexander Supertramp »)  

TU ME LAISSES UN PETIT COMMENTAIRE ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.