Une promenade étonnante à la découverte des cascades d’un torrent (le seul en belgique), une exploration aérienne sur la crête rocheuse dominant une vallée, un petit tour sous terre, un délicieux restaurant et une douce nuit dans les tours d’un château dominant la vallée de l’Amblève… Avoue que ce programme alléchant est juste parfait pour un week-end original à la découverte de la géologie d’une région riche en surprises…

Découvrir les cascades du Ninglinspo

Remouchamps.

Drôle de nom pour une rivière, n’est-ce pas ? C’est pourtant celui de l’unique cours d’eau considéré comme un torrent en Belgique. En effet son dénivelé relativement important (238 mètres en 3km, soit environs 7,5% de déclivité) le classe parmi les rivières torrentielles !

Je t’en parlais d’ailleurs dans un précédent article où je te proposais une variante de parcours découverte en partant du dessus du massif.

Passerelle au dessus de la rivière.

J’aime aller me balader dans cette région et je ne me lasse pas de redécouvrir cet enchaînement de cascades, de bains aux noms mythologique et de passerelles aménagées tout le long du sentier, au cœur d’un cadre naturel remarquable…

Conseil : l’endroit est magnifique mais comme souvent en Belgique (et même en Europe d’ailleurs) il est très fréquenté, surtout le week-end. Je te conseille donc d’y aller très tôt le matin ou en fin de journée si (comme moi) le monde t’ennuie un tantinet. Sinon encore mieux : vas-y en semaine ! (mais on sort du concept initial d’idée week-end). 😉

Outre l’enchaînement de petites cascades et autres bains creusés dans la roche, on peut y trouver des petits bancs pour se poser ou casser la croûte, sans oublier une stèle en hommage à Edmond Rahir, grand architecte et ardent défenseur des milieux naturels comme celui-ci.

Edmond Rahir y créa cette promenade en 1918. Par de nombreuses démarches, il arriva à sauvegarder certains sites de toutes destructions urbanistiques ou autres. Par ses nombreuses explorations souterraines, il est aussi considéré comme un des pionniers de la spéléologie en Belgique. On y viendra après…

Passionné de nature et ayant pratiqué la spéléologie pendant des années, je prends toujours beaucoup de plaisir à découvrir les richesses géologiques du massif ardennais…

C’est d’ailleurs en sortant de la mer ici en Ardenne qu’est né notre pays il y a des millions d’années. Le site du Ninglinspo se trouve dans la région de la vallée de l’Amblève qui ne contient pas de terrain calcaire. Les roches qui constituent le site du Ninglinspo sont principalement des quartzites, des phyllades et des schistes.

Infos rando :

Accès : Parking à Sedoz, entre Remouchamps et Stoumont.
Distance : 6,5 km
Durée : 2h30 sans les pauses.
Balisage : rectangle bleu (carte disponible à la Maison du Tourisme Ourthe Vesdre Amblève.) Cadeau : Trace GPX.
Accès PMR : non, le sentiers est rempli de passerelles et de passages glissants et accidentés.
Accès chien : oui, idéalement en laisse.

Pendant 1 grosse heure et demie, on remonte la rivière qui nous propose cet enchaînement de chutes d’eau. C’est très agréable et on se réjouit chaque fois de continuer à avancer pour voir ce que la suite nous réserve…

Le sentier nous emmène ensuite vers la droite et les hauteurs du massif forestier qui nous permettent de découvrir une ambiance sylvestre comme je les aime.

Le sentier nous emmène finalement à un joli point de vue sur le vallon.

Conseil : Le balisage te fera ensuite redescendre par un sentier presque quelconque. Moi je te conseille d’aller plutôt vers les crêtes des « Roche Crahay ». Elle offrent un point de vue aérien différent et bien plus intéressant ! (suis la trace GPX donnée ci-dessus).

Encore une fois, ces roches sont d’un grand intérêt géologique car il s’agit des restes du premier rivage marin qui bordait la terre ardennaise surgie de la mer il y a près d’un demi-milliard d’années !

Leur nom est un hommage à Monsieur J.N. Crahay, Directeur général des Eaux et Forêts grâce à qui le site du Ninglinspo a été préservé et classé de manière définitive en 1947. Ces roches sont situées à la crête de cet important massif de schiste sur lequel on évolue avec prudence. Les Roches Crahay ont leur propre promenade balisée par des rectangles jaunes (plus petite : 2,5km). Elle partage donc son itinéraire avec celui de la promenade du Ninglinspo !

Le sentier nous fait ensuite redescendre le long de la roche pour retrouver le début de la ballade jusqu’au parking.

D’autres idées de promenades
Pour continuer à explorer cette belle région ! 😉

Déguster un repas aux « Doux Ragots »

La Gleize.

Après une journée de randonnée découverte, nous n’avons pas pu nous empêcher d’aller faire les gourmands dans une bonne adresse de la région. C’est en effet avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert le restaurant « Les Doux Ragots« , situé à peine à 15 km de la vallée du Ninglinspo.

Ce restaurant chaleureux propose une ambiance tamisée et une décoration absolument magnifique en jouant la carte de la « bistronomie décontractée ». Chaque détail compte dans la déco… c’est vraiment très agréable. On s’y sent bien sans être « ennuyé » comme on pourrait l’être dans un restaurant gastronomique plus guindé.

Le service coordonné par Alexander est excellent, très attentif et la carte composée de plats originaux et créatifs à base de produits locaux est très alléchante… La cuisine de Marie-France est raffinée et délicate. On a notamment craqué pour les légumes oubliés cuits au four Josper (au charbon de bois) et le saumon fumé maison, toujours dans le même four. Le tout avec un vin au verre adapté aux plats et parfaitement conseillé…

Un délicieux moment, tout simplement !

Les Doux Ragots
La Gleize 44, 4987 Belgique
+32 80 51 12 69

BON PLAN : Si tu passes une nuit dans le coin (il y a des chances quand tu verras ce qui suit…), n’hésite pas une seconde à profiter du service de livraison de petit-déjeuner du restaurant ! Grâce au concept appelé « Gustave & Félicie », on a pu déguster un délicieux et copieux premier repas de la journée.

Du luxe ? Tsss… On n’a que le bien que l’on se fait, hein ! Et quand c’est bien conçu et avec amour, pourquoi s’en priver ? 😉

Oeufs brouillés (emballés dans une boite en bois), yaourts bio, fruits, confitures maison, jus pressé, salaisons et fromages locaux, céréales bio, pain et viennoiseries du boulanger local, … On a adoré !

Passer une nuit dans le « Nid du Faucon »

Stoumont

Quand je te disais que tu allais avoir envie de dormir dans le coin, ce n’était pas une blague… On a testé une nuit dans cette chambre d’hôtes très originale. Nichée en haut des tours du Château de Froidcour, ce « Nid du Faucon » est vraiment une belle découverte !


La présence de tours donne à l’édifice une apparence médiévale mais sa construction a débuté en 1912 pour s’achever en 1919.

Installé au cœur d’un magnifique parc, ce château surplombe la vallée de l’Amblève et la vue depuis le donjon y est très inspirante…

Accueillis par Astrid et François de Harenne, les sympathiques propriétaires, nous montons les marches en colimaçon de la tour pour ensuite arriver dans un joli petit appartement entièrement rénové et équipé.

Moi qui adore la nature, je ne peux m’empêcher de directement scruter l’horizon « du haut de ma tour » pour tenter d’observer du gibier ou même apercevoir les faucons qui nichent dans celle-ci (d’où le nom tu l’auras peut-être compris).

Jadis utilisé comme prison par les Allemands, l’endroit porte encore des traces de cette période de l’histoire. Des prisonniers américains ont donc gravé leur nom dans « The Manor »…

Thé avec vue…

Nous y avons passé une nuit agréable, presque insolite, perchés une quinzaine de mètres au dessus du sol.

Tarifs : 110 € / nuit (+50€ pour le nettoyage)
***
Le Nid du Faucon
Château de Froidcour, 8
4987 Stoumont (Belgique)
+32 (0)475 41 62 28 ou +32 (0)498 51 06 88
info@chateaudefroidcour.com

Explorer les entrailles de la terre

Stoumont.

Quoi de mieux pour terminer ce week-end découverte sur le thème improvisé de la géologie que d’aller explorer le monde souterrain de la région ? Amateur de spéléologie (que j’ai pratiqué des années étant plus jeune), je me réjouissais d’aller retrouver ce milieu si particulier…

Armé d’une bonne veste (la température de la grotte oscille entre 8 et 10°c.), nous voilà en route au cœur de la terre… La visite dure environ une heure et demie et on y découvre successivement au fil d’un circuit long de 1200 mètres un ensemble de salles et de couloirs. L’exploration est agréable et les galeries diverses sont toutes plus jolies les une que les autres.

On arrive enfin à « la cathédrale« , haute de 40 mètres et profonde de 100 mètres !

Des draperies impressionnantes !

On accède ensuite à la galerie inférieure pour découvrir la rivière souterraine. Le retour (très agréable) se fait en barque et nous profitons de la plus longue navigation souterraine du monde accessible au public !

Tarifs : Adultes 16 € – Enfants : tarifs dégressifs.

Grottes de Remouchamps
www.lesgrottes.be
04/360.90.70 
info@lesgrottes.be


Matériel

Chaussures de randonnée Berghen Morillon
Pantalon trekking montagne Forclaz TREK900
Veste polaire de randonnée montagne Quechua MH920
Sac à dos Osprey Hikelite 18



Cet article a été réalisé suite à l’invitation des propriétaires de la chambre d’hôte « Le Nid du Faucon ». Je les remercie pour leur confiance. Merci également aux propriétaires du restaurant « Les Doux Ragots » ainsi qu’aux Grottes de Remouchamps pour leur invitation. Mes propos restent cependant (et comme toujours) libres et sincères.