Comme j’ai déjà pu te le montrer dans d’autres articles, j’aime explorer une région et en tirer un maximum de découvertes qu’elles soient sportives, culinaires ou naturelles. On peut dire que notre dernier séjour aux Menuires ne nous a pas déçu ! Faisons donc ensemble le tour des activités sympas et des bonnes raisons d’aller découvrir cette station savoyarde en hiver.

De la glisse pour tous les goûts

C’est évidemment ce qu’on vient chercher en premier aux Menuires, les possibilités de ski (ou de snowborad). Ayant fêté ses 50 années d’existence en 2015, la station des Menuires appartient au plus grand domaine skiable du monde : « Les 3 Vallées ». Plus de 600 km de pistes sont répartis sur l’ensemble des stations de la région afin de proposer possibilités presque infinies de descentes alpines à couper le souffle.

Aux Menuires, il y en a vraiment pour tous les goûts et pour tous les niveaux. Les 160 km de pistes sont parfaitement équipés, variés et surtout dotés de zones ludiques permettant de découvrir de nouvelles sensations de glisse devant des paysages absolument somptueux ! Située à 1850 mètres d’altitude, la station savoyarde se dit donc tout public mais avec une attention particulière portée pour les familles avec les deux clubs enfants, un espace luge, etc.

Casque Julbo Odissey et masque ventilé Aeospace, le top !

Mon coup de cœur sur les skis : le secteur de la Masse. Il s’agit non seulement du premier endroit ensoleillé de la station mais aussi selon moi du plus sauvage. C’est en compagnie de Thibault de l’ESF que nous avons pu le découvrir. La vue à 360° depuis son sommet (2804 m) est absolument grandiose. Là-haut, les skieurs de tous niveaux peuvent s’offrir un moment de détente mérité avant d’avaler 1000 m de dénivelé jusqu’en bas.

Elle est aussi parfaitement intégrée dans le paysage. Les nouveaux bâtiments (chalets et résidences) sont faits de pierre et de bois afin d’épouser au mieux le style de la montagne qui les accueille.

Pour ce qui est des forfaits, encore une fois il y en a pour tous les profils de skieurs afin de proposer les prix les plus adaptés avec le plus d’avantages possible ! Niveau matos, on a tout loué chez SKISET en profitant d’un service de qualité. .

Ciel étoilé depuis les appartements…

Comment s’y rendre ? La station de ski des Menuires est desservie par des autoroutes et des routes de qualité, des TGV en gare SNCF de Moûtiers, des aéroports internationaux à proximité, des liaisons par cars et taxis. Nous sommes venus en TGV depuis Liège avec un changement à Paris en 6h. Simple, écologique et efficace ! 🙂

Déguster un repas dans une télécabine

La Savoie est réputée pour sa gastronomie et tu sais que cela ne me laisse jamais indifférent… Mais si tu veux déguster un excellent repas de manière originale et directement sur « la Croisette » (bas de la station, au pied des pistes), il faut que tu ailles découvrir « Le Comptoir« .

On adore la décoration !

Il s’agit d’un restaurant / cantine de montagne proposant une cuisine gourmande dans des anciennes télécabines recyclées en espaces privatifs chaleureux(peu importe la météo). Originalité et saveurs au rendez-vous !

Attention, pense à réserver car les places en télécabines sont très prisées 🙂

Dormir en refuge à 2000 m d’altitude

Moi qui aime profiter de la sérénité authentique de la montagne, j’ai adoré randonner jusqu’au Refuge du Lac du Lou

Bienvenue au paradis blanc

Situé dans un vallon sauvage et isolé exempt de remontées mécaniques, ce bâtiment rénové en 2017 est situé dans aux abords du lac du lou à 2000 mètres d’altitude.

En hiver il te faudra des raquettes pour y accéder, mais l’effort en vaut vraiment la peine. (Une piste damée plus facile est cependant accessible pour les ravitaillements).

Comme « perdue » au milieu de nulle part. Serait-ce le paradis ?

L’endroit est vraiment joli et très apaisant… C’est aussi comme ça que j’apprécie la montagne : profiter du silence, du froid vivifiant sur le visage, de l’ambiance chaleureuse d’un feu de bois le soir au refuge…

Les plats proposés ici sont locaux et surtout très sains. Il n’y a pas d’exagération dans les matières grasses, les saveurs sont recherchées et on a l’agréable surprise d’y trouver des sodas locaux et beaucoup de mets « faits maison ».

Gratin de crozets aux raisins, salade, huile et céréales… Copieux mais délicieux !

Yanick, le gardien, est un vrai gars de la montagne. Il semble aussi très timide mais gentil, accueillant et dévoué pour développer « son » refuge. On a adoré notre court séjour chez lui !

Accès : juste après Les Menuires en direction de Val Thorens. Départ / arrivée: Plan de l’Eau des Bruyères (sentier 12). Parcours en boucle. Compter 2h30 A/R jusqu’au lac avec 370 D+.

Faire de la randonnée à pied
ou en raquettes à neige

Les possibilités de randonner avec ou sans raquettes dans la neige fraîche ne manquent pas aux Menuires.

Je te parlais juste avant de la jolie balade jusqu’au lac du lou, mais plusieurs sentiers damés et balisés permettent aussi aux piétons de se promener et de découvrir les nombreux hameaux de la valléedans un milieu naturel riche et préservé.

Pour les plus sportifs, il y a aussi la possibilité d’aller se promener pas très loin des pistes au Mont de la Chambre avec un tracé de 2 km de distance mais 1000 D+. La rando offre un superbe panorama sur les 3 Vallées et les sommets des Alpes (Mont Blanc, Aiguilles d’Arves, Grande Casse…). Ou alors tu peux aussi par exemple randonner jusqu’au hameau de Téton pour profiter d’une très belle vue sur le bas de la vallée et la Gittaz.

Une carte de ces sentiers est à ta disposition gratuitement à l’Office de Tourisme ou via ce lien. L’accès aux sentiers est évidemment gratuit mais certains sont accessibles depuis des remontées mécaniques, dans ce cas il faut disposer d’un forfait piéton (74€/6jrs)

Passer un moment de détente au bord des pistes

Après une agréable matinée de ski, nous avons eu le privilège d’aller nous relaxer au spa de L’hôtel-restaurant l’Ours Blanc, juste à côté de la piste « La Montagnette » sous le télésiège du Doron.

Quel plaisir de pouvoir profiter d’un moment juste pour soi dans un cadre aussi somptueux. L’espace bien-être a été rénové récemment et propose une ambiance zen et minérale très agréable.

Le bain jacuzzi XXL, hammam, sauna, douche à expérience, la fontaine à glace… tout est rassemblé pour vivre un moment inoubliable et ressourçant à deux pas des pistes !

Normalement l’accès au spa est réservé aux clients de l’hôtel. Nous étions donc privilégiés mais par honnêteté je préférais te le dire. Cependant, la direction prévoit prochainement un accès pour les personnes extérieures moyennant une formule avantageuse incluant un repas au restaurant.

Et ça tombe bien car on y mange vraiment très bien. La cuisine du chef Pascal Casali et son fils Steve est absolument bluffante…

N’hésite pas à contacter la sympathique Margaret si cela t’intéresse, je suis certain qu’elle te trouvera un arrangement 🙂

Faire la première descente à ski de la journée

« First track »

Que dirais-tu de monter à l’aube sur l’un des sommets de la station en compagnie de quelques pisteurs et de profiter des premiers moments de la journée sur des pistes vierges de toute trace ? Moi qui ne suis pas un grand skieur, je peux t’assurer que j’ai adoré !

Premier rayons et spectacle émouvant depuis le Mont de la Chambre (2850m)

C’est ce que la station propose tous les mercredis matin (reportable au jeudi, suivant les conditions météo). Un petit-déjeuner convivial attend les lève-tôt avant une descente mémorable

Spectacle grandiose & sensations de liberté garanties !

Tarif : 15€, inscription obligatoire
dans un des points de vente de forfaits de ski,
au +33 (0)4 79 00 62 75
ou viasevabel@compagniedesalpes.com

Manger dans une yourthe

Les Yourtes des Belleville est l’endroit idéal pour déguster un repas entre amis, en famille ou même en couple dans un cadre exceptionnel. Situées dans le bas de la station au pied de la Masse, on peut y déguster des délicieux repas faits à base de produits régionaux.

C’est bon, c’est chaleureux, original et le personnel est vraiment très agréable… En plus, ça m’a rappelé avec émotion mon voyage au Kirghizstan. On recommande !

Si ça te dit, l’ESF Les Menuires organise des sorties raquettes au flambeau. C’est d’ailleurs ce qu’on a pu découvrir en randonnant dans le fond de la vallée du Doron de Belleville en terminant notre aventure aux yourtes. Une chouette découverte !

Faire du ski de randonnée

En parlant de l’ESF, il faut savoir qu’ils organisent aussi des sorties ski de randonnée en compagnie de moniteurs formés. Nous avons eu la chance de tester cette activité avec Thibault qui nous a organisé une sortie au crépuscule dès la fermeture des pistes !

Vu que Florence était débutante, nous sommes restés sur les pistes en montant tranquillement dans le secteur de la Masse.

Le ski de randonnée (aussi appelé ski alpinisme) consiste à parcourir des itinéraires de montagne ou de haute montagne à l’aide de skis équipés d’une fixation mobile à la montée (un peu comme les skis de fond) et bloquée à la descente (comme en ski alpin). Pour la montée, le skieur colle des « peau de phoques » synthétique anti-recul sous ses skis. C’est le moyen de déplacement idéal en milieu enneigé dès lors qu’il y a un peu de relief (les pays plats préfèrent le ski nordique) car les skis portent sur la neige et peuvent permettre le franchissement de pentes parfois très raides. La descente s’effectue en retirant les peaux auto-collantes et s’apparente à une descente hors piste… plus technique donc que le ski alpin.

Merci Thibault pour ta simplicité et ta sympathie !

Personnellement, j’ai adoré l’effort à fournir en montant car on est vite dans le cardio. Et puis la vue depuis le haut des pistes est juste à couper le souffle…

Faire une balade en traîneau à chiens

Les personnes sensibles à la cause animale auraient tendance à penser que l’activité n’est pas une bonne chose pour les chiens. Pas qu’ils sont maltraités mais plutôt qu’un business malsain existe autour de l’activité, surtout en station. Je comprends bien leur avis…

J’ai cependant été agréablement surpris et surtout rassuré par le discours Dany, ce musher passionné et passionnant.

Dany s’est fait un plaisir de nous présenter avec beaucoup de détails intéressants sa meute hyper énergique et enthousiaste d’aller gambader en notre compagnie…

Il possède un étonnant mélange de races composé de bergers australiens et d’Alaskan.

Dany nous explique qu’il apporte beaucoup d’importance au respect de l’animal. Il n’accepte aucune réservation en direct et préfère coordonner son planning avec l’office de tourisme et adapter les réservations en fonction de l’état des chiens. Bien que ceux-ci sont capables de tirer toute la journée un traîneau, il préfère organiser des tournantes pour qu’ils courent pas plus qu’une demi-journée. Le but est que cela reste un jeu pour les animaux et non une tare.

Loin de la foule, des pistes agitées et des skieurs pressés, il permet alors à ses clients de découvrir sa meute en proposant des balades d’une trentaine de minutes le long du sentier du Doron entre Saint Martin et les Menuires.

Tarifs :
Adulte à partir de 39 €
Enfant : 29 € (3-12 ans, gratuit moins de 3 ans)

nous avons vraiment apprécié ce moment unique avec des chiens si enthousiastes !

Merci Dany pour ta sincérité et ta disponibilité.

Infos & réservations

Une station engagée

Au delà des jolis paysages et des nombreuses activités que propose la station, c’est la raison qui m’a définitivement convaincu d’aller découvrir sereinement Les Menuires…

Car à l’heure où la situation climatique est plus qu’alarmante et que le tourisme grandit sans cesse un peu partout dans le monde, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le point sur la situation. Je vous parlais en effet récemment de mon inquiétude et de mon ressenti face à la problématique environnementale grandissante.

Comment développer le tourisme des sports d’hiver tout en préservant l’environnement ? C’est la question que se pose la station depuis des années en étant bien consciente de la fragilité de son écosystème…

Savais-tu que Les Menuires fut la première station qui en 2007 réalisa un bilan carbone afin d’évaluer les mesures nécessaire pour préserver la pureté et la beauté de ses sommets ?

On peut citer :

  • l’utilisation d’huile biodégradable pour les dameuses, si si !
  • les dameurs qui sont formés à l’éco-conduite,
  • les travaux d’épandage et d’engazonnement du domaine skiable,
  • la rationalisation du nombre de pylônes pour limiter la pollution visuelle,
  • la certification ISO 14001 pour la Sevabel (Société des Remontées Mécaniques) et le Service des Pistes,
  • la construction d’une nouvelle retenue d’eau afin d’éviter la ponction naturelle,
  • le recyclage et la modernisation des infrastructures afin de consommer moins d’énergie,
  • etc.

Toutes ces mesures permettent alors à la société des remontées mécaniques de bénéficier de l’indice Biom à 66% (labellisé Cop21) qui mesure l’engagement et les actions, mais aussi la responsabilité sociétale, environnementale et économique de l’activité des sports d’hiver dans une région spécifique. C’est d’ailleurs un score assez remarquable bien au-delà de la moyenne qui se situe à 41%.

Et puis comme me le soulignaient l’un ou l’autre moniteur de l’ESF et même certains membres de l’office de tourisme, les habitants qui vivent ici toute l’année n’hésitent pas à donner leur avis, voire se battre pour préserver la station et ses valeurs. « On ne construit pas tout et n’importe quoi où on veut. Certains gros projets sont d’ailleurs déjà tombés à l’eau dans l’unique but de préserver l’intégrité culturelle, esthétique et environnementale de la station ».

Et tout ça tu vois, ça me plait ! 🙂

Bonus : ma sélection de bonnes tables

Je te le disais, la Savoie est réputée pour sa cuisine. Grand gourmand que je suis, impossible pour moi de ne pas te parler des autres bonnes adresses découvertes lors de notre séjour aux Menuires. Ready ?

Chalet de La Masse : il s’agit d’un bar / restaurant situé sur les pistes versant de la masse. La terrasse orientée plein sud avec vue panoramique sur le bas de la vallée, les Menuires et Val Thorens a son succès, mais c’est pour l’excellent rapport qualité prix et la bonne ambiance que nous y sommes allés. Un plat du jour à 12 € sur les pistes, ça n’est pas courant ! Et en plus, le patron est sympa 😉

HO36 : Hôtel, auberge de jeunesse, restaurant… cet établissement « nouvelle génération » est une valeur sure au cœur des Menuires. Le côté restaurant est agréable avec une vue incroyable sur la Masse. On y a mangé un délicieux repas choisi dans une carte variée et moderne, le tout dans une ambiance cool et sereine.

Là-Haut : on a découvert ce « bistrot paysan » du quartier Preyerand, un restaurant agréable avec une salle chaleureuse superbement décorée et son salon cheminée où on peut prendre l’apéro… Les patrons sont d’une grande gentillesse et la cuisine ouverte propose une sélection de plats allant de la pierrade aux fondues, en passant par des préparations plus raffinées. On a (évidemment) craqué pour la fondue aux cèpes… un délice !



Ce article a été rédigé à la suite d’un séjour invité par l’office de tourisme pour tester les activités et découvrir la station. Merci à Estelle et Makrina pour l’organisation, l’accueil et la confiance accordée. Mes propos restent cependant (et comme toujours) libres et objectifs.