Cela fait un moment que j’avais envie d’écrire cet article car la question de l’appareil photo que j’utilise en voyage ou lors de mes randonnées revient souvent sur le tapis que ce soit par mail ou sur les réseaux sociaux. J’ai donc décidé de te répondre en espérant que cela puisse t’aiguiller…

Mon parcours, mes appareils photo

J’ai toujours apprécié faire des photos et ce depuis mon plus jeune âge. Autodidacte et curieux d’apprendre, capter ces moments en pleine nature est vite devenu pour moi une passion. Mais soyons clairs, je ne me considère pas comme un photographe pro. J’essaie juste de partager des fragments de vie et de voyages avec mon appareil photo pour produire des images que j’ai appris à capter du mieux possible en apprenant notamment sur le tas quelques techniques.

Je ne rentrerai donc pas dans le décorticage technique des appareils, je préfère plutôt t’apporter un regard pratique et compréhensible en fonction des besoins de chacun. Les appareils dont je parle sont ceux que je connais et que j’ai pu utiliser. Mes propos n’engagent que moi et je suis évidemment conscient qu’il existe d’autres marques et d’autres modèles sur le marché.

Il y a tout un tas de sites internet et de vidéos sur Youtube qui donnent des conseils pour « bien » prendre une photo en voyage ou dans des situations spécifiques. Je vous conseille de fouiller un peu, c’est comme cela que j’ai commencé… 😉

Au début j’ai testé plusieurs appareil compacts numériques dont le Lumix DMC-LX100. Presque toutes les photos du blog de 2014 à 2016 ont été prises avec cet appareil photo et c’est celui-que j’ai préféré utilisé à cette époque.

Je suis ensuite passé sur un appareil de type « Bridge » qui m’a permis d’approfondir mes connaissances en photo, avec des possibilités de réglages un peu plus avancées. L’avantage avec les bridges, c’est qu’ils sont polyvalents. On peut très bien photographier un paysage en grand angle ou bien zoomer pour capter un animal plus éloigné. L’objectif n’est pas interchangeable mais certains bridges sont équipés d’un zoom stabilisé 24x équivalent à une optique de 600mm ! A l’époque, j’avais le Panasonic Lumix DMC-FZ1000, une vraie petite merveille capable aussi de filmer des images en 4K de qualité remarquable. Je m’en suis ensuite séparé des 831 gr de l’appareil pour me tourner vers le Panasonic Lumic DMC-FZ300, plus petit et tout aussi puissant.

Mais j’ai eu envie de m’équiper d’un appareil plus technique et plus performant. Mon choix s’est donc tourné vers un modèle « hybride« . Ce type d’appareil est un mélange entre le compact et le reflex. Bien qu’il y ait la possibilité de changer les objectifs, les hybrides ne sont pas équipés d’un viseur direct comme les reflex. Pour l’utilisation que j’en ai, cette catégorie d’appareil me convient cependant parfaitement : c’est moins encombrant qu’un boitier reflex, c’est très performant à condition de l’équiper d’un bon objectif et la polyvalence (bien que relative sur le terrain) est présente avec cette possibilité de changer les objectifs. Je me suis donc offert le Panasonic Lumix DMC-GX8 équipé des optiques Leica 25mm F/1,4 (pour les portraits) et le grand angle Leica 12mm F/1,4. Ces deux derniers objectifs sont d’une qualité remarquable et me permettent de couvrir presque tous mes besoins en voyage.

Et le REFLEX dans tout ça ?

J’ai jamais eu d’appareil type reflex numérique. Bien que ce type de boitier soit ultra performant sur le terrain, je le trouve trop encombrant et trop lourd pour mon utilisation personnelle. Quand je voyage ou que je randonne, je n’ai pas envie d’avoir à porter du matériel trop lourd. De plus, il faut débourser des sommes parfois astronomiques pour équiper ces boîtiers avec des objectifs de qualité.

Ma collaboration avec Panasonic LUMIX (Belgium)

Début 2018 j’ai eu le privilège de devenir ambassadeur LUMIX, qui est la marque d’appareils photographiques numériques de Panasonic. Cette marque japonaise fondée en 1918 par Konosuke Matsushita à réussi à s’imposer parmi les leaders spécialisés dans l’électronique grand public. Depuis plus de 100 ans elle continue à créer « Une vie meilleure, un monde meilleur » avec la productions de produits innovants et avec une philosophie fondamentale portée sur le développement, le progrès de la société en général et le bien-être de l’homme.

Lumix propose une gamme complète et variée d’appareil photos numériques à prix démocratiques allant des compacts de voyage aux hybrides les plus performants. Ils viennent même de sortir une gamme d’appareil au capteur plein format. Mais la spécialité de Lumix, c’est le format Micro 4/3. Ce format a un coefficient de conversion de ×2 par rapport au format 24 x 36 mm : un objectif de 25 mm donne le cadrage d’un 50 mm en 24 x 36. L’un des avantages de ce rapport est que le système offre des focales très longues sous un format beaucoup moins encombrant et bien plus léger (et moins cher) car cette taille de capteur plus petite implique la constructions de boîtiers moins encombrants et surtout des objectifs plus légers pour les équiper. Il existe d’ailleurs un vaste choix d’objectifs de la marque. Lumix produit en effet une panoplie de lentilles Micro 4/3 dont certaines en collaboration avec la prestigieuse marque Leica dont je ne peux plus me passer…

Équipé chez LUMIX depuis mes débuts, j’étais donc convaincu de la pertinence d’une collaboration avec eux et j’ai directement été séduit par leurs nouveaux produits.

J’ai alors eu l’opportunité de pouvoir m’équiper du nouveau DC-GX9, digne successeur de mon GX8. C’est avec celui-ci que j’ai filmé les images de mon voyage au Népal, toujours avec mes objectifs Leica 12 et 25mm F/1.4.

J’ai ensuite pu tester le nouveau DMC-G90, l’appareil dédié aux baroudeurs. C’était exactement le produit que j’attendais : des capacités vidéo accrues (V-Log), très bon en photo, une prise micro, une prise casque, la tropicalisation, un écran orientable et tactile. Un vrai couteau suisse ! C’est depuis l’appareil que j’utilise chaque fois en voyage.

Quel matériel choisir ?

Il est facile de se perdre dans tous les boîtiers et objectifs que j’ai cité. Voici donc un petit récapitulatif sur chaque produit que j’ai testé, accompagné de mon avis que je donne sans prétention et sans rentrer dans les détails techniques.

LX100 : C’est mon premier appareil, il s’agit d’une compact performant qui a eu beaucoup de succès à l’époque avec une optique signée LEICA, une bague de réglage intégrée pratique et vintage et dont l’ouverture à F/1,7 permet de jolis bokeh. Lumix vient de sortir une nouvelle version encore plus performante.

En Gaume avec mon LX100 (lire l’article)

FZ1000 : Le bridge à l’excellent rapport qualité prix réputé pour ses capacités vidéo. J’ai adoré l’utiliser que ce soit pour filmer ou faire mes photos. Et ce zoom 16x parfaitement stabilisé est une pure tuerie… Lumix a par la suite sorti le FZ2000 (plus puissant) et le FZ1000II (plus récent). Ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil !

FZ300 : Plus petit et plus léger, il est cependant tout aussi performant et le fait qu’il soit tropicalisé (résistant à la poussière et aux intempéries) mais aussi équipé d’une ouverture constante F/2.8 en fait l’outil parfait pour les aventuriers. Et n’oublions évidemment pas les capacités exceptionnelles du zomm 24x (équivalent à un 25-600mm !)

GX8 : Très bon boitier hybride. C’est celui que je garde en backup. Il est solide, très pratique en voyage avec son viseur relevable et convient bien dans les milieux plus engagés (montagne, désert, etc.) grâce à sa tropicalisation, l’excellente qualité de construction et une bonne autonomie. Pas de flash et pas de prise casque.

GX9 : Successeur du GX8, il reprend toutes ses qualités en gagnant en légèreté. On perd cependant la tropicalisation, l’écran orientable et l’autonomie remarquable. Toujours pas de prises casque et micro. L’outil parfait pour les photographes de rue ou en voyage par exemple.

G90 : L’appareil photo des aventuriers par excellence. Il sait tout faire et il le fait bien ! Ses caractéristiques en font « une machine de guerre » pour celui ou celle qui n’a pas peur de l’emmener partout. C’est mon favoris, pour l’instant…

Voie lactée dans les Dolomites (lire l’article) avec le G90+Leica 10-25mm F/1.7
Panorama des Îles Féroé capté avec le G90 et l’optique Leica 10-25mm F/1.7

Et les objectifs dans tous ça ?

Avoir un bon boitier, c’est une chose, mais il faut aussi l’équiper correctement pour avoir de belles photos. En effet, c’est avant tout dans la lentille que passe la lumière : c’est elle qui donnera l’essence même à ton image.

Lumix collabore en étroite collaboration avec LEICA, le prestigieux fabricant allemand d’appareils photographiques et d’optiques. Cette collaboration permet de proposer sur le marché du matériel performant (et parfois d’aspect rétro), auréolé de la réputation Leica. Pour ma part, je n’utilise que des objectifs signés LEICA. La qualité est indéniable et remarquable dès le début de l’utilisation !

– Je conseille le 25mm F/1,4 pour réaliser des portraits ou des plans plus serrés ou réalistes et ce même dans l’obscurité. C’est l’équivalent de la vision humaine. La version 25mm F/1.7 est un rien moins performante mais plus accessible financièrement.

– J’ai aussi eu le 12mm F/1,4 pour réaliser mes photos de paysages. La meilleure optique à cette focale. Un grand angle au piqué exceptionnel…

– J’ai en prêt l’optique 200mm F/2,8, la plus grande focale de la marque en focale fixe. Elle convient parfaitement pour observer du gibier par exemple. Couplé au teleconverter x2, je parviens à prendre des photos d’une qualité remarquable et qui font pâlir les gros objectifs d’autres marques… (plus lourd et qui coûtent aussi 3/4x plus cher).

– Finalement, j’ai fait l’acquisition du tout dernier objectif de la marque : le 10-25mm F/1,7. Tropicalisé, c’est un véritable outil, une perle de polyvalence et de qualité avec la possibilité de l’utiliser autant comme ultra grand angle que dans des plans plus serrés. Je l’adore et je n’utilise plus que celui-ci !

J’espère sincèrement avoir pu t’aider dans tes éventuels prochains choix !

N’hésite pas à me poser tes questions, je me ferai un plaisir d’y répondre.


Merci à Panasonic Lumix Belgium de m’offrir sa confiance et de me permettre de pouvoir être équipé avec du matériel de qualité. Malgré cette belle collaboration, mes propos restent (comme toujours) libres et sincères.

Loading Facebook Comments ...

2 COMMENTS

  1. Salut Maxime,

    pour ma part, équipé reflex plein format depuis longtemps, j’ai décidé de m’offrir un GX9 avec un trio de focales fixes (15mm f/1.7, 42.5mm f/1.7 et 75mm f/1.8) pour voyager léger. Il a effectivement l’air sympa ce 10-25 f/1.7 mais je ne vais pas troquer mon reflex FF pour retrouver une optique de 700g, j’en ai eu suffisamment de ce poids ^^. Comme je garde le reflex FF et les grosses optiques pour la haute qualité, je voulais pousser le concept de réduction poids/encombrement au maximum sans trop descendre en gamme et le GX9 me semblait le plus cohérent (j’avais déjà un LX100, comme toi, pour accompagner mon reflex donc je suis déjà un peu habitué à l’ergonomie et la prise en mains du GX9). Après il faut aussi savoir catégoriser autrement que hybride/reflex, par exemple pendant un temps j’ai eu un reflex APS-C relativement entrée de gamme, ce n’était pas beaucoup plus lourd ni encombrant que le GX9, la force du mFT c’est le choix d’optiques dédiées à ce format (du coup ne pas avoir à acheter des optiques plein format parce que les versions APS-C n’existent pas grrr ^^) et le fait que des reflex avec capteurs mFT ça n’existe pas, quand on compare des reflex et hybrides APS-C/FF les différences de poids et d’encombrement se réduisent considérablement, donc c’est plutôt la taille du capteur que le type d’appareil photo qui permet de vrais gains pertinents.
    La tropicalisation ne m’intéresse pas trop, d’ailleurs son absence sur le GX9 n’a pas eu l’air de te gêner au Népal 😉 . Sur ce point je suis de l’avis que c’est le photographe qui fait la photo et non le matériel, sur les pannes et chutes d’un appareil c’est aussi généralement une faute d’attention du photographe qu’une mauvaise construction de l’appareil 🙂 .

  2. Comme toi je suis tombée dans le Panasonic que je trouve très bien… j’ai juste une question sur le g90 dont tu parles. Qu’apporte t il de plus par rapport au gx9 (à part la rotation de l’écran même si c’est un plus bien sûr)?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.