Cela faisait un moment que je rêvais de faire un road trip à la découverte d’un pays absolument inconnu pour moi. La Slovénie étant dans mes projets, c’est avec un motorhome que j’ai eu l’occasion d’arpenter les routes de ce magnifique pays pendant une semaine !

Pourquoi un motorhome ?

Habituellement, je privilégie les escapades en voiture et bien entendu à pied, sac sur le dos. Mais quand Mobicar m’a contacté pour me prêter un motorhome, j’ai vraiment eu du mal à résister… Il s’agit du salon des caravanes, motorhomes et accessoires & services de camping qui ouvre cette année ses portes pour sa 56ème édition à Bruxelles !

À la base, j’avais l’intention de faire ce road trip avec mon propre véhicule aménagé (que tu as peut-être vu passer sur le groupe). Mais comme il s’agissait du dernier voyage de l’été et que Florence m’accompagnait, j’avais vraiment envie que tout soit parfait. J’ai donc accepté la proposition ! On n’a que le bien que l’on se fait, comme je dis souvent… 🙂

N.B. : Plus loin dans l’article, je te donnerai mon avis sur notre expérience dans le véhicule.

Notre itinéraire en 7 jours

Soyons clairs : 7 jours ne suffisent pas pour découvrir la Slovénie
tellement elle regorge de jolis endroits et de paysages variés.

Pour la petite histoire, cet État d’Europe centrale est devenu indépendant depuis sa scission de la Yougoslavie en 1991. D’un point de vue géographique, le pays (dont la capitale est Ljubljana), est entouré par la mer Adriatique, l’Italie, l’Autriche, la Hongrie et la Croatie. La Slovénie est située dans la partie orientale des Alpes et son point culminant est le Triglav (2 864 m). Presque 2/3 du pays est recouvert de forêt et plus d’un tier du territoire est classé en zone protégée !


Jour 1 : Belgique > Alpes Bavaroises

+-10 heures de route 850 km

Il y a 4 ans, un ami te parlait des Alpes Bavaroises sur le blog. Xavier y découvrait d’ailleurs le somptueux  Parc National du Berchtesgaden, l’unique parc national alpin en Allemagne… Comme j’étais curieux de voir ça moi-même, il fut notre première étape du voyage (histoire également de ne pas faire tout le trajet en une fois depuis la Belgique).

L’entrée du Parc National du Berchtesgaden est sur le chemin vers la Slovénie : avec un départ vers 7h du matin de Belgique, nous arrivons vers 17h00 en roulant normalement.

Un accident grave sur la route nous empêche de nous rendre à notre objectif initial qui est le Königssee. Nous improvisons donc un arrêt au   lac Thum-See. Moins impressionnant mais juste aux portes du parc, ce petit lac est l’endroit rêvé pour la nage et la détente.

En fin de journée, le parking situé juste à coté du lac se vide et la place laissée nous permet d’y passer la nuit gratuitement…


Jour 2 : Traversée de l’Autriche > Lac Bohinj

+-3 heures de route 280 km

Une journée plus cool nous attend après les 850 km d’hier. Nous traversons l’Autriche en 2 heures en profitant des paysages alpins…

N’oublie pas d’aller acheter une vignette autrichienne avant la frontière ! Tu en trouveras par exemple en station service sur l’autoroute en Allemagne.

Après quelques tunnels, nous arrivons enfin en terre slovène. Il est déjà midi et nous décidons de passer Bled en voyant le monde pour nous diriger directement vers le lac de Bohinj un peu plus à l’écart des grands axes. Si c’était à refaire, nous arriverions plus tôt dans la matinée car un après-midi d’été, c’est tout simplement rempli de monde. Nous trouvons cependant une place sur le parking payant au bout du lac. Nous y laissons notre bolide et allons découvrir cette perle du Parc National du Triglav

Vue en drone.

Le Lac de Bohinj est probablement le plus beau et le plus sauvage des lacs slovènes. Entouré de montagnes, un rayon de soleil suffit pour te plonger dans un autre monde…

Plage paradisiaque au bout du lac…

Je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de sortir mon packraft et aller donner quelques coups de pagaie dans une eau translucide…

Il y a quelques plages vraiment agréables et même des petites criques tout autour du lac, si tu cherches bien. Il faut marcher un peu, mais ça vaut vraiment le coup de fuir la plage bondée du camping…

Niveau activités, il y a aussi de quoi faire : parapente, kayak, rafting, VTT, escalade, rando ! N’hésite pas à me contacter si tu veux des infos 🙂

Ambiance matinale, au bord du lac…

Jour 3 : Lac de Bled

30 minutes de route 30 km

Tôt le matin nous quittons le lac de Bohinj pour nous diriger vers celui de Bled. Ce dernier est plus touristique, mais on ne peut pas nier qu’il dégage un charme certain avec son île et son église au milieu de l’eau !

Nous laissons notre motorhome sur le parking à coté de la gare, sur les hauteurs du lac.
Ce parking est relié à la plage par un chemin et est situé à 15 min à pied de celle-ci. Si tu es en voiture, le parking face à la plage (à côté du camping) est aussi une option, mais nous ne pouvons pas y rester avec le bolide. 
Sinon, il y a ce parking, moins connu mais tout aussi bien situé. Quoi qu’il en soit, arriver avant 9h le matin est conseillé (en été).

Florence fait le tour du lac à pied par « la promenade » en +-1h30 tandis que je me pose sur la plage. J’ai le contre-coup du voyage.

A son retour, nous allons manger au restaurant Zaka qui propose des grillades et autres plats traditionnels.

Rando panoramique au lac de Bled :

Si tu veux profiter du fameux point de vue « Mala Osjnica », bien connu des « instagrammeurs », il te faudra chausser des chaussures de randonnée et grimper pendant 30 minutes, 210 m au dessus du lac. La vue y est grandiose et tu n’es pas à l’abris d’une jolie rencontre…

Nous passons la nuit sur le parking à côté de la gare. En fin de journée, il se vide et laisse la place aux vans aménagés et autres véhicules de loisirs. L’emplacement pour la nuit (10 €) est à payer le matin, un employé agréé vient te trouver. Autres options : le camping dans le bas de Bled, ou le parking juste à côté. 


Jour 4 : Gorges de Vintgar et Col de Vršič

8 minutes de route 5 km jusqu’aux gorges. 45 minutes et 1 heure de route jusqu’au col. 

Le lendemain, nous partons tôt le matin (8h00) pour aller découvrir les Gorges de Vintgar, situées à proximité du lac de Bled.

Il s’agit d’un lieu absolument magnifique à voir en Slovénie ! La rivière Radvona a creusé une vallée encaissée où un sentier aménagé longe celle-ci pendant 4 kilomètres au dessus des eaux translucides….

Arriver avant 10h00 est important pour pouvoir visiter l’endroit sans la foule. Prix d’entrée : 5 €.  Plus d’infos ici

Nous prenons ensuite la direction du Col de Vršič, qui nous plonge en plein cœur du parc national du Triglav et dans la vallée de Trenta. Il est le plus haut col de Slovénie et culmine à 1611m ! 

De là de nombreuses randonnées sont possibles, plus ou moins sportives.   N’hésite pas à regarder la carte pour constater les nombreux sentiers… Il y a aussi deux refuges (restaurants) où tu peux aller boire un verre ou casser la croûte.

Nous passerons la nuit au camping « Triglav », au pied des montagnes et à proximité d’un délicieux restaurant


Jour 5 : La vallée de la Soča

50 minutes de route 40 km.

Après une nuit reposante au camping, nous prenons tranquillement la route vers la fameuse vallée de la Soča, connue pour son eau translucide et ses paysages paradisiaques. 

Une passerelle au bord de la route entre Trenta et Bovec

Nous faisons quelques arrêts au bord de la route qui longe la rivière pour dénicher de superbes coins…

Nous nous installons ensuite au camping Lazar à Kobarid où nous passerons la nuit. L’endroit est vraiment agréable et situé au bord de la rivière émeraude. N’hésite pas à aller manger un bout au restaurant du camping, la nourriture y est très bonne et le service excellent. 

Passerelle à côté du camping

Du camping, n’hésite également pas à aller te promener et découvrir les sentiers, notamment celui qui mène à la cascade Kozjak, ou aller te rafraîchir dans l’eau translucide (mais glaciale)…

Pour les amateurs de canoë, la rivière convient parfaitement aux aventures sur les rapides ! Nombreux sont les prestataires qui proposent des services de locations. De mon côté, je n’ai encore une fois pas hésité à gonfler le packraft 🙂


Jour 6 : Découverte de Piran

2 heures de route 150 km.

Après un passage par Tolmin pour faire un coucou à Patrick du blog www.e-slovenie.com, nous prenons la route vers Piran, réputé le plus beau village de la côte slovène. Situé en Istrie et en bordure de la mer Adriatique, il est officiellement bilingue (slovène et italien).

L’accès en voiture y est interdit, c’est pourquoi nous allons installer le motorhome au camping Fiesa où nous passerons la nuit. Du camping, on accède facilement à la plage. L’eau y est claire et chaude, on a adoré !

Si tu aimes les fruits de mer, il faut que tu ailles manger un repas au bord de l’eau chez « Ivo »… tu m’en diras des nouvelles ! 


Jour 7 : Grottes de Skocjan & Lubjana

1 heure de route 90 km.

La Slovénie est réputée pour son patrimoine karstique développé et riche. Nous ne pouvions donc pas passer à côté de cette merveille sans y faire une halte. Depuis 1986, les grottes de Škocjan sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Et on comprend vite pourquoi…

Une des salles les plus impressionnantes, digne du film « Le Hobbit ». J’ai halluciné…

De mémoire (et j’ai pratiqué pendant des années la spéléologie), je n’ai jamais vu une chose aussi impressionnante. C’est juste hallucinant de marcher dans les entrailles de la terre et à travers ces salles gigantesques… A voir ! 

Plus d’infos

De retour à la surface, nous prenons la route vers la capitale que nous rejoignons après 80 kilomètres et près d’une heure de route. Malheureusement, il n’a pas arrêté de pleuvoir et je n’ai pu prendre aucune photo extérieure. Ljubljana est cependant très agréable ! Elle regorge également de délicieux restaurants comme le Julija que nous avons apprécie.

Assiette apéritive de produits locaux…

Notre expérience en motorhome

Je terminerai donc cet article pour vous parler de notre avis sur le voyage en motorhome. Il n’y a pas à dire, c’est super confortable une fois qu’on est installé quelque part.

Tout est pensé pour que la vie dans le véhicule soit agréable. L’eau est chaude en quelques minutes, la (petite) douche est tout à fait confortable. Il y a une petite salle de bain/WC, un panneau solaire pour avoir constamment de l’électricité, un frigo qui fonctionne 24h/24, un lit à l’arrière avec un matelas de qualité, tout un tas d’espaces de rangements, une petite cuisine,  bref : c’est super pratique et très agréable !

Nous remarquons cependant deux petits bémols (lors de notre road trip):

  • la Slovénie n’est pas encore tout à fait prête pour accueillir ce genre de véhicule. Les routes sont souvent étroites et les parkings sont peu nombreux (et pas adaptés à la taille des motorhomes). Ce n’est pas toujours facile de trouver où se garer ou s’installer. Il faut donc arriver tôt le matin quelque part à chaque fois. C’est un peu ce qui nous a dérangé au début du séjour, mais une fois qu’on a compris le « rythme » à avoir, on s’y fait ! De plus, rares sont les endroit « en pleine nature » où tu pourras t’installer, que ce soit avec un motorhome ou avec une voiture+tente. Une liberté qui a donc ses limites…
  • Un motorhome consomme beaucoup ! C’est le revers de la médaille pour bénéficier d’un confort remarquable. 

Si ce genre d’aventure en mobilhome te tente (que ce soit en Slovénie ou ailleurs), n’hésite donc pas à aller faire un tour au salon Mobicar, le salon des caravanes, motorhomes et accessoires & services de camping qui ouvre ses portes pour sa 56ème édition à Bruxelles. Tu y trouveras les dernières nouveautés et de nombreuses possibilités d’achats ou de location !

N.B. : Notre motorhome a été loué chez Bouillard à Manage.


Cette escapade n’aurait pas été possible sans l’aimable participation de Mobicar et la collaboration de Two cents. Merci à eux pour leur confiance. Les propos de cet article restent cependant (et comme toujours) honnêtes et libres.