Cela faisait un moment que j’avais envie de partir explorer le département des Ardennes le temps d’un week-end. Rien de tel que de louer un van aménagé pour dénicher des coins vraiment agréables et reposant dans cette partie de la France encore méconnue.

J’avais déjà été randonner il y a quelques semaines dans cette région du massif qui prolonge celui de l’Ardenne belge mais jamais je n’avais vraiment pris la peine de m’arrêter et de prendre le temps d’apprécier les richesses d’un territoire pourtant si proche.

Les Ardennes offrent un espace naturel quasi intact, riche en faune et en flore, couvert de forêts de feuillus et de résineux, de vallons et de jolies rivières. On peut flâner dans les nombreux villages pittoresques nichés au cœur des vallées où traditions, folklore et artisanat demeurent très présents.

C’est avec un véhicule de chez Van Explore à Somzée (entre Charleroi et Philippeville) que nous avons démarré notre itinéraire. Il s’agit d’un Volkswagen California aménagé pour les baroudeurs en quête de découvertes. Je suis accompagné de Xavier, un camarade qui adore ce genre de microaventure.

Dès notre entrée dans le van nous sommes agréablement surpris de l’aspect pratique du véhicule. Tout est bien pensé et optimisé pour le voyage. Heureusement, tu me diras. Mais je suis sincèrement chaque fois impressionné par le travail des ingénieurs sur cette volonté de tout rendre efficace et vivable. On trouve de nombreux espaces de rangement, une tablette amovible, une petite cuisinière au gaz, un évier relié à l’eau potable, des armoires, une vaisselle complète, des casseroles, des poêles, …

Bref, le must !

Il y a de la place dans le coffre pour les bagages et le hayon arrière abrite 2 chaises pliantes à l’instar de la porte coulissante qui cache une table, pliante elle aussi.

Pour ce qui est du confort de conduite, rien à redire : la boite automatique de 150 CV 2.0TDi Diesel est très agréable et le véhicule bien réactif. Il n’y a pas trop de bruit en roulant et le véhicule conviendra parfaitement au longs trajets. Si il fait froid, il y a un chauffage (type Webasto) qui ne nécessite pas d’allumer le moteur du véhicule. Très utile pour les nuits froides en montagne. Il y a également une prise électrique (220V permanent).

Le toit électrique se lève pour permettre de se tenir debout dans le véhicule et un panneau s’abaisse pour former une couchette avec matelas intégré pour deux personnes à l’étage (130 cm de large). En bas, la banquette coulisse vers l’arrière pour se rabaisser et proposer un lit deux personnes de 120cm de large, matelas intégré. On peut donc dormir à 4 sans soucis dans le véhicule ! Ce qu’on a adoré c’est que toutes les fenêtres du véhicules sont occultables soit avec des stores intégrés, soit avec des couvre-pare brise. C’est génial pour ne pas être réveillé aux aurores avec les moustiquaires intégrées…

Réveil après une nuit au bord d’un lac…

Dernière chose, l’auvent intégré au véhicule se déplie avec une facilité déconcertante permettant de passer de longues soirées à l’abris du vent et des éventuelles intempéries.

Itinéraire

Pour un week-end (samedi et dimanche), nous avons fait exprès de choisir le Département des Ardennes car il est proche de la frontière belge. Nous avons roulé au total environs 3h sur le week-end et optimisé nos temps de déplacement dans une zone où nous avons réalisé à peine 180km. Plus optimisé que ça, tu meurs 😀

Voici le tour global (clic) pour mieux se rendre compte :

Google.com

JOUR 1 : Somzée > Hierges > Monthermé > Haulmé
75 km, 1h30 de route.

Après avoir été chercher le véhicule nous décidons de rouler un peu et de pénétrer au cœur des Ardennes par la route nationale 51 qui longe la Meuse et qui offre de chouettes vues sur la vallée. Nous passons d’abord par Hierges où nous pouvons admirer le joli château de style Renaissance mosane sur son éperon rocheux dominant un écrin de verdure. Des visites sont possibles.

Fumay, Haybes ou Revin, trois entités jadis célèbres pour leur activité industrielle qui s’enchaînent au fil des méandre fluviaux.

Nous profitons d’un chouette panorama au point de vue de la Platale (ou Robinsons) à Haybes. Une chouette randonnée pédestre de 8km (TRACE GPX) passe par là et permet de découvrir la jolie vallée du Mohron dans les alentours. Six sites sont mis en valeur : Le moulin Labotte, le ruisseau de Mohron, l’ardoisière du Fond d’Oury, le petit pont, les trous de prospection et le camp des Hesses. De quoi découvrir la richesse du patrimoine ardoisier du bassin de Fumay et de Haybes en toute quiétude. 

Nous pénétrons ensuite dans le dense massif forestier ardennais que nous traversons par de longues routes rectilignes pour arriver dans le village de Monthermé. Je te conseilles d’ailleurs d’aller y faire quelques courses dans un des quelques commerces afin de manger local (boulangerie artisanale, boucherie, épicerie).

J’ai découvert ce village en bordure de Meuse il y a quelques mois et je te conseille franchement d’aller crapahuter sur ses hauteurs pour aller découvrir les points de vue sur la Meuse.

Coordonnées ici.

possibilité de stationner la nuit sur le parking.

Nous continuons ensuite notre exploration vers Roc La Tour qui est un site naturel qui vaut vraiment le détour ! Il y a aussi la possibilité d’y stationner pour y passer la nuit et profiter de la tranquillité du cœur de la forêt tout en étant à proximité des rochers.

Nous prenons finalement la route vers Haulmé où nous trouvons un spot tranquille (coordonnées Google.map) au bord de la Semoy (qui s’écrit Semois en Belgique). Il y a un banc et une poubelle. Nous sortons la table et les chaises et déplions l’auvent…

On est juste au bord de l’eau, l’endroit est très agréable !

Nous avons emporté un petit BBQ portable (ne jamais faire de feu directement sur le sol, surtout en été) pour nous cuir un camembert… Le vin est débouché, on est les rois du monde ! 🙂

Cette première nuit sera bonne et nous nous endormons fatigués, bercés par quelques gouttes de pluie…

JOUR 2 : Haulmé > Montcornet > Lac des Vieilles-Forges
32 km, 40 min de route.

C’est sur le site www.ardennes.com que je trouve l’idée de passer par le village de Montcornet afin d’y découvrir une forteresse médiévale construite entre les XI e et XII e siècles.

Il faut cependant attendre 14h00 pour pouvoir entrer (5€ par adulte) et découvrir les ruines d’une bâtisse absolument somptueuses qui s’étendent sur un hectare et demi.

Certaines parties ont été rénovées pour permettre de replonger le temps d’une balade durant cette période qui me passionne.

Xavier est absorbé par l’élégance de ces pierres déposées là il y a plus de 500 ans. Une légende passionnante hante ce château, je invite à la découvrir ici.

Plus d’infos : www.chateaudemontcornet.fr

Si tu veux te balader dans le coin, il y a une chouette promenade en boucle à faire au départ du village de 6km. Tu trouveras toutes les infos ici.

Nous poursuivons notre itinéraire vers le lac des Vieilles-Forges, un plan d’eau de 150 hectares aux allures de lac canadien (ou suédois) entouré d’une magnifique forêt.

Le site du lac des Vieilles-Forges offre à ses visiteurs un grand nombre d’activités et de services comme une base de loisirs qui propose une plage de sable fin, des stages d’initiation à la voile, un camping, un parc de jeux gonflables, la location de matériels nautiques, des parcours acrobatiques et tyroliennes, 5 hectares de jeux consacrés aux légendes ardennaises.

Nous trouvons un spot très sympa juste au bord du lac, sur la rive au nord de celui-ci. Un panneau d’interdiction de stationnement sur l’avancée en béton existe, mais aucun pour la zone herbeuse.

Nous stationnons donc discrètement notre véhicule dans le replat herbeux juste derrière les arbres qui cachent un peu le véhicule de la route située derrière.

Il y a des trace d’anciens feux mais nous décidons d’utiliser le BBQ portable encore une fois.

N’ayant pas l’impression d’être en infraction ni de déranger,
nous décidons d’y passer la soirée et puis la nuit.

Nous sommes en mai et c’est assez calme. Je doute cependant qu’il soit possible de s’installer là en été, le lac étant plus fréquenté. Aussi je décline toute responsabilité en cas de contrôle et de procès éventuel. Chacun doit être capable de juger par soi-même en fonction de la situation et du moment 😉 Je compte aussi sur toi pour rester discret, ne pas faire de feu et surtout ne laisser AUCUNE trace de ton passage !

JOUR 3 : Lac des Vieilles-Forges > Rocroi > Fondry des Chiens > Somzée
65 km, 1h15 de route.

Après une très bonne nuit au bord du lac, nous décidons de continuer notre exploration vers Rocroi, une cité fortifiée en étoile célèbre pour sa bataille historique et ses fortifications.

Pour la petite histoire, elle demeure la seule ville européenne (avec l’italienne Palmanova) à avoir conservé dans son état d’origine ses fortifications et son urbanisme particulier : dix rues en forme d’étoile partant d’une place centrale permettaient aux soldats de la garnison d’accéder le plus rapidement possible à leurs postes.

Promenade autours des remparts…

Ce qu’il y a à voir dans le coin :

  • Le Musée de la Bataille de Rocroy et de la Guerre de Trente Ans.
  • Les fortifications et le Bastion du Dauphin.
  • Le Circuit de découverte du Patrimoine (dépliant disponible à l’Office de Tourisme)
  • Les églises fortifiées de Thiérache, les Boucles de la Meuse, Charleville-Mézières, Ville d’Art et d’Histoire et le Château de Chimay.

Sans oublier le fromage «de Rocroy» et la bière artisanale «Rocroy» ! 🙂

Après une promenade et le tour complet de la cité par les remparts (1h), nous continuons notre chemin vers l’étape finale de ce chouette week-end…

Après 30 minutes de route, nous pénétrons sur le territoire belge et nous arrivons au fameux Fondry des Chiens.

Ce site naturel remarquable est accessible en voiture. Il s’agit d’un gouffre naturel d’une vingtaines de mètres de profondeur situé sur les hauteurs du village de Nismes dans la commune de Viroinval. Cette gorge a été formée par des milliers d’années d’érosions pluviales dans un sol très calcaire.

Une végétation rare et délicate s’est développée dans ce microcosme naturel et le site a été classé « de grand intérêt biologique ».

J’adore cet endroit, je le trouve très impressionnant et d’une beauté insoupçonnée…

Si tu veux te balader dans le coin, un tracé de 4km (balise rouge) démarre de l’église de Nismes et te fera évoluer. Tu peux aussi te procurer la carte pédestre et le topo-guide (37 promenades balisées) à l’Office du Tourisme de Viroinval à Nismes au prix de 8 euros et de 6 euros. L’Office du Tourisme de Viroinval est ouvert 7/7jours durant toute l’année.

Et pour terminer en beauté, je te conseille également la randonnée d’un certain « lazzerini » sur Visorando qui te fera parcourir de superbes paysages alliant roches, rivières et pelouses calcaires (15,5km à faire en 6h).

Alors, tu vas te le faire ce petit roadtrip ?

La vidéo de notre roadtrip réalisée par En Mode Replay
N’hésite pas à faire appel à eux pour monter tes vidéos personnelles !

Comment trouver ses spots pour passer la nuit ?

L’avantage avec ce type de véhicule c’est qu’on peut dormir dedans presque où on veut légalement, tant qu’on n’est pas dans une zone privée (ou interdite d’accès aux véhicules selon la législation locale) et à condition de ne pas faire acte de camping en sortant les cales, l’auvent ou le mobilier. Je conseille d’ailleurs de ne rester qu’une nuit par spot.

L’application mobile PARK4NIGHT m’a permis de trouver des endroits en pleine nature très agréables… Il y a possibilité de filtrer les recherches pour n’avoir que les campings, les aires d’accueil, ou les spots plus naturels (et forcément plus rares) et ce directement dans la zone où l’on se trouve. Franchement, je la recommande !

D’autres idées de ROADTRIPS

Moi qui ai décidé de limiter mes voyages en avion, j’ai l’intention de partir en roadtrip de plus en plus souvent… que ce soit avec ce genre de véhicule ou avec mon propre Ford Transit Connect aménagé et isolé.

J’avais d’ailleurs déjà tenté l’expérience auparavant, n’hésite pas à consulter les articles 😉 Et promis, d’autres arriveront bien vite !

Une semaine en Slovénie
Un week-end à la Cote d’Opale



Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Van Explore. Merci à eux pour leur confiance. Mes propos restent cependant (et comme toujours) libres et sincères.

Je suis l'auteur de ce blog RANDO, VOYAGE et OUTDOOR. Passionné de randonnée, de nature et des bonnes tables, j'aime transmettre ma passion et mes coups de cœur en toute simplicité sans faire de la grande poésie. Mon but est uniquement d'inspirer et de partager ces découvertes avec des textes sobres, sincères et pratiques le tout si possible avec une petite touche épicurienne bien à moi... "Happiness is only real when shared" (Christopher Johnson McCandless dit « Alexander Supertramp »)