Laissez-moi vous emmener dans un des plus beaux massifs forestiers de Belgique, sur le territoire de la Forêt de Saint-Hubert. Destination de tourisme vert par excellence, elle propose un cadre idéal pour prendre une grande bouffée d’air. Sans oublier les nombreuses activités « nature » et surtout les jolies randonnées dans un cadre enchanteur… Voici donc une nouvelle idée pour un prochain week-end ! 😉

Un week-end en Forêt de Saint-Hubert

Forêt de Saint-Hubert


Situation & présentation

La destination appelée « Forêt de Saint-Hubert » réunit 6 communes situées au centre de l’Ardenne et du Luxembourg belge. Il s’agit de Libin, Libramont-Chevigny, Saint-Hubert, Tenneville, Tellin et Wellin. Bien que la région soit en effet très boisée, elle propose cependant des paysages variés.

Et grâce à sa position centrale au cœur de la province de Luxembourg et la proximité de grands axes routiers (E411, E25, N89 et N4), chaque partie du territoire est facilement accessible.

Après plusieurs reportages dans la commune de Saint-Hubert et celle de Sainte-Ode, j’ai cette-fois découvert celle de Tellin et Wellin et c’est avec plaisir que je vous y emmène via ces quelque lignes… 🙂



Forêt & Nature

 

 

 

Lorsque l’on foule les nombreux sentiers de la région, la Nature est omniprésente

On peut la voir, l’entendre et même la sentir. L’odeur des pins, du pollen, chaque craquement de brindille, chaque brise, chaque clapotis de rivière, chaque petit spectacle qui inspire à la contemplation et à l’émerveillement.

J’apprécie réellement admirer ces champs à perte de vue, ces plaines « cassées » par de nombreux vallons où coulent des rivières sauvages que l’on atteint progressivement en randonnant, ou ces hauts plateaux où règne un agréable silence permettant aux éparses pensées de se retrouver…

Les terres qui demandent ici plus d’attention que dans d’autres régions, sont quant à elles travaillées d’une main puissante et le dure labeur finit souvent par récompenser. J’ai d’ailleurs eu la chance de tomber par hasard sur un moment particulier : en plein champs traversé par le sentier balisé, une agricultrice s’occupait avec attention d’une vache blessée. Elle lui coupait de l’herbe fraîche en espérant qu’elle survive. Vous l’apercevrez dans la vidéo ici plus bas. C’est ce genre de moment qui montre que l’exploitation agricole et forestière, la vie paysanne et l’arrivée d’un style de vie plus moderne font encore bon ménage…

Si vous aimez observer la nature, vous adorerez découvrir une des aires de vision de la région. Elle sont ouvertes et libres d’accès au public, une aubaine…

Vue depuis l’aire de Bilaude qui offre une vue dégagée sur l’étang du même nom. À découvrir via la « Promenade de Mochamps » (Carte IGN de Tenneville « Entre rivière et forêt » / Itinéraire balisé n°7 / 9,7 km).

Avec beaucoup discrétion et un peu de patience, vous aurez peut-être le privilège d’observer un sanglier, une biche ou le roi de nos forêt… Pour cela, il faudra absolument respecter la quiétude de l’endroit en évitant de crier et en allégeant le pas, surtout sur les structures en bois.

Et puis il y a cette ambiance forestière, celle dont je ne me lasserai jamais : je pénètre en forêt comme un gosse dans un parc d’attraction. Je n’ai cependant jamais vraiment aimé ces derniers. Je préfère le calme et le chant délicat des oiseaux. Mais elle me plonge aussi en quelques minutes dans le monde des légendes d’antan, celles que j’ai appris à connaître au fil des nombreuses promenades dans la région. La plus connue est probablement celle de Saint Hubert et du cerf crucifère que j’ai fièrement tenté de raconter en balade à Florence, alias « Mademoiselle Trekking et Voyage ». 🙂

La vision de saint Hubert par Jan Brueghel l’Ancien et Pierre Paul Rubens.

Selon la légende, le jeune Hubert se serait converti au christianisme suite à la rencontre avec un magnifique cerf crucifère lors d’une partie de chasse, dont il perçut un message divin. Non seulement il se convertit, mais il devint évêque de Liège. Son corps fut alors transféré à Andage où il attira tellement de pèlerins que la ville devint « Saint-Hubert ».

Mais sachez que d’autres personnages mystérieux peuplent peut-être les lieux… Je vous en parlerai une autre fois 🙂 L’élégance des pinèdes caractéristiques aura donc toujours raison de moi : mon admiration pour ces piliers végétaux est sans nulle autre pareille… Je les considère comme les cathédrales naturelles de l’Ardenne.

Nombreux sont les panoramas qui vous permettront d’admirer cette masse verte, poumon du royaume. Laissez-vous aller, l’enchantement se fait alors naturellement…


Les randonnées

 Les deux itinéraires locaux que je vais vous présenter sont sur l’application gratuite  « Promenades à la carte » proposée par la Grande Forêt de Saint-Hubert.

Des cartes « papier » balisées sont également en vente dans les Offices du Tourisme locaux, ainsi qu’à la Maison du Tourisme.

« Promenade de Wéry »,  entre campagne et forêt.

  Wellin
 Parking au rond point du village
  5 heures.
  16 km, en boucle. Niveau sportif (470D+) !

 TRACE GPX (à télécharger et utiliser sur votre smartphone via une application comme SityTrail)

La randonnée commence dans une ambiance bucolique à souhait.

Pendant la balade, écartez-vous quelques dizaines de mètres du tracé pour découvrir la Tienne de Chassepierre, un point de vue sur les contreforts de l’Ardenne.

Vous pourrez également profiter du magnifique point de vue du Belvédère, qu’il est impossible de manquer. Cette haute structure moderne de bois est de métal vous offre la possibilité d’apercevoir la vallée de la Lesse et du Ry de Wéry en contrebas. Superbe…

Belvédère Saint-Hubert Promenade Wéry

Vous pourrez aussi passez un agréable moment aux abords de la Lesse et près de la Passerelle Maria dont les alentours ont été aménagés en aire de pique-nique pour permettre de s’y reposer et même d’y faire griller quelques victuailles…

Nous avons cependant préféré remonter les sentiers après la Gare de Redu pour y installer notre hamac et nous poser sous les branchages…

C’est à ce moment QU’APPARAÎT une SITTELLE torchepot, acrobate et gracieuse à la fois… un moment comme je les aime.

Que la nature est belle. N’est-ce pas ?

« Promenade des Alouins », sauvage et poétique.

  Tellin
 Parking rue Grande, face à l’office de tourisme.
  4 heures.
  13 km, en boucle.

 TRACE GPX (à télécharger et utiliser sur votre smartphone via une application comme SityTrail)

Cet itinéraire principalement forestier vous emmènera dans les coins poétiques du bois de Tellin.

Carte de promenade « Au Pays de la Lesse et de la Lhomme » Commune de Tellin, disponible à l’Office de Tourisme de Tellin (6,50 €).

Les parties longilignes de la promenade vous donneront l’impression de vous enfoncer vers l’inconnu, protégé par de hautes pinèdes. On se sent bien. Mais l’alternance des ambiances se fait remarquer en passant de temps à autre près d’un ruisseau ou dans une vaste hêtraie.

La flore diversifiée de l’endroit offre également un refuge idéal au grand gibier. Nous avons d’ailleurs pu apercevoir un chevreuil, sans avoir eu la chance de le photographier. Mais le meilleur souvenir est souvent celui que nous garderons dans l’esprit et non sur une carte SD 🙂



Balade en Segway®

Rien de tel que de découvrir les alentours du Fourneau Saint-Michel de la façon originale et insolite qu’est le « Segway ». Je vous en avais déjà parlé lorsque j’avais été gambader dans les alentours de Bouillon…
Cette-fois, c’est avec Seggo que nous avons pu redécouvrir l’activité. Jean-Pierre et Dominique sont généreux et amoureux de la nature, ils proposent une panoplie de balades écologiques originales en Segway® dans la région de Durbuy et Saint-Hubert, avec l’autorisation et en accord avec l’article 22 du code forestier du 15/07/2008. Ils ont le joli projet de faire construire des montures adaptées aux personnes handicapées moteur. Nous leur souhaitons une belle réussite. Comme ont dit : quand le cœur y est, c’est déjà presque gagné 🙂
Le Segway®, c’est la marque principale de ce véhicule électrique monoplace, constitué d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tient debout. Le tout est équilibré par un impressionnant système de stabilisation gyroscopique. On se dirige avec un manche de maintien et de conduite. La version utilisée ici est le nouveau modèle X2 “tout-terrain”.
POUR SE DÉPLACER, IL SUFFIT DE SE PENCHER EN AVANT POUR AVANCER ET EN ARRIÈRE POUR freiner et reculer, RIEN DE BIEN COMPLIQUÉ… 🙂

En une quinzaine de minutes d’explications sur le parking, le tour est joué et vous voilà prêt(e) pour aller découvrir les jolis sentiers des alentours du Fourneau Saint-Michel  comme la Balade de la Masblette, des Gottes, des Abanages, etc.

Les avantages :

  • Parfaitement contrôlable, intuitif et sécurisé. La vitesse de pointe est limitée sur différents paliers selon le niveau de l’utilisateur,  avec une pointe maximum de +-18 km/h sur sentier. Il freine automatiquement en descente.
  • Pas ou peu de traces au sol, même par temps humides,
  • Pas d’émission de CO² 
  • Pas de bruit : il est alors possible de parcourir les chemins sans déranger la faune locale ou les autres promeneurs.
Prix : 59 €/pp, durée 2h. (69 € avec dégustation de produits locaux).
Plus d’infos et réservations : www.seggo.be


Où Manger ?

Estaminet « Al Pèle »
Fourneau Saint-Michel.

L’adresse idéale pour déguster un plat original dans une atmosphère typiquement ardennaise. La restauration paysanne est savoureuse, les prix sont doux et les plats sont « servis dans la poêle de cuisson ».

On a a-do-ré ! 🙂

Infos et réservations



Où dormir ?

Chambres d’Hôtes « Du Livre à l’Âne »
Transinne, Libin.

Je vous conseille cette belle adresse champêtre où Marie-Ange et Jean-Louis nous ont accueilli chaleureusement.

Après 25 années dans une librairie, ils ont décidé de réaliser leur rêve et de proposer 4 coquettes chambres d’hôtes « 4 épis », en compagnie de leurs ânes.

Le parking devant la maison est aisé et gratuit, il y a possibilité de passer un moment dans le sauna, d’aller prendre l’apéro en terrasse et même d’aller faire un coucou aux ânes dans un cadre verdoyant, juste derrière la maison.

Les plats mijotés avec passion en toute simplicité sont délicieux et conçus avec des produits locaux.

Le petit déjeuner est juste royal : n’oubliez pas de goûter aux délicieuses crêpes de Jean-Louis…

On reviendra ! 🙂

Prix : 68 €/chambre, petit déjeuner inclus. Repas 3 services : 25 €/pp hors boissons.
Infos et réservations



La vidéo

Qui résume bien ce chouette séjour en Forêt de Saint-Hubert

Week-end en Forêt de Saint-Hubert

Forêt de Saint-Hubert 🌳 #Ardenne"Lors de mes vagabondages dans les verdures éternelles j'avais l'impression de lire l'univers et la forêt était pour moi la plus belle des bibliothèques." (L'enfant de vinci – Gonzague Saint Bris)ℹ J'ai passé un magnifique week-end dans des paysages ardennais qui invitent à l'apaisement et aux balades forestières. Je t'invite à découvrir ces terres de légendes, paradis du tourisme vert de notre royaume… 🌲À PARTAGER sans modération <3

Publiée par Trekking et Voyage • Inspiration rando, voyage & outdoor sur Mardi 8 mai 2018

Alors, tenté par la Forêt de Saint-Hubert ? 🙂


Ce séjour a été organisé en partenariat avec la Maison du tourisme de la Forêt de Saint-Hubert et la collaboration des Offices de Tourisme de Wellin et de Tellin. Je remercie particulièrement Ingrid pour son efficacité et surtout sa confiance, sans oublier les nombreux partenaires et la serviabilité du personnel des offices. Les propos de cet article restent cependant (et comme toujours) libres et honnêtes.